Les Républicains du Parti républicain (PR) ont sévi en 1977 avant de disparaître en 1997, remplacés par Démocratie libérale présidé par Alain Madelin. Prenant acte de la mort de l’imagination créatrice de la politique française, il s’agit de retraiter le passé pour faire du neuf. Nicolas Sarkozy, et son équipe de jeunes communicants fringants, grassement rémunérés et au psychisme standardisé, a donc sorti un incroyable lapin du chapeau de l’énième renouvellement de la vie politique de l’UMP et de la restauration de la confiance des Français en la politique : le Parti les Républicains. Il se murmure déjà que l’équipe de jeunes communicants fringants, grassement rémunérés et au psychisme standardisé du Parti Socialiste dirigé par le tribun Valls et le volitigeur Président volant nourrirait un lapin super démocrate. Formidable, on a enfin trouvé l’animal (politique) qui unit l’âne et l’éléphant !

Le Parti républicain, surnommé également GOP (anglais : Grand Old Party), est l’un des deux grands partis politiques américains contemporains. Le président George W. Bush a été le 19e et plus récent président des États-Unis issu de ses rangs à cles républicainse jour. Le Parti républicain est généralement classé à la droite de l’échiquier politique.

Le Parti démocrate est issu de la scission du Parti républicain-démocrate fondé par Thomas Jefferson en 1798. Doyen des partis américains, c’est à l’origine un parti antifédéraliste défendant la liberté des États face au pouvoir fédéral, et celle des propriétaires individuels face aux intérêts bancaires et industriels. Il évolue nationalement vers une vision moins conservatrice et moins méfiante du pouvoir fédéral dès les années 1890, et plus nettement dans les années 1930 avec le New Deal du président Franklin Roosevelt, en valorisant le rôle de l’État dans la protection des minorités. Dans les années 1960 et 70, il s’inscrit à gauche sous l’impulsion des sénateurs Hubert Humphrey, George McGovern ou Edward Kennedy, avant de se replacer vers le centre sous les mandats de Jimmy Carter et Bill Clinton.

Bref, amis lecteurs, vous l’aurez compris : la nouvelle France de Hollande et Sarkozy, c’est la promesse d’être toujours plus… has-been !

parti les républicains
Dessin : Michel Heffe
Texte : Nicolas Roberti

Sarkozy les Républicains, Valls le Parti démocrate : bienvenue aux Etats des Unis de France was last modified: mai 22nd, 2015 by Unidivers Mag

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom