delivraide rennes
© Delivraide

L’application Delivraide, gérée par l’association Équipage Solidaire, fournit gratuitement des kits alimentaires et d’hygiène aux étudiants et étudiantes en difficulté, depuis octobre 2020. Présente dans 13 villes de France, la plateforme numérique tente de répondre au besoin grandissant d’une population de plus en plus précarisée… L’association a ouvert en février 2023 des antennes à Rennes et Nantes. 

Les étudiants et étudiantes comptent parmi les principales victimes de la hausse des prix que connaît l’hexagone. D’après une enquête de l’Observatoire national de la Vie Étudiante (OVE) en 2021, 38 % des étudiants déclarent se restreindre sur leurs dépenses alimentaires, 18 % ne pas manger à leur faim et 16 % sauter des repas pour des raisons financières… Un chiffre qui malheureusement est loin d’être en baisse avec les années avec une inflation qui, elle, se porte à merveille : en novembre 2023, les prix à la consommation ont augmenté de 3,4 % sur un an. Face à cette urgence, une enveloppe de 10 millions d’euros a été débloquée par l’État de façon exceptionnelle pour apporter une réponse immédiate par l’intermédiaire des associations de lutte contre la précarité alimentaire. Au niveau régional, une enveloppe de 325 000 € a été attribuée à la Bretagne (source). Les étudiants et étudiantes sont quant à eux de plus en plus nombreux à se tourner vers les associations d’aide et de solidarité qui se multiplient dans les villes. C’est le cas d’Équipage Solidaire et de son application Delivraide, créée par Yoann Pigenet et Ismaël Alin

delivraide rennes
© Delivr’aide

En 2020, par temps de covid, la précarité de certains de ses camarades pousse Yoann Pigenet, étudiant en master de droit et familier des maraudes en région parisienne, à fonder l’association Équipage Solidaire, devenue association d’intérêt général, avec Ismaël Alin. Le duo conçoit alors Delivr’aide, une application de livraisons gratuites et solidaires de repas et de produits d’hygiène à destination des étudiants en situation de précarité. 

Financée par des partenariats, des dons et des appels à projet, la plateforme a pour but de lutter contre la précarité étudiante, le gaspillage alimentaire et réinventer l’engagement citoyen. Après trois ans d’existence, elle est présente dans quatorze villes en France – Paris (et proche banlieue), Lyon, Toulouse, Montpellier, Strasbourg, Bordeaux, Rennes, Nantes, Rouen, Grenoble, Nice, Marseille, Le Havre – et à Valence en Espagne.

Delivraide
Lauréat Prix Fondation Cognacq-Jay 2021 © Delivraide

Comment l’application fonctionne-t-elle ? Reprenant les codes des applications de livraison Ubereat et Deliveroo, d’où vient d’ailleurs son petit nom, il suffit de la télécharger sur leur smartphone et de créer un compte afin de bénéficier des kits. Pour les personnes sans smartphone, il est possible de s’enregistrer directement sur le site internet.

Les kits sont essentiellement composés d’invendus alimentaires, de plats cuisinés et de produits de première nécessité récoltés auprès de lieux partenaires comme Carrefour market de la Poterie à Rennes. Dans une ambiance bon enfant immortalisée dans des photos et vidéos diffusée sur leurs réseaux sociaux, des bénévoles récupèrent et centralisent dans un entrepôt des denrées alimentaires sèches, des produits frais (pain, viennoiseries, fruits et légumes) et d’hygiène pour confectionner des sacs d’une valeur d’environ 50 €. D’autres se chargent de la livraison à domicile. Toujours avec un sourire aux lèvres.

Delivraide s’adresse à sa cible en parlant son langage : par le biais des réseaux sociaux et une communication qui met en avant l’énergie et la motivation d’une équipe bénévole constituée en grande partie d’étudiants, directement concernés par la situation.

À ce jour, plus de 50 000 kits ont été distribués et plus de 15 000 de kilos de denrées sauvés grâce aux 2 300 bénévoles qui donnent de leur temps. « Dans un contexte empreint d’incertitude, qui fait grandir les pressions inflationnistes, notre association continue chaque jour son rôle auprès des bénéficiaires, pour que l’alimentation et l’hygiène restent accessibles à tous », concluait Yoann Pigenet dans le rapport d’activité 2022.

Début 2023, Delivraide a été sélectionné pour bénéficier d’un accompagnement sur 3 ans dans le cadre du programme IncubAsso lancé par la Fondation Bouygues Telecom. Le but : accélérer la croissance de la plateforme et d’opérer un changement d’échelle afin de l’étendre sur l’ensemble du territoire national et s’ouvrir, d’ici 2024, à certains pays européens.

Site Internet Délivr’aide

Si vous voulez rejoindre l’équipe bénévole, cliquez ici.

Bon à savoir :

Dans les restaurants universitaires gérés par les Crous, l’État a mis en place les repas à 1 € pour les étudiants boursiers depuis 2020, mais aussi pour les non-boursiers en situation de précarité en janvier 2021. Le dispositif n’avait pas été reconduit à la rentrée 2021 pour les non boursiers avant d’être finalement maintenu pour les étudiants dans les deux situations pour l’année universitaire 2023/2024. Comment bénéficier des repas à 1€ ? Au-delà de 2 janvier 2024, il sera nécessaire de prendre rendez-vous avec le service social de votre Crous de rattachement afin que votre situation soit examinée (site).

Deux épiceries gratuites sont ouvertes à l’université de Rennes (Site Internet) et l’université Rennes 2. (Site internet)

Article précédentCancale. La pointe du Grouin en beauté au printemps 2024
Article suivantActus Mangas. Les nouveautés de janvier 2024

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici