rennes hotel-dieu
La future entrée de l'Hôtel-Dieu (crédit Rennes Métropole)

La requalification de l’Hôtel-Dieu s’accompagne d’interventions significatives de la Ville afin de faire de ce site emblématique de Rennes une extension du centre-ville, à la jonction du parc des Tanneurs, plus au nord, et de la place Saint-Anne, au sud, et non loin des prairies Saint-Martin.

La direction de quartier Centre de la Ville de Rennes a organisé ce jeudi 28 mars une réunion publique d’information sur l’aménagement de l’Hôtel-Dieu et de ses abords. Le site de l’Hôtel-Dieu est au cœur d’un projet ambitieux de renouvellement urbain. Il s’agit à la fois d’en faire un lieu de destination, ouvert à tous, et de préserver et valoriser ce patrimoine cher aux Rennaises et aux Rennais. L’enjeu est également, par son intermédiaire, de connecter le centre-ville aux espaces de nature que constituent le parc des Tanneurs et les prairies Saint-Martin. Enfin, il s’agit d’accueillir dans ce quartier des habitants, dans le respect des principes de mixité sociale du Programme Local de l’Habitat (PLH). 378 logements seront créés dans les quatre îlots que constitue l’Hôtel-Dieu.

Parmi eux : 96 logements locatifs sociaux (déjà livrés, Ilot Saint-Malo), 32 en accession aidée avec un Bail Réel Solidaire (BRS) et 43 locatifs sociaux (pour une livraison entre 2024 et 2026, Ilot Saint-Martin Ouest.

M. Hervé, 1er adjoint à l’urbanisme, et M. Le Bougeant, adjoint délégué aux commerces, à l’artisanat et au quartier centre, ont présenté deux points en particulier :  le projet pour les espaces publics autour de l’Hôtel-Dieu ;le projet d’aménagement du parc des tanneurs. Au préalable, Linkcity, dans un communiqué de presse daté du 29 février 2024, avait présenté un point d’étape, marqué par le lancement des travaux de l’îlot Hôtel-Dieu. Ceux-ci concernent la réhabilitation du bâti historique et la réalisation de surélévations bois de part et d’autre de la cour du cloître. Cet ensemble accueillera hostel, coworking, restaurants, commerces et permettra de pérenniser sur site les activités de The Roof Origines.

hotel dieu rennes
Rue de l’Hôtel-Dieu, à l’entrée du mail Germaine Poinso-Chapuis (crédit : Rennes Métropole)

Autour de l’Hôtel-Dieu, l’espace public se transforme

L’opération d’aménagement prévoit le traitement des abords immédiats de l’Hôtel-Dieu :  rue de Saint-Malo, rue de l’Hôtel-Dieu, mail Germaine Poinso-Chapuis et rue Saint-Martin.  Elle prévoit en particulier :  

D’intégrer avec harmonie l’ensemble des nouveaux besoins fonctionnels d’aménagements de l’espace public en considérant cet ensemble comme une extension du centre-ville ;

De renforcer la trame végétale et paysagère, en lien avec le parc des tanneurs et les prairies Saint-Martin et en limitant le recours à l’imperméabilisation des sols pour favoriser l’infiltration des eaux pluviales ;De favoriser et sécuriser les liaisons douces (piétons, cycles).

Afin de mettre en valeur l’entrée principale de l’Hôtel-Dieu, un traitement qualitatif et paysager sera recherché. Une largeur de 7 mètres de trottoir sera gagnée à la faveur du déplacement de la grille du bâtiment, pour un gain avoisinant 1500 m2 sur toute la surface de la rue. Deux pistes cyclables unidirectionnelles seront aménagées de part et d’autre de la chaussée. Une seule file de circulation entrante et une sortante seront réalisées rue de Saint-Malo. Les pistes vélo et les trottoirs seront inversées afin de sécuriser les déplacements doux. Tout le long de cete rue, la végétalisation sera accentuée afin de présenter une transition beaucoup plus verte à l’approche du parc des tanneurs. Les travaux devraient s’étaler de 2026 à 2027. L’enveloppe financière prévisionnelle de l’opération s’élève à près de 4 millions d’euros, à la charge de la Ville de Rennes (espaces verts) et de Rennes Métropole (voirie, éclairage public, contrôles d’accès, eaux pluviales).

rennes rue saint-malo
Vue rue de Saint-Malo (crédit : Rennes Métropole)

Le parc des Tanneurs

Le projet d’aménagement du parc des tanneurs vise à améliorer la visibilité du parc et son accès, valoriser son intérêt patrimonial et paysager et en diversifier les usages.  Deux nouvelles entrées seront créées rue Saint-Martin. Dans quatre secteurs différenciés, de nouveaux espaces seront proposés :  

Les coteaux, aux abords de la villa du 19e siècle : valorisation des jardins historiques et reconstruction du petit patrimoine (déjà réalisé) ;
La zone humide (déjà aménagée) ;
Le jardin archéologique : qui verra la mise en valeur des vestiges antiques ;
La clairière, qui sera dotée d’un espace scientifique ludique et d’une œuvre d’art en mosaïque, hommage à Odorico. Les travaux devraient débuter mi-2024, pour une livraison un an plus tard.

Article connexe :

Article précédentLa vigne en Bretagne a de l’avenir selon Valérie Bonnardot
Article suivantPâque, la blessure au côté droit du Christ par Frédérick Tristan
Rennes
Unidivers, la culture à Rennes, en Bretagne et en France !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici