Dans son édition du vendredi 18 novembre 2011, Le Figaro consacre sous la plume d’Armelle Héliot un article dithyrambique à l’égard du Théâtre national de Bretagne… Quand la presse de droite félicite le travail d’un haut-lieu culturel rennais et de la municipalité socialiste, les militants de l’UMP local doivent en avaler leur chapeau. La presse irait-elle enfin vers des appréciations non dictées par des impératifs partisans ?…

« Le TNB est l’une des plus anciennes et fertiles des institutions de la région, » écrit Armelle Heliot. « À Rennes, depuis 2002, sous l’impulsion de son directeur, François Le Pillouër, ce foyer très vivant est devenu un “Centre européen de production théâtrale et chorégraphique.” On ne peut pas être plus élogieux… “Atelier international, poursuit-elle, vivier de jeunes talents – avec son école de haute réputation -, unité de production, centre de ressources, le TNB est aussi l’organisateur d’un festival toujours intéressant qui se termine demain, après deux semaines d’une activité étourdissante.”

Dans son papier, elle évoque naturellement Mettre en scène. “De nombreuses salles, ajoute-t-elle, sont requises et même cette année, la piscine Saint-Georges où Philippe Decouflé, artiste associé du TNB, s’est amusé avec un tragique ballet nautique par des plongeurs inexpérimentés (1).” Et de préciser : “Le public est partout au rendez-vous, quelle que soit l’heure. (…) Il y en a pour tous les goûts. Le seul critère est la qualité.”

Visiblement, la journaliste culturelle est sous le charme. “On retrouve des grands noms comme François Tanguy avec Onzième, François Verret avec Courts-Circuits… Et puis Mettre en scène, qui rend poreuses les frontières entre théâtre, danse arts plastiques, piste, acrobatie est aussi l’occasion de découvertes. Sans doute les spécialistes de cirque connaissent déjà Chloé Moglia. Mais jamais on aurait pu l’approcher sans ce grisant festival.” Comme quoi l’art n’est pas politique…

(1) Libération a été en revanche moins enthousiasme pour ce spectacle, évoquant un ban d’essai…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom