mer 26 janvier 2022

SECRETS DE RENNES. LETTRES ET CONFIDENCES DU 26 AU 30 JANVIER

Le surprenant Dan Acher revient de Suisse à Rennes du 26 au 30 janvier 2022. Et invite les Rennais à (faire) des confidences… Puis au feu le secret pour que feu le secret !

Les étapes du projet : 

1 • Depuis le 12 janvier, dans les MJC Bréquigny, La Paillette, Le Grand Cordel, La Maison de Suède, L’Antipode ainsi qu’à Destination Rennes (Couvent des Jacobins), à l’Hôtel Pasteur et au Cinéma Arvor, retrouvez des cartes à secrets sur lesquelles apposer votre confidence.

2 • Du 26 au 30 janvier, alors que l’installation de Dan Acher aura pris forme place du Parlement, vous pourrez venir déposer anonymement votre précieuse missive mais également trouver et remplir une carte à secret sur place, à l’abri d’un isoloir, ou lire les passions et les regrets de celles et ceux qui, comme vous, se seront confiés. Accès libre mercredi 26, de 12h à 20h, jeudi 27, vendredi 28 et samedi 29, de 10h à 20h. À noter que dimanche 30 janvier, seul le dépôt de secrets sera possible (de 10h à 17h).

3 • À partir de 17h30 dimanche 30 janvier, à la tombée de la nuit, retrouvons-nous place du Parlement pour voir brûler l’installation entière et tous les secrets qu’elle contiendra.

C’est à Rennes que Dan Acher présente S E C R E T S de Rennes en ce mois de janvier 2022, un projet qui lui est très cher et qu’il murît depuis des années. Grande première pour ce projet qui n’avait malheureusement pu voir le jour dans d’autres villes auparavant, bien que différentes occasions se soient présentées. Et pour la seconde fois Dan Acher, après Borealis une étonnante aurore boréale illuminant le ciel de Rennes cet été, vient émerveiller les Rennais·e·s dans le cadre des Tombées de la Nuit.

secrets rennes

Ce qui intéresse l’artiviste suisse (contraction des mots artiste et activiste), ce sont les éléments qui nous rendent humains et le sens de la communauté. Depuis 20 ans, il imagine des installations artistiques et participatives qui transforment notre vision de la ville. Dan Acher aura longtemps été un grand voyageur. Il étudie l’anthropologie sociale et le management en Nouvelle-Zélande et voyage dans le monde à la découverte d’autres cultures jusqu’à son installation définitive à Genève. Il y fonde le studio de créativité urbaine Happy City Lab et défend un art générateur de changement social et environnemental. En une vingtaine d’années de création, Dan Acher n’a cessé de reposer la question du vivre-ensemble dans notre imaginaire citadin. Fellow Ashoka (entrepreneur social qui met ses qualités entrepreneuriales au service de la résolution d’un problème sociétal à grande échelle, Ashoka France), il est régulièrement invité à présenter son travail et sa vision en workshops et conférences à travers le monde.

Play Me, I’m yours est un projet social et artistique de Luke Jerram que Happy City Lab organise depuis 2011 en Suisse sous le titre français Jouez, je suis à vous. Le principe est simple : placer des pianos dans des endroits publics, arrêts de bus, parcs, places et inviter les habitants de la ville à prendre possession de cet espace grâce à la musique. Depuis, musiciens, amateurs ou même novices continuent de prendre part à des moments collectifs où le partage est le maître mot et où la musique devient vecteur de convivialité. Le concept s’est d’ailleurs déployé partout dans le monde, de Paris à Boston en passant par Genève.

Un des autres projets du Happy City Lab, Touch’n dance est une initiative hors du commun qui réunit de parfaits étrangers dans les rues. Un espace dans la ville est dédié à la musique et n’importe qui peut choisir de jouer un morceau pour danser dessus. La seule condition : être assez nombreux pour former une chaine et allumer la musique. Une fois la musique lancée, le dancefloor est à vous !

CinéTransat est une autre expérience organisée par Happy City Lab et Dan Acher. Il s’agit d’un cinéma de plein air participatif. Au-delà d’une simple séance de cinéma classique, où bien souvent on vous foudroie du regard si vous mangez du popcorn, ici c’est le collectif qui prend une nouvelle fois le dessus. Applaudir, danser, rire, siffler aux méchants des films, tout est permis. Le film devient un simple prétexte pour se réunir, partager un pique-nique, un moment de joie, un instant de danse. Depuis huit ans maintenant, CinéTransat est devenu symbole de joie de vivre.

secrets rennes

La nouvelle installation de Dan Acher, qui verra d’ailleurs sa grande première se dérouler à Rennes, est un projet intitulé S E C R E T S de Rennes. Il se déroulera dans le cadre des Tombées de la Nuit. Durant cinq jours, la population est invitée à venir se libérer, anonymement et par écrit, d’un secret, d’une confidence que chacun porte caché en lui. Mais aussi à lire les passions et les regrets de celles et ceux qui nous entourent. Puis, ensemble à la tombée de la nuit, le tout sera brûlé le dimanche 30 janvier. Un rituel de retrouvailles collectives autant qu’un moment fort de partage et d’émotion en perspective.

À travers cette expérience, Dan Acher souhaite ramener dans la ville le vécu communautaire qui pouvait exister auparavant autour des rituels et des événements qui revenaient chaque année ou bien encore autour du rôle exercé par l’Église ou d’autres traditions. La ville, si elle était bien pensée, pourrait selon lui amener à une cohésion très importante.

« Je suis à la recherche de ces moments ou de ces déclencheurs qui font revenir à cette humanité. Dans tous mes projets j’essaie de créer des situations qui déclenchent ce moment-là. »

L’installation : des lettres de 3,50 mètres qui forment un cercle de 14 mètres. Au centre est installé un module où on peut venir écrire son secret sur une table ou dans un boudoir pour s’isoler et écrire sans être vu.

Des cartes vierges ont commencé à faire leur apparition dans la ville depuis mercredi 12 janvier. L’appel se répandra comme une rumeur, dans les cercles familiaux, amicaux, communautaires, etc. Qu’est-ce qu’un secret ? Pourquoi le cacher, comment s’en libérer ? Ces cartes vierges sont à retrouver dans les MJC Bréquigny, La Paillette, Le Grand Cordel, La Maison de Suède, L’Antipode ainsi qu’à Destination Rennes (Couvent des Jacobins) et à l’Hôtel Pasteur. Sur ces cartes, il est possible d’apposer sa confidence. Il y aussi les écoles qui travaillent sur le sujet en amont. Ainsi, dès le premier jour où il sera possible d’aller les accrocher au cœur de l’installation, un bon nombre de personnes pourra venir déposer son secret.

Car, avec l’arrivée de l’installation place du Parlement, viendra le moment d’y afficher son secret, anonymement, de bon matin ou sous couverture de la nuit… Une urne scellée accueillera les secrets que l’on souhaite garder invisibles. Il sera possible de venir du 26 au 30 janvier 2022 déposer sa précieuse missive ou trouver et remplir une carte à secret sur place ou lire les passions et les regrets de celles et ceux qui, comme vous, se seront confié.e.s.

secrets de rennes
© Happy City Lab

Viendra ensuite l’heure de la dernière étape, tout aussi importante. À partir de 17h30 dimanche 30 janvier, à la tombée de la nuit place du Parlement, sera brûlée l’installation entière et tous les secrets qu’elle contiendra. Les habitant.e.s seront invité.e.s au cœur de la ville pour la mise à feu de ces grandes lettres et ce qu’elles recèlent d’histoires de vie. Un brasier libératoire, tel un rituel ancien, comme les ancestraux feux de la Saint-Jean, ici, au dernier jour des vœux.

Débutés comme une conversation à la fois personnelle et collective, S E C R E T S de Rennes est un acte de communion, une catharsis permettant de libérer et d’offrir anonymement au monde ce que l’on a de plus intime. Rendre visible ce qui était caché, en se libérant de l’inavouable. Dans un geste artistique pur, à la symbolique puissante, l’installation se clôture sur ce moment collectif de partage et d’émotion, cérémonial pouvant offrir un nouveau commencement. Il s’agira, à l’entrée dans cette nouvelle année, d’un premier temps fort de retrouvaille et d’invention rassembleuse, réinitiant ces si nécessaires rituels collectifs.

L’artiviste a confié vouloir aussi accomplir cette démarche et a souhaité également envoyer un message aux Rennaises et aux Rennais.

« Je vous invite à réfléchir, à regarder en vous, voir ce qui émerge, s’il y a quelque chose que vous portez et qu’il serait bien de relâcher. Je vous invite sincèrement à venir voir l’installation, voir si le besoin ressort d’écrire un secret, de le mettre sur ces lettres et de nous rejoindre le dimanche pour brûler le tout. »

Dan Acher en créant S E C R E T S de Rennes confie être à la recherche de deux choses : l’acte d’un cheminement personnel à travers le déplacement jusqu’à l’installation, la découverte qui se transforme en acte collectif autour de la lecture des secrets des autres, le geste et la libération d’un secret personnel pour l’afficher, le voir apparaitre, voir des personnes le lire et puis voir le tout brûler. Un feu cathartique qui symbolise la fin du cheminement et le secret dont on s’est libéré. Le feu est absolument primordial pour l’anonymat et pour couper avec le passé. Le secret est écrit maintenant place à l’avenir et à la réécriture d’un nouveau soi.

Après Rennes, c’est S E C R E T S de Bilbao qui devrait voir le jour en juin avant que le projet ne se propage dans différentes villes. Et à chaque endroit l’installation créera des expériences différentes selon le vécu de la ville. Dan Acher souhaite diffuser ce projet dans des villes à beaucoup plus grande échelle, où selon lui « le besoin est réel et nécessaire ». Ce que Dan Acher souhaite, comme avec chaque projet, c’est créer pour autrui et proposer des moments ou des situations qui nous tournent vers notre humanité et notre appartenance à une communauté. « Ce qui m’intéresse c’est de voir le vécu des gens, un sourire qui se dessine, des étincelles dans les yeux, des regards qui s’échangent. Ca me fait fondre, et s’il y a une personne qui est touchée par mon travail, ça en vaut la peine », conclut-il.

Infos pratiques

Les Tombées de la Nuit présentent :

S E C R E T S de Rennes Dan Acher

Accès libre

Cartes vierges disponibles depuis le 12 janvier : MJC Bréquigny, La Paillette, Le Grand Cordel, La Maison de Suède, L’Antipode ainsi qu’à Destination Rennes (Couvent des Jacobins) et à l’Hôtel Pasteur.

Mercredi 26 janvier de 12h à 20h

Jeudi 27, vendredi 28 et samedi 29 janvier de 10h à 20h.

À noter que dimanche 30 janvier, seul le dépôt de secrets sera possible (de 10h à 17h).

Il est possible d’écrire plusieurs secrets et de revenir plusieurs fois les déposer sur l’installation. Une urne scellée accueillera les secrets que l’on souhaite garder invisibles.

Place du Parlement de Bretagne, 35000 Rennes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
peu nuageux
4.9 ° C
7.5 °
4.4 °
75 %
1.5kmh
20 %
mer
4 °
jeu
10 °
ven
12 °
sam
14 °
dim
11 °
- Advertisment -

Le surprenant Dan Acher revient de Suisse à Rennes du 26 au 30 janvier 2022. Et invite les Rennais à (faire) des confidences… Puis au feu le secret pour que feu le secret !

Les étapes du projet : 

1 • Depuis le 12 janvier, dans les MJC Bréquigny, La Paillette, Le Grand Cordel, La Maison de Suède, L’Antipode ainsi qu’à Destination Rennes (Couvent des Jacobins), à l’Hôtel Pasteur et au Cinéma Arvor, retrouvez des cartes à secrets sur lesquelles apposer votre confidence.

2 • Du 26 au 30 janvier, alors que l’installation de Dan Acher aura pris forme place du Parlement, vous pourrez venir déposer anonymement votre précieuse missive mais également trouver et remplir une carte à secret sur place, à l’abri d’un isoloir, ou lire les passions et les regrets de celles et ceux qui, comme vous, se seront confiés. Accès libre mercredi 26, de 12h à 20h, jeudi 27, vendredi 28 et samedi 29, de 10h à 20h. À noter que dimanche 30 janvier, seul le dépôt de secrets sera possible (de 10h à 17h).

3 • À partir de 17h30 dimanche 30 janvier, à la tombée de la nuit, retrouvons-nous place du Parlement pour voir brûler l’installation entière et tous les secrets qu’elle contiendra.

C’est à Rennes que Dan Acher présente S E C R E T S de Rennes en ce mois de janvier 2022, un projet qui lui est très cher et qu’il murît depuis des années. Grande première pour ce projet qui n’avait malheureusement pu voir le jour dans d’autres villes auparavant, bien que différentes occasions se soient présentées. Et pour la seconde fois Dan Acher, après Borealis une étonnante aurore boréale illuminant le ciel de Rennes cet été, vient émerveiller les Rennais·e·s dans le cadre des Tombées de la Nuit.

secrets rennes

Ce qui intéresse l’artiviste suisse (contraction des mots artiste et activiste), ce sont les éléments qui nous rendent humains et le sens de la communauté. Depuis 20 ans, il imagine des installations artistiques et participatives qui transforment notre vision de la ville. Dan Acher aura longtemps été un grand voyageur. Il étudie l’anthropologie sociale et le management en Nouvelle-Zélande et voyage dans le monde à la découverte d’autres cultures jusqu’à son installation définitive à Genève. Il y fonde le studio de créativité urbaine Happy City Lab et défend un art générateur de changement social et environnemental. En une vingtaine d’années de création, Dan Acher n’a cessé de reposer la question du vivre-ensemble dans notre imaginaire citadin. Fellow Ashoka (entrepreneur social qui met ses qualités entrepreneuriales au service de la résolution d’un problème sociétal à grande échelle, Ashoka France), il est régulièrement invité à présenter son travail et sa vision en workshops et conférences à travers le monde.

Play Me, I’m yours est un projet social et artistique de Luke Jerram que Happy City Lab organise depuis 2011 en Suisse sous le titre français Jouez, je suis à vous. Le principe est simple : placer des pianos dans des endroits publics, arrêts de bus, parcs, places et inviter les habitants de la ville à prendre possession de cet espace grâce à la musique. Depuis, musiciens, amateurs ou même novices continuent de prendre part à des moments collectifs où le partage est le maître mot et où la musique devient vecteur de convivialité. Le concept s’est d'ailleurs déployé partout dans le monde, de Paris à Boston en passant par Genève.

Un des autres projets du Happy City Lab, Touch’n dance est une initiative hors du commun qui réunit de parfaits étrangers dans les rues. Un espace dans la ville est dédié à la musique et n’importe qui peut choisir de jouer un morceau pour danser dessus. La seule condition : être assez nombreux pour former une chaine et allumer la musique. Une fois la musique lancée, le dancefloor est à vous !

CinéTransat est une autre expérience organisée par Happy City Lab et Dan Acher. Il s’agit d’un cinéma de plein air participatif. Au-delà d’une simple séance de cinéma classique, où bien souvent on vous foudroie du regard si vous mangez du popcorn, ici c’est le collectif qui prend une nouvelle fois le dessus. Applaudir, danser, rire, siffler aux méchants des films, tout est permis. Le film devient un simple prétexte pour se réunir, partager un pique-nique, un moment de joie, un instant de danse. Depuis huit ans maintenant, CinéTransat est devenu symbole de joie de vivre.

secrets rennes

La nouvelle installation de Dan Acher, qui verra d'ailleurs sa grande première se dérouler à Rennes, est un projet intitulé S E C R E T S de Rennes. Il se déroulera dans le cadre des Tombées de la Nuit. Durant cinq jours, la population est invitée à venir se libérer, anonymement et par écrit, d’un secret, d’une confidence que chacun porte caché en lui. Mais aussi à lire les passions et les regrets de celles et ceux qui nous entourent. Puis, ensemble à la tombée de la nuit, le tout sera brûlé le dimanche 30 janvier. Un rituel de retrouvailles collectives autant qu’un moment fort de partage et d’émotion en perspective.

À travers cette expérience, Dan Acher souhaite ramener dans la ville le vécu communautaire qui pouvait exister auparavant autour des rituels et des événements qui revenaient chaque année ou bien encore autour du rôle exercé par l’Église ou d’autres traditions. La ville, si elle était bien pensée, pourrait selon lui amener à une cohésion très importante.

« Je suis à la recherche de ces moments ou de ces déclencheurs qui font revenir à cette humanité. Dans tous mes projets j’essaie de créer des situations qui déclenchent ce moment-là. »

L’installation : des lettres de 3,50 mètres qui forment un cercle de 14 mètres. Au centre est installé un module où on peut venir écrire son secret sur une table ou dans un boudoir pour s’isoler et écrire sans être vu.

Des cartes vierges ont commencé à faire leur apparition dans la ville depuis mercredi 12 janvier. L’appel se répandra comme une rumeur, dans les cercles familiaux, amicaux, communautaires, etc. Qu’est-ce qu’un secret ? Pourquoi le cacher, comment s’en libérer ? Ces cartes vierges sont à retrouver dans les MJC Bréquigny, La Paillette, Le Grand Cordel, La Maison de Suède, L’Antipode ainsi qu’à Destination Rennes (Couvent des Jacobins) et à l’Hôtel Pasteur. Sur ces cartes, il est possible d'apposer sa confidence. Il y aussi les écoles qui travaillent sur le sujet en amont. Ainsi, dès le premier jour où il sera possible d'aller les accrocher au cœur de l'installation, un bon nombre de personnes pourra venir déposer son secret.

Car, avec l’arrivée de l’installation place du Parlement, viendra le moment d’y afficher son secret, anonymement, de bon matin ou sous couverture de la nuit… Une urne scellée accueillera les secrets que l’on souhaite garder invisibles. Il sera possible de venir du 26 au 30 janvier 2022 déposer sa précieuse missive ou trouver et remplir une carte à secret sur place ou lire les passions et les regrets de celles et ceux qui, comme vous, se seront confié.e.s.

secrets de rennes
© Happy City Lab

Viendra ensuite l'heure de la dernière étape, tout aussi importante. À partir de 17h30 dimanche 30 janvier, à la tombée de la nuit place du Parlement, sera brûlée l’installation entière et tous les secrets qu’elle contiendra. Les habitant.e.s seront invité.e.s au cœur de la ville pour la mise à feu de ces grandes lettres et ce qu’elles recèlent d’histoires de vie. Un brasier libératoire, tel un rituel ancien, comme les ancestraux feux de la Saint-Jean, ici, au dernier jour des vœux.

Débutés comme une conversation à la fois personnelle et collective, S E C R E T S de Rennes est un acte de communion, une catharsis permettant de libérer et d’offrir anonymement au monde ce que l’on a de plus intime. Rendre visible ce qui était caché, en se libérant de l’inavouable. Dans un geste artistique pur, à la symbolique puissante, l’installation se clôture sur ce moment collectif de partage et d’émotion, cérémonial pouvant offrir un nouveau commencement. Il s’agira, à l’entrée dans cette nouvelle année, d’un premier temps fort de retrouvaille et d’invention rassembleuse, réinitiant ces si nécessaires rituels collectifs.

L'artiviste a confié vouloir aussi accomplir cette démarche et a souhaité également envoyer un message aux Rennaises et aux Rennais.

« Je vous invite à réfléchir, à regarder en vous, voir ce qui émerge, s’il y a quelque chose que vous portez et qu’il serait bien de relâcher. Je vous invite sincèrement à venir voir l’installation, voir si le besoin ressort d’écrire un secret, de le mettre sur ces lettres et de nous rejoindre le dimanche pour brûler le tout. »

Dan Acher en créant S E C R E T S de Rennes confie être à la recherche de deux choses : l'acte d'un cheminement personnel à travers le déplacement jusqu'à l'installation, la découverte qui se transforme en acte collectif autour de la lecture des secrets des autres, le geste et la libération d'un secret personnel pour l’afficher, le voir apparaitre, voir des personnes le lire et puis voir le tout brûler. Un feu cathartique qui symbolise la fin du cheminement et le secret dont on s'est libéré. Le feu est absolument primordial pour l'anonymat et pour couper avec le passé. Le secret est écrit maintenant place à l'avenir et à la réécriture d'un nouveau soi.

Après Rennes, c'est S E C R E T S de Bilbao qui devrait voir le jour en juin avant que le projet ne se propage dans différentes villes. Et à chaque endroit l'installation créera des expériences différentes selon le vécu de la ville. Dan Acher souhaite diffuser ce projet dans des villes à beaucoup plus grande échelle, où selon lui « le besoin est réel et nécessaire ». Ce que Dan Acher souhaite, comme avec chaque projet, c'est créer pour autrui et proposer des moments ou des situations qui nous tournent vers notre humanité et notre appartenance à une communauté. « Ce qui m’intéresse c’est de voir le vécu des gens, un sourire qui se dessine, des étincelles dans les yeux, des regards qui s’échangent. Ca me fait fondre, et s’il y a une personne qui est touchée par mon travail, ça en vaut la peine », conclut-il.

Infos pratiques

Les Tombées de la Nuit présentent :

S E C R E T S de Rennes - Dan Acher

Accès libre

Cartes vierges disponibles depuis le 12 janvier : MJC Bréquigny, La Paillette, Le Grand Cordel, La Maison de Suède, L’Antipode ainsi qu’à Destination Rennes (Couvent des Jacobins) et à l’Hôtel Pasteur.

Mercredi 26 janvier de 12h à 20h

Jeudi 27, vendredi 28 et samedi 29 janvier de 10h à 20h.

À noter que dimanche 30 janvier, seul le dépôt de secrets sera possible (de 10h à 17h).

Il est possible d'écrire plusieurs secrets et de revenir plusieurs fois les déposer sur l'installation. Une urne scellée accueillera les secrets que l’on souhaite garder invisibles.

Place du Parlement de Bretagne, 35000 Rennes