Mam Tre est une association culturelle vietnamienne créée dans les années 2000. Elle constitue un espace d’échange, d’apprentissage et de découverte des traditions et festivités du pays. Situé au 2 rue des Veyettes, le Centre Culturel Bouddhique de Rennes accueille les différents événements et activités organisés par l’association. 

Mam tre
© Association Mam Tre

Depuis une vingtaine d’années, l’association Mam Tre est un espace de partage et d’échange autour de la culture vietnamienne. Lancée dans les années 2000 par un petit groupe de jeunes, eux-mêmes originaires du Vietnam, l’association Mam Tre, ou Mầm Trẻ en vietnamien, a été créée dans le but de faire vivre la culture et les traditions du pays du Dragon en parallèle de la culture française. Que ce soit à travers la gastronomie, la langue ou d’autres activités et festivités, les événements organisés par l’association ouvrent une fenêtre sur les us et coutumes d’un autre côté du globe. C’est donc au Centre Culturel Bouddhique de Rennes, 2 rue des Veyettes, que vous aurez le plaisir de retrouver les membres de l’association et de vous initier ou échanger à propos de la culture vietnamienne. Si vous avez peur de l’avion ou que vous souhaitez préserver votre bilan carbone, l’association Mam Tre vous permettra d’avoir un aperçu des traditions au Vietnam.

La rédaction d’Unidivers a rencontré un des fondateurs de Mam Tre, Tan Anh Truc DAO, pour un entretien afin d’en apprendre plus sur cette association.

Mam tre
© Association Mam Tre

Unidivers – Depuis quand l’association Mam Tre existe-t-elle ? Qui en est à l’origine et quelles sont les activités que vous proposez ?

Tan Anh Truc DAO – L’idée a été lancée par un petit groupe de jeunes rennais d’origine vietnamienne. Ils avaient envie de faire perdurer leur culture en prenant l’exemple sur la génération de leurs parents expatriés à Rennes. L’idée était qu’ils conservent, en plus de la culture française, un attachement à leur origine à la fois pour eux-mêmes et pour d’autres plus jeunes. Au commencement de l’association, il y a 23 ans, on a beaucoup improvisé et le fait d’être ensemble a développé notre esprit de solidarité et de fraternité. Seul, on va peut-être plus vite mais ensemble on va sûrement plus loin. Selon un proverbe vietnamien, un arbre isolé ne fait pas de colline mais trois arbres rassemblés font une haute montagne. L’association nous permet non seulement d’en apprendre davantage sur notre culture d’origine mais aussi de cultiver des valeurs telle que la solidarité et la générosité de nos membres. Le but de Mam Tre n’est donc pas que culturel mais aussi caritatif. Au fil du temps, nous avons commencé à proposer des cours de cuisine et de langue vietnamienne. Aujourd’hui, nous organisons une classe de cithare et de musique traditionnelle, encadrée par des professeures diplômées d’État.

Unidivers – Que viennent chercher les adhérents au sein de l’association ?

Tan Anh Truc DAO– Je pense que les gens viennent vers notre association avant tout pour la culture vietnamienne et son caractère généreux. Les rassemblements que nous organisons et ceux auxquels nous participons attirent parfois plusieurs centaines de membres et sympathisants.

Mam tre
©Association Mam Tre

Unidivers – Votre programmation est ponctuée de divers événements au cours de l’année (Nouvel an vietnamien, fête de la lune, etc.). Pourriez-vous les présenter brièvement ? En quoi consistent-ils et comment se déroulent-ils ?

Tan Anh Truc DAO– Nous avons, entre autres, trois grands événements dans l’année :

La première est celle du Nouvel An vietnamien. Autrement appelé la fête du Têt, elle marque le changement de l’année lunaire. Au Vietnam, cette fête représente le réveil de la nature et le renouveau du printemps. Que ce soit en France ou au Vietnam, le jour de l’An est la période la plus importante dans l’année. Le jour du Têt, on se retrouve à la maison familiale pour être ensemble et se recueillir devant les ancêtres. On le célèbre ensuite avec les amis et la communauté. Pour l’occasion des spectacles de danse traditionnelle, de musique ou encore d’arts martiaux, sont donnés. Des plats spéciaux sont concoctés par nos mères et nos sœurs en particulier et à qui l’on doit beaucoup.

La fête de la lune, ou la fête de mi-automne (Tết Trung Thu), est le second événement important de l’année. Cette fête est dédiée aux enfants et se déroule lors de la pleine lune de la mi-automne. À travers la joie des petits, les plus grands se souviennent eux aussi de leur propre enfance passée au Vietnam et/ou en France.

Mam tre

Contrairement aux deux premiers événements, le festival Les Galettes Du Monde à Ste Anne d’Auray (56) n’est pas en lien direct avec notre culture. Cet événement nous permet de la promouvoir parmi celles d’autres pays. Le Vietnam a d’ailleurs été mis à l’honneur lors de l’édition 2022 et l’association a conçu et monté pour l’occasion un village vietnamien sur le site du festival.

Nous tenons à maintenir la gratuité de la fête de la lune. La vente de produits artisanaux vietnamiens pendant la fête du Têt et le festival Les Galettes Du Monde nous permettent de constituer une petite réserve afin de financer la fête de la lune et les activités de l’association. Enfin, si les recettes le permettent, nous utilisons l’excédent pour faire des dons à certaines organisations caritatives.

Unidivers– Sur votre site, on peut lire que le but de votre association est de promouvoir la culture vietnamienne. Cette dernière est-elle bien connue à Rennes ou plus largement en France selon vous ?

Tan Anh Truc DAO– Que ce soit à Rennes, en France ou ailleurs dans le monde, je pense que ces dernières années la connaissance de la culture vietnamienne s’est développée grâce à sa diaspora. Où que les Vietnamiens se trouvent, ils essayent le plus généralement de faire exister et de faire connaître leur culture, tout en manifestant une forte adhésion aux valeurs de leurs pays et régions d’accueil. Bon nombre d’éléments emblématiques de la culture vietnamienne sont à présent mondialement connus et représentés. Partout où il y a une communauté vietnamienne, la fête du Têt (nouvel an vietnamien) est célébrée. Des cortèges défilent dans les rues, on effectue la danse de la licorne au son des percussions et on porte les habits traditionnels, Ao Dai (Áo Dài). Les chapeaux coniques sont devenus… iconiques. Concernant notre gastronomie, les Nems, soupe Pho (Phở) et Bo Bun (Bò Bún) sont dégustés et très appréciés dans toutes les villes. Les arts martiaux traditionnels tels que Viet Vo Dao (Việt Võ Đạo), Vo Viet Nam (Võ Việt Nam) et bien d’autres, sont aussi pratiqués.

Mam tre
©Association Mam Tre

J’invite tous les lecteurs qui souhaiteraient en apprendre davantage à nous rejoindre pour la fête du Tết 2023, qui aura lieu le samedi 4 février à la salle Le Sabot d’Or de St-Gilles, où on célébrera l’année du Chat, la culture vietnamienne, mais aussi la Bretagne, terre d’accueil de l’association Mam Tre.

Plus d’infos sur l’association Mầm Trẻ

Plus d’infos sur la fête du Tết 2023

Article précédentDeux insectes dans les assiettes des Européens
Article suivantColette, d’une guerre à l’autre

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici