Depuis sept ans, le maire de Rennes Daniel Delaveau expose des photographes de renommée internationale sur la place de l’Hôtel de ville. Dans les années passées, les Rennais ont eu une tendresse particulière pour le travail de McCurry et sa jolie Afghane aux yeux verts pénétrants. Ils ont également beaucoup aimé Martin Parr, Gilbert Garcin et les autres.

Pour cette année, la Municipalité a choisi Claudine Doury, Prix Leicar et… Prix Paris Match 2000. Connue internationalement, la photographe a déjà sorti trois ouvrages, dont Peuples de Sibérie. Elle expose à Rennes, avec des clichés tendres de gamins perdus, de jeunes filles écervelées au milieu de dantesques immeubles et de marins beaux comme des dieux.

Comme toujours, on aime cette initiative qui défend l’art de la photographie et donne à la ville un cachet international. Nouveauté cette année, l’exposition à ciel ouvert s’exporte dans le quartier de la Courrouze. Une manière intelligente de faire découvrir un pan de Rennes encore méconnu.

L’exposition est visible gratuitement jusqu’au 23 octobre prochain. Seul regret, elle aurait été pas mal le long de la Vilaine, de part et d’autre des rives. L’histoire de changer un peu…

Laisser un commentaire