Moger Orchestra
Moger Orchestra © Éric Legret

Véritable folk band venu du Kreiz Breizh, Moger Orchestra partage un son dense et puissant entre courants jazz rock, écriture orchestrale et spoken word. Le 5 décembre 2023, à la MJC Bréquigny, une création exclusive proposée par les élèves de 4ème et CAP de l’EREA Magda Hollander Lafon et par le Moger Orchestra aura lieu, suivie d’un concert du groupe.

Pendant une semaine, les élèves de l’EREA  travailleront ensemble avec les musiciens du Moger Orchestra sur leur propre interprétation de « There must be a passage », titre du nouvel opus de l’ensemble. Être attentifs à l’espace sonore, à la prise de parole, à la place de l’autre, au silence, et surtout au jouer ensemble : encadrés par des professionnels de la scène à l’écoute des jeunes générations, les élèves seront en état de création de textes et de musiques. Une expérience qui sera particulièrement valorisée lors de leur passage sur scène à l’issue de cette semaine d’immersion.

Cette présentation sera suivie d’un concert du Moger Orchestra. Leur premier album en octet, There must be a passage, sortira le 8 décembre au label Musiques Têtues (Distribution : l’autre distribution / Believe). Pour la sortie de ce nouveau disque, le groupe débute sa tournée à la MJC Bréquigny !

Moger [mogœr], « mur » en breton, est la rencontre entre le chanteur et bassiste franco-britannique Dylan James, une section atypique d’instruments à vent et un batteur à la rythmique implacable. Dense et puissant, le son de Moger est une transe puissante en souffle continu, oscillant entre mélodies folk épurées et enracinées, écriture orchestrale complexe, grave et précise, et spoken word.

Après deux disques sortis au Label Musiques Têtues, Time will defeat (mise en musique d’un recueil de poésie anglaise contemporaine de Griselda Drouet) et Moger Orchestra (formation augmentée avec une dizaine de soufflants), le nouveau répertoire du groupe, There must be a passage, se développe autour d’une co-écriture de poèmes de Griselda Drouet et Dylan James.

Tantôt une mélodie folk épurée et enracinée vient chambouler une écriture orchestrale complexe, grave et précise, tantôt le spoken word martèle sa vision sur des triades obsessives assénées par la basse électrique. Mais le silence est aussi de mise pour la voix, l’orchestre de basses reprenant ses droits, tandis que la batterie – soliste – pousse l’ensemble dans l’insoumission le long des sillons tracés par les deux auteurs. Avec There must be a passage, Moger poursuit son chemin unique et décalé.

Christelle SÉRY (guitare électrique), Floriane LE POTTIER (violon), Lydie LEFEBVRE (violoncelle), Sakina ABDOU (saxophone alto et flûte à bec basse), Etienne CABARET (clarinette basse), Régis BUNEL (saxophone baryton), Nicolas POINTARD (batterie) et Dylan JAMES (basse électrique)

Création exclusive proposée par l’élèves de 4ème et CAP de l’EREA Magda Hollander Lafon et Moger Orchestra à 19h le 5 décembre 2023.

Salle de spectacle : MJC Bréquigny. Tout public, gratuit.

Concert Moger Orchestra à 20h30 le 5 décembre 2023.

Salle de spectacle : MJC Bréquigny. Tout public. Billetterie (sur place ou en ligne) :

Plein tarif : 10€ / Tarif réduit : 7€ / Tarif carte Sortir ! : 5€

Le bar de la MJC sera ouvert tout au long de la soirée.

Article précédentBD. Les dessous de la rédac’ (Épisode 6)
Article suivantNicolas Ellis prend la direction de l’ONB, Orchestre national de Bretagne
Rennes
Unidivers, la culture à Rennes, en Bretagne et en France !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici