Même s’il rappelle quelque chose, le titre du concert, « petite musique d’été » sonne comme un moment de légèreté et de plaisir. Ce fut le cas le 1er juillet à l’église du Thabor, où l’ensemble baroque de Rennes et les chanteurs de « À vous sans autre » nous ont invité à un concert alternant Jean-Philippe Rameau et Henry Purcell dans des airs d’opéra tirés de leurs répertoires respectifs.

ENSEMBLE BAROQUE RENNES

 

Articulé comme un triptyque, le programme évoque dans un premier temps la nature, son équilibre et l’apaisement qu’elle peut engendrer. Pour cela, à la baguette, Damien Simon, ouvre le bal avec « ouverture » (Les fêtes d’Hébé, prologue) et « Dansons tous », première entrée tirée de la même œuvre signée Jean-Philippe Rameau. Il n’y a pas à s’y tromper, on est bien en présence de musique française et son élégance, sans être compassée, la rend immédiatement identifiable. Les deux extraits de Didon et Énée, de Henry Purcell, qui suivront permettent de se faire une idée des différences qui séparent musicalement ces deux auteurs, contemporains à 20 ans près. Les chanteurs, amateurs (mais pas tant que cela), étonnent par la rigueur de leur interprétation et la clarté de leur diction. Côté orchestre même discipline et même sagesse qui rendent une plaisante impression de cohérence et d’équilibre.

ENSEMBLE BAROQUE RENNES
Dans un second temps, c’est l’amour sous tous ses aspects qui est évoqué. Celui qui transporte et celui qui parfois est cause de souffrance. L’Anglais emporte un peu la partie avec « In our deep vaulted cell ». Cet air extrait de Didon et Énée, second acte, est plein d’émotion et d’intériorité, il impose au public un moment de silence respectueux et de réflexion. Cette seconde partie sera également l’occasion pour la soliste invitée, Tania Bracq, de proposer sa vision personnelle d’un air de l’œuvre « The Fairy Queen », également de Henry Purcell. Elle y met beaucoup d’expression et de clarté dans sa diction, toutefois, léger bémol, son timbre de voix n’est pas tout à fait celui qui convient à ce genre de musique.

ENSEMBLE BAROQUE RENNES
Nous aborderons la troisième et dernière partie avec un retour à la sérénité. L’amour est cette fois apaisé et heureux, aussi n’est-il pas étonnant de voir Jean-Philippe Rameau revenir en force avec pas moins de cinq airs et un prélude, extraits de Castor et Pollux et d’une de ses œuvres majeures, sans doute plus familières auprès du grand public; « Les Indes Galantes ».

ENSEMBLE BAROQUE RENNES
À l’occasion de ce concert d’un remarquable niveau, nous avons eu le plaisir de voyager au cœur même de ce que la musique baroque a de bien à offrir. C’est presque un parallèle entre deux compositeurs dont les carrières offrent de nombreux points communs; l’insertion dans leur musique de constructions baroques Italiennes, l’intérêt manifeste pour le monde du théâtre et leur proximité avec de grands monarques, tout cela faisant obligation de créer des opéras à la hauteur des royaux auditeurs. De ce point de vue la réussite est totale, comment ne pas rester admiratif devant la formelle beauté du « Roi Arthur » ou la gaité de « The fairy Queen ». Comment ne pas s’extasier devant la pertinence d’œuvres comme les différents « anthems » destinées à la famille royale anglaise et enfin comment ne pas admirer la sagesse des élégies sur la mort de la reine Marie.Henry Purcell qui repose près de l’orgue de l’abbaye de Westminster. Sur sa tombe est inscrite cette épitaphe pleine de reconnaissance: « Ici repose Henry Purcell Esq, qui a quitté cette vie et est parti pour ce lieu béni qui est le seul où son talent puisse être surpassé » . Jean-Philippe Rameau n’est pas en reste, adulé sous le règne de Louis XV, il a mené une brillante carrière d’organiste avant que son immense talent soit reconnu et fasse de lui le musicien de cour que l’on sait. Compositeur et théoricien de génie, il restera fidèle à ses idées malgré la querelle des bouffons et le jour même de sa mort, alors qu’il reçoit l’extrême onction, la seule remarque qui lui vient à l’esprit est de prier le prêtre qui l’accompagne dans cette ultime cérémonie d’essayer de chanter un peu moins faux !!
L’ensemble baroque de Rennes et les chanteurs de « À vous sans autre » nous ont offert une soirée à l’image de la passion qui les habite et nous ont donné envie de suivre leurs futurs concerts. Nous ne manquerons pas de le faire et vous tiendrons informés de leur programme dès la rentrée.

ENSEMBLE BAROQUE RENNES

Un commentaire

  1. Merci beaucoup pour ces commentaires élogieux sur notre concert du 1er juillet !
    Deux autres concerts de l’Ensemble Vocal A Vous sans Autre sont programmés en Octobre 2017 dans un répertoire de musique baroque allemande : « Les Fontaines d’Israël » de J H Schein / Motet « Jesu meine Freude  » de JS Bach/ Pièces d’orgue de Walther
    Samedi 21 octobre à 20 H 30 Eglise du RHEU
    Dimanche 22 octobre à 16 H Eglise de CESSON-SEVIGNE

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom