sam24 juillet 2021

RENNES. ISABELLE HERVÉ ET KARINE NICOLLEAU EXPOSENT ENSEMBLE À L’ATELIER

L’Atelier, espace de création rennais accueille un noyau d’artistes au 24 rue de Châteaudun. Au sein du groupe, la photographe Karine Nicolleau invite l’artiste peintre Isabelle Hervé pour une exposition Ensemble, du 25 au 28 juin 2021. Chacune présente leurs œuvres figuratives et poétiques où des silhouettes se promènent au fil de leurs explorations.

La photographe Karine Nicolleau et l’artiste peintre Isabelle Hervé ont collaboré maintes fois, mais c’est la première fois qu’elles exposent ensemble. Pour ce faire, elles ont choisi l’Atelier, espace de création de Rennes où la photographe a pris ses quartiers en 2020.

expo ensemble atelier rennes

La relation qu’elles entretiennent va au-delà d’une simple relation professionnelle puisqu’elle remonte à l’adolescence. « On s’est rencontrées au collège à Rennes. Isabelle baignait dans le milieu artistique avec une famille qui s’intéressait beaucoup à tout ce qui touchait à l’art en général. J’ai découvert cet univers grâce à elle », raconte Karine. La photographe et la peintre se sont suivies autant sur le plan personnel que professionnel, et ce depuis 40 ans.

Alors qu’Isabelle Hervé a poursuivi son chemin artistique, Karine Nicolleau s’est d’abord orientée vers l’économie, puis la psychologie. Un photographe lui offre un boîtier inutilisé et ainsi commence son aventure photographique. « À l’époque, il y avait beaucoup de stylistes à Rennes, j’ai donc commencé par des photos de mode. En revenant habiter à Rennes, après avoir vécu à Paris où j’étais assistante, je me suis mise à la photo d’enfants. J’ai commencé par la petite fille d’une amie ce qui m’a conduit vers la mode enfantine. » Un domaine qu’Isabelle connaît bien puisqu’elle a intégré l’École supérieure des arts appliqués Duperré avant de se tourner vers les Beaux Arts de Rennes. Sa peinture se nourrit de cette double formation. « Toujours figuratif et contemporain, mon travail choisit le genre humain comme sujet favori, le met en scène avec son volume, sa lumière, ses attitudes et ses relations aux autres », explique la concernée. Peut-être peut-on y voir la continuité de sa formation initiale dans le domaine de la mode. « Tout ce que j’ai pu apprendre, les attitudes, les vêtements et l’observation sont des sujets qui m’ont toujours parlés. »

isabelle hervé

Des intérêts une nouvelle fois en commun avec Karine qui a concentré la majorité de sa création aux portraits et à l’expression des visages. Mais avec nombre de commandes à son actif, la période « très longue » de la pandémie a permis à la photographe de se concentrer sur la production de photos personnelles. De photographe de mode pour enfant, reportages pour les magazines, journaux et institutions à photographe « thérapeutique » pour l’association Yadlavie qu’elle a créé en 2012, c’est un plaisir que Karine ne s’était pas octroyé depuis longtemps. De cette situation exceptionnelle sont nés les clichés présentés dans l’exposition Ensemble. « Karine a démarré une nouvelle recherche afin de donner une dimension picturale et avoir des ambiances plus plastiques à son travail. Elle cherche et trouve des solutions pour traduire cet intérêt en photo », souligne Isabelle Hervé au sujet du travail de son amie.

karine nicolleau photo
Enlightened, Karine Nicolleau.

« L’humain est partout dans notre travail », Karine Nicolleau

Ainsi, Ensemble parle de leur relation, mais également de leur travail, qui ne cessent de se rejoindre. Que ce soit dans les peintures d’Isabelle Hervé ou dans les photographies de Karine Nicolleau, l’humain est omniprésent. De manière parfois floue. Des silhouettes, parfois difficilement distinguables, errent dans les compositions picturales de l’une et photographiques de l’autre. La présence humaine est suggérée, mais elle est bien là, signifiée dans des coups de pinceaux ou évaporée dans le flou de la photographie. « Auparavant je faisais des portraits autant dans mes photos pro que perso. Je me concentrais sur les visages et les expressions alors que cette série est plus dans la suggestion. » Certains clichés se rapprochent du dessin, c’est d’ailleurs pour accentuer ce fait qu’elle a utilisé un support particulier pour l’impression, « du papier velin d’arches, très granuleux ».

expo atelier rennes

Quant à Isabelle, les personnages se sont d’abord étendus sur la toile, dégrossis, déformés, à la façon des maniéristes avant de prendre une teinte pop et colorée. Puis, au fur et à mesure, les personnages se sont étalés sur la toile à la manière de du peintre colombien Fernando Botero. Ils sont aujourd’hui devenus des silhouettes filiformes. « De là je suis partie sur des foules et des formes moins décrites, plus suggérées, avec des personnages parsemés sur la toile. Mais pour l’exposition, il s’agit d’un univers plus masculin, plus urbain. »

isabelle hervé peintures
Isabelle Hervé, Les Journalistes. Acrylique+collage, 120×40 cm, 2015

La photographe se rapproche de la peinture alors qu’il arrive à l’artiste peintre de partir de photos pour ses peintures… Leurs pratiques respectives se trouvent de ce fait plus en dialogue. « C’est une autre façon de se rejoindreEnsemble est un thème bien choisi pour dire que la construction se fait indépendamment, mais toujours en dialoguant avec l’autre. Il y a des connexions que l’on ne perçoit pas forcément », conclut Isabelle.

Du 25 au 27 juin 2021, Exposition Ensemble, peintures d’Isabelle Hervé et photographies de Karine Nicolleau L’Atelier, espace de création, Rennes.

EXPO ATELIER RENNES

Blog de l’Atelier rue de Chateaudun.

Site d’Isabelle Hervé.

Site de Karine Nicolleau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
nuageux
18.9 ° C
23.2 °
17.9 °
82 %
5.7kmh
75 %
sam
20 °
dim
23 °
lun
26 °
mar
22 °
mer
13 °
- Advertisment -

L’Atelier, espace de création rennais accueille un noyau d’artistes au 24 rue de Châteaudun. Au sein du groupe, la photographe Karine Nicolleau invite l’artiste peintre Isabelle Hervé pour une exposition Ensemble, du 25 au 28 juin 2021. Chacune présente leurs œuvres figuratives et poétiques où des silhouettes se promènent au fil de leurs explorations.

La photographe Karine Nicolleau et l’artiste peintre Isabelle Hervé ont collaboré maintes fois, mais c’est la première fois qu’elles exposent ensemble. Pour ce faire, elles ont choisi l’Atelier, espace de création de Rennes où la photographe a pris ses quartiers en 2020.

expo ensemble atelier rennes

La relation qu’elles entretiennent va au-delà d’une simple relation professionnelle puisqu’elle remonte à l’adolescence. « On s’est rencontrées au collège à Rennes. Isabelle baignait dans le milieu artistique avec une famille qui s’intéressait beaucoup à tout ce qui touchait à l’art en général. J’ai découvert cet univers grâce à elle », raconte Karine. La photographe et la peintre se sont suivies autant sur le plan personnel que professionnel, et ce depuis 40 ans.

Alors qu’Isabelle Hervé a poursuivi son chemin artistique, Karine Nicolleau s’est d’abord orientée vers l’économie, puis la psychologie. Un photographe lui offre un boîtier inutilisé et ainsi commence son aventure photographique. « À l’époque, il y avait beaucoup de stylistes à Rennes, j’ai donc commencé par des photos de mode. En revenant habiter à Rennes, après avoir vécu à Paris où j’étais assistante, je me suis mise à la photo d’enfants. J’ai commencé par la petite fille d’une amie ce qui m’a conduit vers la mode enfantine. » Un domaine qu’Isabelle connaît bien puisqu’elle a intégré l’École supérieure des arts appliqués Duperré avant de se tourner vers les Beaux Arts de Rennes. Sa peinture se nourrit de cette double formation. « Toujours figuratif et contemporain, mon travail choisit le genre humain comme sujet favori, le met en scène avec son volume, sa lumière, ses attitudes et ses relations aux autres », explique la concernée. Peut-être peut-on y voir la continuité de sa formation initiale dans le domaine de la mode. « Tout ce que j’ai pu apprendre, les attitudes, les vêtements et l’observation sont des sujets qui m’ont toujours parlés. »

isabelle hervé

Des intérêts une nouvelle fois en commun avec Karine qui a concentré la majorité de sa création aux portraits et à l’expression des visages. Mais avec nombre de commandes à son actif, la période « très longue » de la pandémie a permis à la photographe de se concentrer sur la production de photos personnelles. De photographe de mode pour enfant, reportages pour les magazines, journaux et institutions à photographe « thérapeutique » pour l’association Yadlavie qu’elle a créé en 2012, c’est un plaisir que Karine ne s’était pas octroyé depuis longtemps. De cette situation exceptionnelle sont nés les clichés présentés dans l’exposition Ensemble. « Karine a démarré une nouvelle recherche afin de donner une dimension picturale et avoir des ambiances plus plastiques à son travail. Elle cherche et trouve des solutions pour traduire cet intérêt en photo », souligne Isabelle Hervé au sujet du travail de son amie.

karine nicolleau photo
Enlightened, Karine Nicolleau.

« L’humain est partout dans notre travail », Karine Nicolleau

Ainsi, Ensemble parle de leur relation, mais également de leur travail, qui ne cessent de se rejoindre. Que ce soit dans les peintures d’Isabelle Hervé ou dans les photographies de Karine Nicolleau, l’humain est omniprésent. De manière parfois floue. Des silhouettes, parfois difficilement distinguables, errent dans les compositions picturales de l’une et photographiques de l’autre. La présence humaine est suggérée, mais elle est bien là, signifiée dans des coups de pinceaux ou évaporée dans le flou de la photographie. « Auparavant je faisais des portraits autant dans mes photos pro que perso. Je me concentrais sur les visages et les expressions alors que cette série est plus dans la suggestion. » Certains clichés se rapprochent du dessin, c’est d’ailleurs pour accentuer ce fait qu’elle a utilisé un support particulier pour l’impression, « du papier velin d’arches, très granuleux ».

expo atelier rennes

Quant à Isabelle, les personnages se sont d’abord étendus sur la toile, dégrossis, déformés, à la façon des maniéristes avant de prendre une teinte pop et colorée. Puis, au fur et à mesure, les personnages se sont étalés sur la toile à la manière de du peintre colombien Fernando Botero. Ils sont aujourd’hui devenus des silhouettes filiformes. « De là je suis partie sur des foules et des formes moins décrites, plus suggérées, avec des personnages parsemés sur la toile. Mais pour l’exposition, il s’agit d’un univers plus masculin, plus urbain. »

isabelle hervé peintures
Isabelle Hervé, Les Journalistes. Acrylique+collage, 120×40 cm, 2015

La photographe se rapproche de la peinture alors qu’il arrive à l’artiste peintre de partir de photos pour ses peintures… Leurs pratiques respectives se trouvent de ce fait plus en dialogue. « C’est une autre façon de se rejoindreEnsemble est un thème bien choisi pour dire que la construction se fait indépendamment, mais toujours en dialoguant avec l’autre. Il y a des connexions que l’on ne perçoit pas forcément », conclut Isabelle.

Du 25 au 27 juin 2021, Exposition Ensemble, peintures d’Isabelle Hervé et photographies de Karine Nicolleau L’Atelier, espace de création, Rennes.

EXPO ATELIER RENNES

Blog de l’Atelier rue de Chateaudun.

Site d’Isabelle Hervé.

Site de Karine Nicolleau.