La série Squadra Criminale suit les enquêtes de Valeria Ferro, capitaine de la brigade criminelle de Turin. Une exploration policière efficace qui explore sans concession les réalités sociales de l’Italie contemporaine.

SQUADRA CRIMINALE CLAUDIO CORBUCCIDans la série Squadra Criminale, hacune des enquêtes de Valeria Ferro, qui se déroule sur 2 épisodes, esquisse en filigrane, à petites touches réalistes, parfois féroces, une chronique sociale de l’Italie contemporaine. Ces deux premiers épisodes montrent ainsi, sans s’appesantir, des médias exploitant sans vergogne
l’assassinat d’une adolescente et l’effet de cette surexposition sur des collégiens avides de célébrité. Mais c’est surtout au cœur de la famille que cette série policière débusque les faux-semblants et le mal-être de la société tout entière. Miriam Leone campe avec force cette jeune capitaine à fleur de peau, aux intuitions fulgurantes et aux méthodes peu orthodoxes, qui puise son empathie pour la souffrance d’autrui à la source d’un passé douloureux.

Monica Guerritore, grande comédienne du théâtre italien, interprète dans la série Squadra Criminale la mère de Valeria Ferro avec talent – à peine aperçu dans ce début, le personnage prend de l’importance au fil de la série, comme l’attachante garde rapprochée, exclusivement masculine, de la capitaine Ferro.

L’actrice Miriam Leone, ex-Miss Italie que l’on a pu voir dans la série 1992, apporte son magnétisme au rôle de Valeria Ferro, capitaine à la brigade criminelle de Turin.

Entretien avec Miriam Leone

SQUADRA CRIMINALE CLAUDIO CORBUCCIQu’est-ce qui vous a intéressé dans le personnage de Valeria ?

C’est une femme d’aujourd’hui, à la fois forte et fragile, absorbée par son travail. Elle le vit comme une mission dans laquelle elle s’engage totalement et qui découle d’une blessure profonde. Elle doit traverser le mal pour atteindre la « vérité ». Pour elle, c’est à la fois une nécessité et le but ultime.

Quel est son trait le plus saillant ?

L’intuition. Partir du principe que rien n’est acquit. Pour chaque affaire, c’est aussi comme si elle se devait d’enquêter sur le meurtre de son propre père. Sans jamais sombrer dans la victimisation, elle est toujours du côté de la victime et ne baisse jamais les bras.

Certaines scènes ont-elles été plus ardues à jouer ?

Dans chacune d’elles, j’ai trouvé quelque chose de difficile parce qu’à chaque fois j’espère mieux faire. Le scénario va aussi tellement en profondeur que j’ai ressenti le besoin de creuser en moi pour rendre la complexité du personnage. La souffrance de Valeria fait d’elle une femme fermée, introvertie, tranchante. J’ai tenté de le montrer dans sa manière de marcher, de parler…

Que retirez-vous de cette expérience ?

À travers Valeria, j’ai beaucoup appris sur les racines du mal et la frontière qui le sépare du bien. Je me suis aussi interrogée sur plusieurs grands sujets : la famille, les malheurs qui couvent en nous, la dangerosité de la rancœur et le fait que la vérité est nécessaire, à condition de savoir l’accueillir.

En quoi la série reflète-t-elle l’Italie d’aujourd’hui ?

Elle s’inspire de faits divers ordinaires, de ceux qui arrivent dans les familles et qui sont diffusés en masse à la télé. Certains nourrissent même de grands « romans policiers » dans lesquels tous les protagonistes traquent le coupable jusqu’à l’obsession collective. La série s’éloigne de cette fascination morbide et tente plutôt de donner un panorama complet de l’humanité.

Comment a-t-elle été accueillie dans votre pays ?

La critique s’est montrée enthousiaste et l’a qualifiée de série policière raffinée. Une vraie reconnaissance pour toute notre équipe.

Propos recueillis par Laure Naimski. Crédit photo : Tine Arden

Squadra Criminale 1RE PARTIE
LE JEUDI À 20.55 DU 11 AU 25 MAI 2017

Inspectrice à la brigade SQUADRA CRIMINALE CLAUDIO CORBUCCIcriminelle de Turin, Valeria Ferro est une enquêtrice aussi tenace que talentueuse. Elle semble posséder un sixième sens pour reconstituer le puzzle complexe de chaque affaire tout en luttant contre les fantômes de son passé. Ceux-ci ressurgissent violemment dans sa vie au moment où sa mère est libérée de prison.

RÉSUMÉ DES DEUX PREMIERS ÉPISODES JEUDI 11 MAI À 20.55

Épisode 1
Le corps de Sara Damiano, une lycéenne de 15 ans, est retrouvé dans le sous-sol inondé d’un squat sordide de Turin après quinze jours de recherches. C’est sur le plateau d’une émission de téléréalité que son père, Giancarlo, qui était venu lancer un appel pour retrouver sa fille, apprend la nouvelle. Jeune capitaine à la brigade criminelle de la ville, aussi douée que tourmentée, Valeria Ferro prend les rênes de l’enquête et découvre rapidement que Sara avait eu une liaison avec un quadragénaire marié, Castelli, propriétaire du supermarché dans lequel la tante de la jeune fille travaille comme caissière. Dans le même temps, le père de la victime, qui entraînait lui-même sa fille pour des compétitions de plongeon, et semblait excessivement proche d’elle, refuse de s’entretenir avec les enquêteurs…

Épisode 2
Finalement convoqué, Giancarlo Damiano, exaspéré par les questions brutales de l’inspecteur qui l’interroge, le frappe. Valeria obtient néanmoins qu’on le laisse repartir chez lui. Peu après, avec Matteo, son second, elle découvre l’interview donnée par le petit frère de la victime et l’une de ses camarades de classe à une chaîne de télé. La fillette, visiblement aux anges, a les lèvres peinturlurées d’un rouge à lèvres de luxe, qui s’avère avoir appartenu à Sara. Castelli nie le lui avoir offert. Pour Valeria, il s’agit d’un indice capital… Les résumés des épisodes suivants sur artemagazine.fr

Squadra Criminale est une série policière créée par Claudio Corbucci
Avec : Miriam Leone, Matteo Martari, Monica Guerritore, Thomas Trabacchi
(Non uccidere, Italie, 2015, 6x53mn, VF/VOSTF). EN COFFRET 3 DVD LE 17 MAI 2017 CHEZ ARTE ÉDITIONS

LISTE ARTISTIQUE
Valeria Ferro ……………Miriam Leone
Andrea Russo ………….Matteo Martari
Lucia Ferro………………Monica Guerritore
Giorgio Lombardi ……. Thomas Trabacchi
Luca Rinaldi……………. Luca Terracciano
Gerardo Mattei………… Riccardo Lombardo
Giacomo Ferro…………Davide Iacopini
Michela …………………..Viola Sartoretto
Costanza ………………… Crystal Deglaudi
Giulio Ferro……………..Gigio Alberti
Giancarlo Damiano….Gian Marco Tognazzi
Sara Damiano………….Giulia Arduino
Renzo…………………….. Francesco Migliaccio
Rosa Damiano………… Iris Fusetti
Anna………………………. Silvia Gavarotti
Castelli …………………… Ivan Alovisio
Chiara Ferrero…………. Cecilia Moscarello
LISTE TECHNIQUE
Une série créée par Claudio Corbucci
Réalisation………………..Giuseppe Gagliardi
Scénario……………………Claudio Corbucci, Peppe Fiore, Stefano Grasso
Image……………………….Ferran Paredes Rubio, Riccardo Topazio
Montage……………………Davide Miele
Musique ……………………Corrado Carosio, Pierangelo Fornaro
Production………………..Rai Fiction, FremantleMedia Italia
Directeur de la Fiction d’ARTE France : Olivier Wotling
Directeur adjoint de la Fiction d’ARTE France
en charge de l’international : Alexandre Piel
Cadre de programmes : Virginie Padilla
Et à découvrir prochainement sur ARTE, 6 nouveaux épisodes.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom