La présentation de la saison 2016-2017 à l’Opéra de Rennes, c’est un peu comme un moment de plaisir attendu, avec une impatience croissante, particulièrement depuis que la perspective des vacances d’été occupe notre esprit. Avant même de profiter de cette trêve estivale, nous pensons à la rentrée. Mais pas n’importe quelle rentrée, celle de notre opéra breton ! Alors plutôt que de vous laisser languir, parcourons ensemble les pages du programme 2016-2017 qu’Alain Surrans, directeur de l’Opéra de Rennes, vient de dévoiler.

 

Il n'y a pas évènements à venir en ce moment.


LES OPÉRAS

Martin Matalon, Alain Surrans et Jorge Lavelli
Martin Matalon, Alain Surrans et Jorge Lavelli

L’ombre de Venceslao (Martin Matalon) : cette œuvre de théâtre écrite par Copi sera, pour sa création mondiale à Rennes, mise en scène par Jorge Lavelli. Elle raconte l’histoire d’un père de famille, orgueilleux mais pauvre, qui s’emploie à sortir sa famille de la misère en l’entraînant vers un Éden supposé : les mythiques chutes d’eau d’Iguaçu.

Ce spectacle chanté en Français verra l’Orchestre symphonique de Bretagne, dirigé par Ernest Martinez Izquierdo, pour trois représentations.

Elles auront lieu à l’opéra de Rennes les mercredi 12 octobre 2016 20h, vendredi 14 octobre 20h et enfin le dimanche 16 octobre en matinée à 16h.

Clémence Jeanson, jeune alto rennaise, au talent très prometteur
Clémence Jeanson, jeune alto rennaise au talent prometteur

L’Italienne à Alger (Gioachino Rossini) : impossible de se passer de la verve du bouillonnant compositeur de Pesaro dont les mélodies sont si fameuses et populaires que chacun en Italie les fredonne dans la rue. Écrit en 1813, comme Tancrède, l’Italienne à Alger va consacrer le succès naissant de Rossini. La direction musicale sera pour ces cinq représentations confiée à Gildas Pungier. Directeur de l’ensemble Mélisme(s), bien connu du public rennais. La distribution permettra de retrouver quelques visages connus comme celui de Luigi Di Donato (dans le rôle de Mustafa), Sylvia Kervorkian (Elvira) ou Daniele Zanfardino (Lindoro). On trouvera également, Viktoria Varovaya (dans le rôle d’Isabelle), Clémence Jeanson, une jeune rennaise très prometteuse (dans celui de Zulma) et Philippe Nicolas Martin (Tadeo).

Représentations à l’opéra de Rennes les jeudi 29 décembre 2016 à 20h, samedi 31 janvier à 20h, dimanche 1er janvier 2017 à 16h, mardi 3 janvier à 20h et enfin jeudi 5 janvier à 20h.

les amants magnifiques opéra rennes

Les amants magnifiques (Lully, Molière). Revenons en France sans totalement quitter l’Italie avec cette comédie-ballet en cinq actes. Elle alterne séquences parlées, intermèdes musicaux et dansants. Une mise en scène par Vincent Tavernier de la compagnie « Les malins plaisirs ». L’ensemble « Le concert spirituel » sera dirigé par Hervé Niquet. Ce ne sont pas moins de 9 comédiens, 8 chanteurs et 8 danseurs qui viendront faire de cette soirée un véritable voyage à l’époque du Roi-Soleil !

Représentations à l’opéra de Rennes les jeudi 26 janvier 2017 à 20h, vendredi 27 janvier à 20h, samedi 28 janvier à 18h et le dimanche 29 janvier à 16h.

 

fidelio opéra rennes

Fidelio (Ludwig van Beethoven) : C’est d’après un livret de Jean Nicolas Bouilly intitulé Léonore ou l’amour conjugal qu’est né Fidelio. Au-delà de la musique, on retrouve exaltées toutes les vertus si chères à Beethoven : l’amour, la liberté et le bonheur de l’humanité. La 9e est à elle seule un condensé de ces/ses convictions. Fidelio raconte l’histoire d’une épouse qui n’hésite pas à se grimer en gardien de prison pour se rapprocher de son mari, enfermé pour des opinions politiques. Ce sera pour le public rennais l’occasion de retrouver Grant Llewelyn, directeur musical de l’OSB, particulièrement à son affaire dans cette musique à la fois énergique et profonde. Retrouvailles, encore, avec Donald Litaker (Siegmund dans Walkyrie en février 2013) et Anton Keremidtchiev (Friedrich von Telramund dans Lohengrin en janvier 2015).

Représentations à l’opéra de Rennes les mercredi 15 mars 2017 à 20h, vendredi 17 mars à 20h, dimanche 19 mars à 16h et mardi 21 mars à 20h.

Étude de Jérôme Pellerin pour la future affiche du Toreador
Étude de Jérôme Pellerin pour la future affiche du Toréador

Le toréador (Adolph Adam)  : Pas aussi connu qu’Offenbach, Adolphe Adam est l’un de ses contemporains. Vous ferez connaissance avec une musique pleine de verve, de bonne humeur boulevardière certes, mais qui n’est pas pour autant dénuée de charme et de subtilité. C’est l’histoire de Coraline, ancienne danseuse à la retraite qui vient nous faire le récit de sa vie. Mariée à un toréador, lui-même retiré, elle s’ennuie ferme lorsque survient un « ex », le charmant flûtiste Tracolin. Rapidement le triangle amoureux se met en place avec son lot de ridicules de quiproquo et de moments d’humour…

Julie Robard-Gendre
Julie Robard-Gendre

Carmen (Georges Bizet) : Comme un parfum de scandale flotte encore autour de cet opéra comique en quatre actes créé d’après une nouvelle de Prosper Mérimée. Mais le seul scandale est celui de l’accueil qui lui fut réservé, créant, à l’époque, une véritable tempête dans la bonne société bourgeoise. Le temps est passé et Carmen s’affirme comme un des plus beaux opéras français. Sacrifiant à une tradition maintenant bien établie à Rennes, cette œuvre sera retransmise en direct sur la place de la mairie, offrant à un nombreux public de s’initier aux beautés de ce genre musical. L’OSB retrouvera un chef qu’il connaît bien en la personne de Claude Schnitzler.

Le rôle de Carmen sera tenu par Julie Robard-Gendre, Don José par Antoine Belanger, Micaela par Marie-Adeline Henry, Escamillo par Régis Mengus, Frasquita par Marie Bénédicte Souquet, Mercedes par Sophie Pondjiclis, le Dancaïre par Pierrick Boisseau, le Remendado par Olivier Hernandez, Morales par Jean-Gabriel Martin et enfin, le Rennais Jean-Vincent Blot clôturera cette distribution en tenant le rôle de Zuniga. Les chœurs de l’opéra de Rennes sous la direction de Gildas Pungier recevront l’aide toujours appréciée de la Maîtrise de Bretagne dont on se doute qu’elle devrait accompagner « la garde montante »…

opéra de rennesLes représentations à l’opéra de Rennes auront lieu les mardi 30 mai 2017 à 20h, le jeudi 1er juin à 20h, le samedi 3 juin à 18h, le mardi 6 juin à 20h, et enfin le jeudi 8 juin à 20h dans le cadre d’opéra sur écran(s).


REVISEZ VOS CLASSIQUES

Cette série de petits concerts d’initiation est toujours passionnante. Pratique par sa durée comme par la modicité des prix des places, elle est l’outil idéal pour approcher l’opéra à petits pas et sans contraintes. Au tarif unique de 4€, elle propose deux séances à 18h et 20h.

Puccini : Tosca. Cette œuvre douloureuse et chargée d’émotion laisse apparaître en pointillé le souvenir laissé par Maria Callas qui excellait dans cette partition. Le rôle-titre, magnifique et exigeant, impressionne et bouleverse comme au premier jour. C’est le mercredi 30 novembre 2016, aux horaires indiqués précédemment, que vous pourrez assister à cette séance. Elle sera sans doute très courue. Aussi soyez prévoyants et ne vous laissez pas distancer…

Schönberg : Les misérables. Oui vous avez bien lu ! C’est une incursion du monde de la comédie musicale dans celui de l’opéra. Si l’on veut bien y regarder de plus prés, il n’y a pas tant de différence ; lorsque la musique est belle et le spectacle de grande qualité, il est justifié de se rendre à l’opéra le mardi 17 janvier à 18 h et 20h pour faire connaissance de la compagnie Art’Comédia placée sous la direction de Véronique Martinez-Larmet et Bernard Larmet.

Purcell : le roi Arthur. Retour vers le passé avec ce King Arthur, dont l’air de l’Esprit du froid fut immortalisé par le troublant Klaus Nomi dans les années 80. Ce sont les élèves des classes de chant du département de musique ancienne et baroque du conservatoire à rayonnement régional de Rennes, et l’ensemble « le Banquet céleste » placés sous la direction de Damien Guillon, qui vous offriront cette aubade moyenâgeuse le mardi 7 février 2017 à 18h et 20h.

opéra rennes révisez vos classiques

Verdi : le Trouvère. Cet opéra, véritable pilier au milieu des créations de Verdi, nous fait vivre un authentique thriller. Toute l’action ne conduit qu’à une seule issue, la mort et l’accomplissement de la vengeance. Venez vivre ces pages palpitantes avec Gildas Pungier et les membres de l’ensemble « Mélismes » le mardi 28 mars 2017 à 18 h et à 20 h.

Bizet : Carmen. Excellente préparation pour cet opéra qui sera donné un mois plus tard. Ceux qui ne pourront s’y rendre auront quand même l’occasion de se remémorer quelques-unes des plus belles pages de Carmen. Toréador prend garde !

LES CONCERTS

Bach, Les cantates de Noël. Si son Oratorio de Noël est une authentique référence musicale, les cantates de Bach, par leur beauté et leur joie simple, méritent toute votre attention. Elles sont la manifestation d’une foi inébranlable et de la nécessité de célébrer la naissance du sauveur pour tous les chrétiens. L’ensemble « Le banquet céleste », sous la direction du chef et contre-ténor Damien Guillon, assisté de la Soprano Céline Scheen et de la basse Benoît Arnould (le nom du ténor n’est pas encore connu), nous livrerons l’interprétation de trois d’entre-elles le mercredi 14 décembre 2016 à 20h.

Un festival Beethoven. Véritable événement qui connaîtra son point culminant avec l’opéra Fidelio dont nous vous avons parlé précédemment, le parcours autour du maître de Bonn commencera par une exploration sur le thème de « la voix et de l’orchestre ». Les chœurs de l’opéra de Rennes, la soprano Nina Bernsteiner, le pianiste Oliver Triendl et l’OSB seront placés sous la baguette experte de notre directeur musical Grant Llewellyn. Au programme, musique de scène de Egmont, (ouverture), air de concert « ah ! Perfido » op.65, Opferlied pour soprano chœur et orchestre op. 12 et enfin fantaisie pour piano, chœur et orchestre op. 80.

opéra rennes
Conférence de presse avec de g. à d. Gildas Pungier, Damien Guillon, Benoît Careil, Alain Surrans et Marc Feldman

Pour ce premier concert de la série consacrée à Ludwig van Beethoven, rendez-vous le vendredi 13 janvier à 20h.

Beethoven « le jeu » : C’est avec Les créatures de Prométhée, le deuxième concerto pour piano et la symphonie numéro 8 que nous retrouverons avec un plaisir toujours renouvelé le dynamique chef, Aurélien Azan Zielinski. Le rendez vous est fixé le jeudi 2 février à l’opéra de Rennes.

Beethoven « Le révolutionnaire » : Grant Llewellyn reprendra sa baguette pour un programme très charpenté. Ouverture de Léonore I, triple concerto pour violon, violoncelle et piano, symphonie numéro 3 dite « héroïque ». La présence du trio Wanderer rend obligatoire une réservation largement anticipée. Vous êtes donc attendus pour 2 représentations à l’opéra de Rennes les vendredi 3 et samedi 4 mars.

Stéphanie d'Oustrac
Stéphanie d’Oustrac

Mozart, un duel mozartien. Le quatuor Debussy offrira un écrin de qualité à la très rennaise mezzo-soprano Stéphanie d’Oustrac, accompagnée pour l’occasion par le ténor Sébastien Droy.

Plus qu’un duel, c’est une aimable confrontation qui vous attend, et qui vous permettra d’apprécier les subtilités, au masculin comme au féminin, des airs de Mozart. Au programme airs de concert et d’opéras, Requiem en quatuor. Et tout cela le mardi 31 mar 2017 à 20h à l’opéra de Rennes.

DIVAS DU MONDE

S’il est une réussite à mettre au crédit de Alain Surrans, parmi d’autres, c’est bien les incroyables découvertes qu’il nous fait vivre au travers de cette série de concerts. Cette année a été particulièrement marquée par l’éblouissante démonstration de khöömei mongol, ou chant dysphonique, qui fut un véritable choc musical et a laissé ébahis tous ceux qui ont eu la chance d’y assister.

Béatrice Uria Monzon
Béatrice Uria Monzon

Béatrice Uria Monzon. À l’occasion d’un concert intitulé « sol y sombra », comme les places assises de corrida, la mezzo-soprano franco-espagnole, à la carrière internationale, nous invitera à parcourir le paysage de la musique du pays de Cervantes. De Carmen à la zarzuela, opérette à l’espagnole, elle sera accompagnée de trois musiciens de l’opéra de Paris en la personne Christophe Guiot au violon, Jean Ferry au violoncelle, et Jean Marc Bouget au piano.

Représentation le lundi 9 janvier 2017 à 20h à l’opéra de Rennes.

Debaa des femmes de Mayotte. Art exclusivement féminin, ce qui mérite d’être souligné, le debaa exprime par des chants et des danses la piété musulmane. Ces poèmes contant la vie du prophète relèvent de la tradition soufie. Ces chants et ces danses sont à la croisée des influences de l’océan indien de l’Afrique et du pacifique.

Représentation le mercredi 8 février 2017 à 20h à l’opéra de Rennes.

Katerina Papadopoulo. Continuant avec les voix féminines, la série « les divas du monde » nous entraîne cette fois dans la Grèce antique avec la chanteuse Katerina Papadopoulos. Véritable conservatrice de cette tradition orale elle nous entraînera dans des sonorités à la fois orientales et méditerranéennes, mais toujours d’une beauté simple et raffinée.

Représentation le mardi 4 avril 2017 à 20h à l’opéra de Rennes.

ToTo la Monposina. Cumbia et Mapalé de la Colombie Atlantique. Véritable icône éminemment respectée en Amérique du Sud, la chanteuse Toto la Momposina vous prendra par la main et vous entraînera dans un voyage au cœur de musiques métissées de culture Africaine, Espagnole et d’influence des autochtones, les Indiens Quimbayas et Tayronas. Cumbia et Mapalé sont des danses auxquelles se mêlent la magie la transe et toute une spiritualité issue de cet étrange mélange. Il ne faudra pas avoir peur des rythmes endiablés.

Représentation le mardi 13 juin 2017 à 20h à l’opéra de Rennes.

*

Voilà, vous avez fait le tour des principaux événements de la saison à venir. A noter la très forte proportion d’artistes lyriques français dans la programmation. Très au-delà des tristes 30% de la moyenne des maisons d’opéra et festivals en France. A cet égard il faut souligner l’initiative de l’opéra de Rennes et d’Angers Nantes opéra qui établissent à partir de cette année un partenariat avec le Pont Supérieur afin de favoriser la formation à la scène des jeunes artistes. Une fois encore Rennes est pionnière.

*

Bien entendu, vous avez la possibilité de vous approcher encore plus de cette formidable maison grâce aux animations du programme « Opéra ouvre toi ». Il vous sera possible de participer à des visites, d’être présent lors des journées du patrimoine, de pratiquer d’étonnantes visites virtuelles et interactives et si vous êtes passionnés de musique, il vous sera possible d’assister à une répétition.

Dans quelques jours il vous sera possible de composer votre abonnement pour la prochaine saison puisque c’est le 18 juin 2016 à 13 h que le personnel de l’opéra vous recevra comme chaque année, au carré Lully, place de la mairie. Ne perdez pas de temps puisque du 13 juillet au 29 août, l’opéra de Rennes sera fermé pour des vacances bien méritées après une saison bien remplie et pleine de retentissants succès.

 

Saison 2016-2017, Opéra de Rennes, abonnement à partir du 18 juin

Laisser un commentaire