Parc Expo ou Bars en Trans ? Vieille controverse inutile, comme le débat qui oppose Quick et Mac Donald ou Playmobil et Lego. Mais quand même ! Chacun se concentre sur les musiques actuelles. Pourtant, les deux événements du 3, 4 et 5 décembre 2015 ne se ressemblent guère. Plus intimistes, plus francophones et surtout moins chers, les Bars en Trans offrent une programmation de qualité. Petite sélection par Unidivers.

DES BARS, DES SURPRISES…ET DES QUÉBÉCOIS !

Bars Trans 2015Les Bars en Trans, depuis 1994, font vibrer le cœur de Rennes. Comme souvent dans notre ville, l’hyper-centre est à l’honneur, au détriment du reste. Exception faite du Mondo Bizarro, Côté bars, on prend les mêmes et on recommence : Artiste Assoiffé, Chantier, Dejazey, Trinquette, Ty Anna. J’en passe, et des meilleurs. Comme le petit Bistro de la Cité, ou le noctambule Bar’ Hic. Un nouveau, cette année : la Notte, rue des Innocents, pour des concerts essentiellement hip hop. En tout, 14 lieux accueilleront des concerts comme il le font dans l’année ou… non.

La volonté de décloisonner les espaces de concert continue pour cette édition. Un ciné-concert au théâtre de la Parcheminerie de l’excellent Rick le cube, le petit œuf cubique (qui pourrait être la figure totémique ou le 5e personnage de la série South Park), un goûter concert à l’Hôtel Pasteur (vous troquez un gâteau contre de la musique), une session dans le noir du groupe Menthol (dans un lieu encore tenu secret). Ces lieux surprises, espérons-le, nous étonneront. Maisons, piscines ou parkings ? Rendez-vous début décembre pour le savoir.

Cette année, le Québec est à l’honneur. Fruit d’un partenariat avec le Festival des Musiques Émergentes au Québec et des Francofolies de Montréal, la venue de groupes outre-Atlantique promet un grand cru. Le 1988 Live Club ouvrira le bal, jeudi soir, avec une soirée entièrement québécoise. À ne pas manquer ce soir-là, après Elliot Maginot et Avec le soleil sortant de sa bouche, le chanteur Jesse Mac Cormack : une perle folk et blues, aérienne et planante.

JEUDI : PREMIER ROUND
Dans le guide de survie Bars en Trans, l’équipe vous prévient : « On les connaît les petits malins qui se tirent une rafale de 7.65 dans les guibolles dès le jeudi et paradent le vendredi après-midi ». Résultat, « cela se traduit généralement par en fait, chez Nico, j’ai voulu me reposer un peu et quand je me suis réveillé à 4 h du mat, tout le monde jouait à la console ».

Trans Shake CavemanPour ceux qui veulent revivre le double bonheur musical et estival du Binic Folk Blues Festival, ça se passe à l’Artiste Assoiffé. Le label indépendant de Rennes, Beast Records, présente le groupe rennais Chouette et Shake it like a caveman, de Nashville. Une soirée garage qui sent le sous-sol et la gomina. En face ou presque, au Bistro de la Cité, faites-vous cueillir par la pop de I am stramgram. Bordelais eux aussi, le groupe Cliché, au Dejazey, chantonne une poésie vintage moins légère qu’elle n’y paraît, à mi-chemin entre Daho, Chamfort et Gainsbourg.

VENDREDI : DEUXIÈME ROUND
On embraye, on se lâche, on monte le son. On se laisse tenter par le rap de L.O.A.S à La Notte, qui fusionnera avec Hyacinthe en fin de soirée pour former DFG&DGB ? Des Faux Hipsters & Des Grosses Bites : le ton est donné, et les paroles sulfureuses. Ou alors, on se dirige vers l’atmosphère moite et tropicale du Chantier écouter l’électro-psyché de Clément Bazin. Plus de son, plus de danse ? La soirée prévue au Kenland risque de remuer : entre les guitares de No Money Kids et l’électro mandingue de Midnight Ravers, ce sera le retour de Steeple Remove pour un concert rock synthétique. Pour les plus calmes, ne manquez pas Camp Claude et Alice on the roof au 1988, deux femmes, deux voix, une électro-pop lascive. Ou encore Of ivory and horn, au Ty Anna : une invitation vocale au voyage et la rêverie.

Trans Clément BazinCoup de cœur complet pour Franky goes to Pointe-à-Pitre, à l’artiste assoiffé : un groupe de Tours en chemise hawaïenne qui mêle zouk et rock noisy au milieu des palmiers gonflables et des vahinés en plastique. Jubilant.

 

SAMEDI, VICTOIRE PAR KO ?
Demain, c’est dimanche, on n’hésite plus. Si vous vous perdez dans la programmation, peut-être pourriez-vous choisir parmi les noms de groupes les plus drôles de la soirée ? Avec Margaret Catcher au Mondo Bizarro, Bon voyage organisation au 1988 Live Club et Schlaasss au Kenland, la musique est à la hauteur de l’humour.

Margaret Catcher, c’est une sorte de rock au vocodeur, un mélange bourrin entre le pogo et la borne d’arcade. Bon voyage organisation ? Du disco revisité, du kitsch assumé, une agence touriste tout risque vers une danse effrénée. En gros, Allo papa tango charlie à la sauce groove. Schlaasss se définit comme du volvo-core… un groupe de rap-trash stéphanois qui ressemble plus à Mc Circulaire qu’à Bernard Lavilliers ! Injurieux, provoquant, drôle… et ultra-énergique. Dignes enfants illégitimes (forcément) de Costes et de Sexy Sushi (voir notre article sur les deux enfants de putain actionnistes).

Trans Voyage OrganisationPlus calme, pour ne pas dire en amoureux, marchez doucement voir Tallisker à la Place. De la folktronica, nous dit la programmation. Donc, une contraction entre folk et électronica. Le tout bercé par le susurrement de la chanteuse. Marre un peu des groupes francophones qui chantent en anglais ? Faites demi-tour, direction La Trinquette, pour écouter Mazarin. J’ai une chanson dans la tête ? Voilà l’effet escompté : des paroles enjouées sur une musique bidouillée à la gratte ou sur des instruments électroniques.

Trans Rennes SchlaasssÀ deux minutes, quatre en titubant, le Ty Anna Tavarn : grosse soirée rock programmée par la structure culturelle L’IglOo. Du grunge qui flaire l’Ouest des États-Unis avec Mother of Two. Une musique volontairement épurée pour Quadrupede et Angry Beards Duo. L’un post-math-noise, l’autre folk et soul…mais après tout, la terminologie musicale, on s’en moque un peu ! Let’s groove. Une excellente transe à tous.

 

Programme Bars en Trans :
Jeudi 3 décembre 2015
Vendredi 4 décembre 2015
Samedi 5 décembre 2015

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom