À Rennes Made Festival est un-il événement fou ? 4 jours de programmation, une dizaine de lieux, une flopée d’artistes : de la musique électronique à toutes les sauces et à toutes heures du 18 au 21 mai 2017 dans la capitale bretonne. Avec cette 2de édition à Rennes Made Festival a fait partie intégrante du paysage musical de la ville ! Pour le plaisir de certains et le mécontentement d’autres…

RENNES MADE FESTIVALMade Festival ou le savoir-faire à la rennaise ? Pour sa seconde édition, le festival des musiques électroniques de Rennes a mis les bouchées doubles. Niveau électronique, le Made s’est taillé une réputation dans la capitale bretonne et n’a rien à envier à ses soeurs musicales que sont les Trans ou Maintenant. 10 000 spectateurs s’étaient réunis l’année dernière le temps d’un week-end. La deuxième édition a relevé le défi. À Rennes Made Festival réunit plusieurs associations et collectifs parmi lesquels nous trouvons par exemple Chevreuil, Percept, Texture.

RENNES MADETout a commencé le jeudi 18 mai par une sorte de Bars en Trans en mode électronique. Le Bar Expo, le Combi, le Chantier, entre autres, accueillaient showcases et DJ sets. Et pour les plus fêtards, le 1988 proposait une soirée jusqu’à 6 heures du matin. Vendredi et samedi, en soirée, le noyau du Rennes Made Festival se concentrait au Parc Expo. Mais la véritable originalité du Made Festival tient à sa volonté d’investir la ville. Marché des Lices, parc des Gayeulles et Mail François Mitterrand le samedi pour un événement gratuit et ouvert à tous, Cartoucherie et Jardin Moderne le dimanche. Il était possible, ce week-end, de danser du vendredi à 14 heures jusqu’au dimanche, juste après minuit.

Ce week-end, le public semblait particulièrement jeune au Made. Côté musique, le festival poursuit dans sa ligne programmatrice : allier scène internationale la plus exigeante à la scène locale la plus originale. Une tête d’affiche ? L’américain Robert Hood, considéré comme l’un des pères de la techno. Et ses enfants prodiges, Môme, Kink, Maceo Plex ou encore Beaujan. De manière générale, il paraissait difficile ce week-end de ne pas entendre ici ou là un son d’électro. Dans tout Rennes Made festival et son déploiement sonore n’a pas été apprécié de tous, notamment au marché des Lices où certains trouvaient incivique et irrespectueux d’imposer ainsi sa musique à une ville entière. Made in Rennes !

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom