Il y a deux ans, les riverains du centre hospitalier spécialisé Guillaume Régnier pestaient dans les journaux locaux. « On va nous détruire le château Folie Guillemot, » grondaient-ils. Finalement, le groupe Giboire sauvegardait l’édifice et promettait de construire tout autour Les allées du Castel.

Quelques mois plus tard, des immeubles sont sortis de terre sous le regard de leur architecte, Julien Chouzenoux. Mais, convenons-en, la remarquable bâtisse se détériore inexorablement. En y regardant de près, elle présente même de nombreux désagréments. Souhaitons qu’elles ne soient pas irrémédiables.

Interrogée, une riveraine est particulièrement inquiète. « Que l’on détruise des maisons sur le boulevard de Vitré tout proche, je peux le comprendre, » geint-elle. « Mais le château… Il faut faire quelque chose. »  Son petit château doit son nom de « folie guillemot », à la juxtaposition de la faïence vernissée, des mascarons, de terre cuite… Son aile est est particulièrement chargée en décors, avec fronton sculpté en pierre et balcons. Le décor intérieur est aussi éclectique. L’ouvrage est considéré comme remarquable.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom