La House rennaise, compilation solidaire réunissant dix producteurs rennais de house music, est sorti le 9 mai 2020 sur la plateforme Bandcamp. Tous les bénéfices seront reversés à l’association de soutien aux migrants Utopia 56. Théotime Lambert, DJ du collectif La Rennes des Voyous, nous en dit plus sur ce projet dont il est à l’origine.

Le 20 avril dernier, Théotime Lambert envoyait un mail à une sélection de producteurs de house music. En deux semaines et demie seulement, la compilation dix titres La House rennaise Vol. 1 voyait le jour. Depuis le 9 mai, elle a été mise en vente sur la plateforme Bandcamp, au profit de l’antenne rennaise de Utopia 56, une association d’aide aux migrants.

compilation solidaire
Théotime Lambert est DJ du collectif La Rennes des Voyous sous l’alias Timéo.

La compilation réunit autour de cet objectif solidaire des artistes comptant parmi la fine fleur de la scène house locale. Théotime Lambert s’explique de cette direction artistique pour un style qu’il affectionne particulièrement : « Nantes, une autre grande ville de musique électronique, est beaucoup plus marquée par la house. Je trouvais intéressant de valoriser ce courant, pourtant bien présent à Rennes ».

Si l’on entend peut-être davantage de techno que de house dans les bars et clubs rennais, et qui plus est dans le reste de la Bretagne, les producteurs de talent ne manquent pas pour autant. Théotime Lambert le rappelle, « depuis 10 ans, des gars comme Ringard, ou encore DJ Steaw, sont des activistes de la scène house à Rennes ». Présents sur la compilation, outre Ringard, créateur du prestigieux label Dance Around 88, on peut citer DJ Psychiatre, artiste prolifique ayant signé sur une vingtaine de labels français et étrangers, Evenn, désormais habitué du label américain de référence Henry Street Music, ou encore Blutch, protégé du festival Astropolis et auteur du somptueux EP La Cité des étoiles, paru en février dernier. Les autres, moins expérimentés peut-être, sont aussi des figures connues de l’écosystème électronique rennais : Glitter Music, Framboisier, S.R, Nucleus (nouveau projet de FEM), Nemour et 440 Hz.

La compilation est au prix de 5 €, une somme modique pour un geste solidaire et symbolique dans un contexte particulièrement dur pour les personnes les plus démunies. « Utopia 56 est l’une des seules assos pendant le confinement à avoir fait des maraudes dans Rennes. Il faut les aider à continuer », précise Théotime Lambert. Son collectif La Rennes des Voyous a déjà participé à des événements avec cette association et devait organiser un festival solidaire avec elle cet été. « C’est un cheminement qu’on a depuis nos débuts en 2016 », explique-t-il. « On avait la volonté d’avoir une démarche politique et sociale, très tournée vers l’aide aux migrants ».

Cette manifestation ne pouvant voir le jour du fait des interdictions qui touchent désormais les grands rassemblements estivaux, la compilation a été pour Théotime Lambert le moyen de donner tout de même un coup de pouce en musique. Un pari réussi, qui donnera peut-être lieu à de prochains volumes.

compilation house solidaire
CRÉDIT : MARTIN ROSE

La compilation disponible sur Bandcamp

Le site Internet de l’association Utopia 56

Et suivez La Rennes des Voyous sur Facebook

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom