RENNES. LES ECOLOS PROPOSENT DE PASSER D’UNE LOGIQUE PAYSAGÈRE À UNE ECO-LOGIQUE

Rennes s’est fait remarqué durant les trois dernières décennies par une attention médiocre portée à la présence végétale dans son plan urbain, notamment en centre-ville. Le pic des espaces pauvrement arborés tout-granit (longtemps chinois) a été atteint récemment avant que la municipalité n’entame un virage favorable à une présence végétale renforcée dans la ville à l’horizon 2030. De fait, une majorité des Rennais réclame une plus grande végétalisation des espaces publics, avec des plantations en pleine terre, afin de trouver des endroits de fraîcheur et profiter d’un centre-ville moins pollué. Dans ce cadre, le groupe écologiste à la Ville de Rennes vient de transmettre des propositions pour une politique municipale de l’arbre, maillon de la biodiversité et allié dans l’adaptation au changement climatique. Communiqué vert.

A Rennes en 2019
130 000 arbres
70 000 arbres d’ornement, 30 000 arbres de boisement, 30 000 arbres en accompagnement de voirie
1 arbre pour 1,6 habitants
650 km de linéaire planté (voirie)
1000 arbres plantés chaque année
+1000 aux Prairies Saint-Martin
+1000 à la Prévalaye

vegetalisation rennes

L’arbre, maillon essentiel de la biodiversité
L’arbre est un élément constitutif essentiel des corridors biologiques. À la condition qu’il soit associé à toutes les strates de végétation (arbustes, (buissons, haies…) et que soient privilégiées les fruitiers, il permet à la faune de circuler le long de la trame verte* et ainsi protège et favorise la biodiversité* animale. L’arbre est aussi essentiel aux insectes pollinisateurs comme les abeilles, qui garantissent la qualité de la biodiversité végétale.

Pour une gestion intelligente des arbres
Pour que les arbres participent à la qualité de biodiversité, pour qu’ils poussent correctement et que toutes leurs potentialités soient exploitées, il est important de les entretenir, en les taillant régulièrement, parfois en opérant des coupes claires afin que les arbres et végétaux voisins se développent et puissent jouer leur rôle dans la trame verte. Les coupes sont inévitables, pour éviter les maladie, éviter les accidents, permettre le déploiement de plus grands arbres, parfois aussi permettre des aménagements indispensables à l’évolution de la ville.
On peut donc accepter de couper quelques arbres après en avoir débattu avec les habitant·e·s et associations, mais nous exigeons qu’un nombre au moins équivalent soit replanté.

Un fabuleux outil d’adaptation
L’arbre est un fabuleux outil de lutte contre le dérèglement climatique et les épisodes météorologiques hors norme. En apportant la fraîcheur, il diminue les effets des îlots de chaleur urbains*, il stocke le carbone et restitue de l’oxygène, il permet de mieux absorber les eaux de pluie.

Un allié précieux pour construire et chauffer nos ville
L’arbre est un formidable atout de développement durable. L’exploitation de son bois permettrait de nous chauffer et de construire des logements écologiques respectueux de l’environnement et de la santé de ceux qui y vivent.

Trame verte
La trame verte est la continuité végétale constituée par l’ensemble des espaces végétalisés, haies, jardins, aligements d’arbres, prairies…

Biodiversité
La biodiversité est constituée de l’ensemble des espèces vivantes animales et végétales. Sa préservation est un enjeu essentiel du développement durable.

Canopée
La canopée est l’étage supérieur d’une forêt. À Rennes, c’est la couverture verte constituée des frondaisons des dizaines de milliers d’arbres. Elle joue un rôle essentiel dans l’absorption du carbone.

Îlot de chaleur urbain
Les îlots de chaleur urbains sont des lieux dans la ville où la chaleur est particulièrement élevée, en raison de l’absence de végétalisation et de la prédominance minérale.

vegetalisation rennes

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom