jeu 11 août 2022

Rennes. Les Estivales de l’Orgue 2022 vous feel Bach !

Pour la 26e année, les Estivales de l’Orgue de Rennes vous invitent à apprécier les instruments et les églises rennaises autour d’un programme qui vous ravira de couleurs et de rythmes d’une belle variété autour de la figure universelle de Jean-Sébastien Bach.

Feel Bach ! Cette injonction souriante vous invite à ressentir Bach au travers de ses propres œuvres bien sûr, mais aussi de celles de compositeurs admirés de lui, de ses fils, de ses élèves… et de tous ses admirateurs, voire transcripteurs, des siècles futurs ! Un programme d’une variété folle, de grands moments en perspective, des visions et des révisions, suivez cette route dominicale des orgues à Rennes !

Plusieurs nouveautés cette année : le ciné-concert en partenariat avec le Cinéma ARVOR et une route rennaise des orgues lors des Journées Européennes du Patrimoine les 17 et 18 septembre.

Et n’oubliez pas ! Chaque vendredi précédant les concerts, les instruments vous sont ouverts et présentés à 17 heures.

C’est à Rennes du 5 août au 18 septembre !

Jean-Marc Leblanc – Dimanche 7 août, 16 h – Abbatiale saint Melaine

Choral, quand tu nous tiens

Oeuvres de Johann Sebastian Bach, César Franck et Charles Tournemire. Jean-Marc Leblanc, organiste de saint Merry et saint Thomas d’Aquin (Paris)Le Choral luthérien, et ses nombreuses déclinaisons organistiques, ont été l’un des moyens d’expression importants de J.S Bach, de ses prédécesseurs, collègues…et successeurs !La très belle école d’orgue française de la fin du XIXè et du début du XXè siècle ne pouvait guère ignorer la force quasi tellurique qui se dégage d’un grand choral. Ainsi César Franck écrivit, à la fin de sa vie et en toute possession de son art musical, les fameux et fabuleux Trois Chorals pour orgue, dont nous entendrons le deuxième.Ce concert sera aussi exceptionnel par l’interprétation de la Symphonie-Choral  de Charles Tournemire, immense fresque très rarement jouée, et que nous aurons la chance d’entendre sous les doigts d’un spécialiste du compositeur.

Jean-Marc Leblanc
Grand orgue de l’abbatiale saint Malaine

Disciple de Louis THIRY et de Jean BOYER, Jean-Marc LEBLANC a poursuivi sa formation au Conservatoire National Supérieur de Parisoù il obtint en 1992 le premier prix d’orgue, premier nommé, dans la classe de Michel CHAPUIS, et également les premiers prix d’analyse, d’harmonie, de contrepoint et de fugue.Il est actuellement titulaire des grandes orgues historiques Clicquot, Cavaillé-Coll, Gonzalez de Saint-Merry et des grandes orgues Schwenkedel de Saint-Thomas-d’Aquin de Paris. Agrégé de musicologie, il enseigne à l’Université de Tours. Il donne des concerts en France et à l’étranger et participe à de nombreux festivals où il est invité à toucher de prestigieux instruments comme à Notre-Dame de Paris, Saint-Ouen de Rouen, Saint-Maximin de Provence, Sainte-Croix de Bordeaux, Riga, Saint-Pétersbourg, Aix-la-Chapelle, en Corée et en Bolivie. Son répertoire embrasse sans exclusion la majeure partie de la musique d’orgue ainsi qu’en témoignent ses programmes et ses enregistrements pour Radio-France ou pourle disque (Messiaen à Saint-Ouen de Rouen, Duruflé à Saint-Sébastien de Nancy).

*

Maude Gratton – Dimanche 14 août, 16 h – Église St Hélier

Bach, et après ?

Oeuvres de Johann Sebastian Bach, Wilhelm Friedemann Bach, Felix Mendelssohn, Robert Schumann
Maude Gratton, orgue et clavecin

Jean-Sébastien Bach, comme on le sait, eut de nombreux enfants, dont au moins quatre firent une carrière digne de leurs meilleurs contemporains.
Maude Gratton propose d’en écouter l’aîné, et nous fera profiter de ses talents de multi-claviériste pour donner encore plus de couleurs à cette belle famille.
Les successeurs, ce sont aussi ces deux grands admirateurs que sont Felix Mendelssohn et Robert Schumann, qui ne pouvaient donc rester insensibles à l’intérêt de l’orgue pour rendre hommage au maître baroque.
Avec les Préludes, Fugues et Sonates du premier et les Canons et Fugues sur le nom de Bach du second, il y a de quoi nourrir l’imaginaire d’un hommage romantique au cantor de Leipzig ! Avec également des œuvres de Dietrich Buxtehude et Nicolaus Bruhns.

Maude Gratton – Crédit Aurélia Frey
orgue église saint Hélier

Maude Gratton étudie le clavecin et l’orgue au Conservatoire de Poitiers dans la classe de l’organiste Dominique Ferran.
Elle est diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris en clavecin, orgue, basse continue et contrepoint renaissance. En 2003, elle se distingue avec le 2e prix du Concours Orgue du Festival de musique ancienne de Bruges et est promue Jeune Soliste des Radios francophones publiques en 2006.
En 2009, Maude Gratton enregistre son 1er projet solo consacré aux œuvres de Wilhelm Friedemann Bach. L’album est distingué par le Gramophone’s Choice et récompensé par un Diapason d’or en 2009. Elle a depuis enregistré une dizaine d’albums en tant que soliste ou à travers différents ensembles de musique baroque et de musique de chambre.
Maude Gratton collabore avec la soprano Camille Poul.
La musicienne est membre du chœur Collegium Vocale Gent, sous la direction du chef-d’orchestre Philippe Herreweghe, fondé en 1970 à Gand en Belgique.
Elle fonde en 2011, l’Académie de musique de Saint-Loup puis devient en 2012, la directrice artistique du festival Musiques en Gâtine en région Poitou-Charentes, rebaptisé en 2017, le MM Festival.
Maude Gratton fait partie de l’équipe enseignante du Vannes Early Music Institute (VEMI), l’académie européenne de musique classique de Vannes, dirigé par le violoncelliste français Bruno Cocset.

Ensemble Il Convito

En 2005, Maude Gratton est à l’initiative de la formation Il Convito, aux côtés des musiciennes Claire Gratton et Stéphanie Paulet. L’ensemble de musique de chambre a été lauréat en 2007 du programme « Déclic » soutenu par Culturesfrance (actuel Institut français depuis 2010) et Radio France.
Son répertoire comprend aussi bien les musiques de la Renaissance que les œuvres du XIXe siècle, interprétées sur des instruments d’époque. Il Convito est invité à se produire dans plusieurs festivals dont les Journées musicales d’automne de Souvigny, la Folle Journée de Nantes ou la Bach Académie à Bruges. Les musiciens ont également participé à plusieurs tournées à l’étranger.
L’ensemble édite en 2015 un premier album consacré aux Concertos pour clavecin et cordes de Wilhelm Friedemann Bach chez Mirare.
En mai 2016, la directrice artistique Maude Gratton crée « Une soirée avec Mozart », son premier projet d’orchestre d’Il Convito, autour de l’œuvre de Wolfgang Amadeus Mozart. (source wikipedia)

*

Elise Léonard – Dimanche 21 août, 16h00 – Eglise sainte-Jeanne d’Arc

Flash-Bach

Oeuvres de Johann Sebastian Bach, Dietrich Buxtehude, André Raison, Girolamo Frescobaldi et Johann Jakob Froberger.
Elise Léonard, professeure d’orgue au conservatoire du Havre

Bach, lui non plus, ne s’est pas fait en un jour, et ce concert rendra hommage à un certain nombre d’illustres prédécesseurs du Maître de Leipzig, de Froberger et sa verve éblouissante d’originalité et de dynamisme, à Buxtehude, que Bach alla voir à pied (voyage qui le fâcha avec sa hiérarchie ecclésiastique, ayant duré quatre fois plus longtemps que prévu), en passant par André Raison, dont le thème de la Passacaille inspira certainement celle du maître allemand.

Elise Léonard
orgue de sainte Jeanne d'Arc
orgue de sainte Jeanne d’Arc

Elise Léonard commence l’orgue à l’âge de huit ans au CRD de Charleville-Mézières dans la classe de Pascale Rouet. Elle sera ensuite élève au CRR de Reims avec Jean-Philippe Fetzer et Pierre Méa. Après une année de perfectionnement au CRR de Rueil-Malmaison auprès de François-Henri Houbart, elle intègre la classe d’orgue du CNSMe Paris afin de suivre les enseignements d’Olivier Latry et Michel Bouvard. Elle y obtient le Diplôme de Formation Supérieure mention Très Bien.
Depuis toujours motivée à l’idée d’enseigner, Elise Léonard suit ensuite les cours de la formation pédagogique du CNSMDP et obtient le Certificat d’aptitude à l’enseignement de l’orgue. Elle enseigne l’orgue et la basse continue au Conservatoire Arthur Honegger du Havre.

*

Benoit Poussin, et membres des ensembles Sussistinako, Rhizome, Ascorda – Dimanche28 août, 16h – Eglise Saint Paul

Bach tout à trac

Œuvres de Johann Sebastian Bach, Dietrich Buxtehude, Johann Ludwig Krebs, Mauricio Kagel, Hugo Prigent et Yves Krier (créations)
Benoit Poussin, orgue, et membres des ensembles Sussistinako, Rhizome, Ascorda

Ce concert, voulu dès le départ comme une proposition un peu décalée des abords bachiens des semaines précédentes, poussera cette exploration ludique jusqu’aux XXè et XXIè siècles : appropriation des Chorals de Bach par Mauricio Kagel, créations commandées par le Festival utilisant les claviers les plus improbables, mais aussi découverte de compositeurs gravitant autour de Bach, le tout centré sur une transcription frappante de la Chaconne pour violon ! Étonnant et détonnant !

Benoit Poussin
Benoit Poussin
Orgue de l'église saint Paul rennes
Orgue de l’église saint Paul

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
ciel dégagé
29.1 ° C
29.4 °
27.5 °
32 %
3.1kmh
0 %
jeu
36 °
ven
37 °
sam
38 °
dim
27 °
lun
28 °