En 2006, la Municipalité de Rennes a décidé de créer un Centre Culturel Bouddhique. Répondant aux aspirations d’habitants du bassin rennais qui pratiquent le culte bouddhiste, un bâtiment de quelque 400 m2 situé rue des Veyettes (à l’Est) a été gracieusement mis à leur disposition. Unidivers ne boude pas son plaisir et se réjouit de cette nouvelle qui promet de contribuer à faire connaître ce qui est à la fois une culture, une philosophie, une cosmologie, une pratique spirituelle et une religion née en Inde à l’ère axiale. Le bouddhisme est professé par 3 à 400 millions d’adeptes dans le monde. Mais les paroles prêtées à Bouddha, Siddhārtha Gautama, peuvent être une source d’éveil au-delà :

 

Il y a quatre pensées illimitées :
l’amour,
la compassion,
la joie et
l’équanimité.

La communauté sud-est asiatique de Rennes regroupe près de 1 500 personnes. On estime qu’entre un quart et un tiers pratiquerait le bouddhisme. A ceux-là, s’ajoutent quelques dizaines de convertis d’origine occidentale.

C’est pour mettre à disposition un lieu commun à cet ensemble d’environ 500 sectateurs que la mairie de Rennes et les associations concernées ont créé le Centre Culturel Bouddhique au mois d’octobre dernier. (Pour être précis, une structure du même nom existait déjà à Rennes depuis 2007, sise rue Sétif ; elle est morte pour renaître en Union des bouddhistes rennais en septembre dernier.)

Soyez votre propre lampe, votre île, votre refuge. Ne voyez pas de refuge hors de vous-même.

Elle réunit Sarun Suon (Association AKIV), Isabelle Froger (Association Drukpa), Dinh Hung  Nguyen (Association des vietnamiens bouddhistes de Rennes), Gilles Ollivier (Union des Bouddhistes Rennais), Hervé Le Goaziou (Association Dojo Zen de Rennes), Guillard Durox (Association Rigpa), Rolande Guillard Durox (Association Rigpa) et Céline Cabioch-Lê (Association Mam Trê). Cette dernière a été élue présidente. Le conseil d’administration accueille également le Comité Bouddhique Rennais et un membre représentant l’association Amitiés France Laos.

Pour favoriser la vie du Centre, la mairie de Rennes serait en passe de lui octroyer une subvention financière annuelle. En outre, le bâtiment de la rue des Veyettes, d’une valeur locative de quelque 30 000 €, est mis à disposition gratuitement.

La compassion peut être développée envers une personne qui vous irrite : c’est ainsi que l’agacement peut également être surmonté.

Outre d’être un lieu de culte, de prière et de méditation, les objectifs généraux du Centre Culturel Bouddhique s’organisent autour de trois pôles : culturel, citoyen, philosophique. L’association s’attachera à « faire connaître le bouddhisme », son apport intellectuel, spirituel et religieux. Qui plus est, à l’image du Centre musulman Avicenne, elle développera une semblable mission d’animation « d’un espace d’échanges interculturel
s » dans une « démarche citoyenne de respect
 ».

Pour réaliser ces honorables buts, la communauté rennaise va donc sortir du silence où elle se tient confinée pour faire connaître ses points de vue et activités. Unidivers ne manquera pas de les relater.

La patience est la plus grande des prières.

 

 Nicolas Roberti

Animula blandula vagula : Âme de diaphane intimité, hôtesse et compagne de mon corps, tu verses vers des lieux délavés, escarpés et dénudés, où ne résonnent tes jeux d'esprit…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom