Initié en 1992 par la Maison de l’Architecture de Bretagne, le Prix Architecture Bretagne récompense les architectes qui témoignent de la vitalité et de la diversité de l’architecture contemporaine en Bretagne, en lien étroit avec leurs commanditaires (les maitres d’ouvrage).

Lancé à Lorient, il y est depuis proclamé tous les deux ans en alternance avec une autre ville de Bretagne. Samedi 16 novembre, c’était au tour de Rennes d’accueillir pour la première fois cette manifestation. La journée a commencé par une table ronde à l’opéra abordant la question « Existe-il des limites entre architecture, urbanisme, paysage et design ? ». Le genre de question assez bateau qui a vite évolué sur une discussion à caractère sémantique, à savoir « l’architecture est-elle un produit comme un autre ? » Du débat brillamment mené par Philippe Trétiack, architecte et journaliste, émergèrent les interventions originales de Carmé Pinos, architecte à Barcelone et de l’architecte-urbaniste Alain Guiheux.

Erratum : Le prix a été lancé en 1992 par la Maison de l’Architecture alors dirigée par notre confrère et membre d’Unidivers, Marie-Christine Biet, et non pas par Pierre Cheminant, comme mentionné par erreur dans l’ouvrage rédigé pour les 20 ans du prix par Daniel Le Couédic. (NDLR)

Dans l’après-midi, plusieurs visites étaient organisées dans la ville à la (re)découverte de l’œuvre de Georges Maillols. Le concepteur des Horizons et de la Barre Saint-Just aurait eu 100 ans cette année. Son empreinte est si importante dans notre paysage urbain qu’elle méritait un niveau de conférenciers plus pointu, selon l’avis de nombreux participants.

CARME PINOS, Architecte, Estudio Carme Pinos à Barcelone (Espagne)
Carme Pinos

Retour à l’opéra où après la prestation de serment des nouveaux architectes inscrits au Conseil de l’ordre des architectes de Bretagne, la salle (comble) attendait fébrilement la proclamation du Prix Architecture Bretagne 2013.

Chaque candidat participant a présenté 5 projets maximum livrés entre 2011 et aujourd’hui, dans les catégories suivantes :

N°1 : Travailler-Accueillir (bureaux, commerces, industries, tertiaires, administration, sociale et médical). Lauréat : l’agence DLW pour le centre technique municipal à Mordelles (35),

N°2 : Apprendre-Se divertir (enseignement-culture-loisirs et sport). Lauréat : l’agence Robert et Sur pour l’Archipel à Laillé (35)

N°3 : Habiter ensemble (logement collectif). Lauréat : AA41 et ALL pour neuf maisons à Vezin-Le-Coquet (35)

N°4 : Habiter (maison individuelle). Lauréat : l’Atelier Rubin et associés pour la maison SKDB à Lannion (22)

N°5 : Réhabiliter un équipement (rénovation, extension). Lauréat : Alain Le Scour pour la Salle de la Tannerie à Lampaul-Guimiliau (29)

N°6 : Réhabiliter un logement (rénovation, extension). Lauréats : Gefflot et Vitel pour Aunis et Navarre, deux tours dans le quartier du Blosne à Rennes.

N°7 : Aménager (projet urbain). Lauréate, l’équipe nantaise MAGNUM pour l’espace portuaire de l’Île Aux Moines (56)

Maison Héléna – Rizhome (Photos Anastassia Faye)
Maison Héléna – Rizhome (Photos Anastassia Faye)

Depuis 3 ans, il existe aussi un prix public. Cette année, parmi les 38 projets pré-sélectionnés, 1910 internautes ont désigné la Maison Helena à Gévezé, conçue par l’agence Rhizome (Thierry Dupeux, Hubert Philouze, Julien Guenegues). Un choix aussi intéressant sur le plan architectural que social. Il s’agissait d’offrir un lieu de vie collectif pour des personnes âgées issues du monde rural. La réflexion des architectes a visiblement intégré ses spécificités humaines et spatiales pour aboutir à cette proposition qui privilégie les espaces communs partagés. Pas de couloirs anonymes, mais de véritables rues intérieures où on se cause et où on arrose ses plantes ! Une réponse pertinente aux besoins de notre société, soutenue par Espacil Habitat.

CONCOURS DE DESSINS D’ENFANTS
« Deviens l’architecte de demain »
Chouette idée proposée à des enfants – qui préfèrent cette option à pompier avec un gros camion rouge ! Leurs dessins sont exposés à la gare de Rennes du 19 novembre au 14 décembre. Ouvert du mardi au samedi de 12h à 19h.

Pour les passionnés d’architecture et de paysage

 Prochain Café Archi sur le thème :

« Penser le jardin. Relations entre bâti et paysage »

Anne Audran, paysagiste concepteur, présentera des exemples de projets de jardins sur le mode « avant – après » réalisés pour des maîtres d’ouvrage publics et privés.

Tournée vers son environnement, l’architecture contemporaine renoue avec le paysage. Les frontières entre dedans et dehors tendent à s’effacer. L’espace extérieur s’habite tout comme l’espace intérieur. Cette relation étroite entre le bâti et le contexte paysager doit faire l’objet d’une attention particulière. Que se passe-t-il dedans lorsqu’on regarde dehors ? Comment le paysage agit-il sur l’habitant ? Comment traiter les vues, les espaces de transitions ? Quelle influence la végétalisation aura sur la thermique du bâtiment ?

La paysagiste Anne Audran développe l’idée que la conception du jardin doit s’appuyer sur le projet architectural. Et réciproquement. La conception du bâti ne peut être déconnectée de son contexte immédiat, si ce n’est au détriment de la qualité.

 Le café Archi est un espace de discussion, libre et ouvert à tous.

Mercredi 27 novembre à 18 h 30 au bar le Scaramouche, bar brasserie, 3 rue Jean-Marie Duhamel (derrière le TNB) à Rennes.

Organisation : collectif Plan libre, débats pour une architecture et un environnement partagés. Contact : Anne-Elisabeth Bertucci. Tél. 06 82 66 43 72

http://lecafearchi.wordpress.com/

 

*

Prix Architecture Bretagne 2013 : Le belle Héléna de Rhizome

 

 

mc.biet [@] unidivers .fr Architecte de formation, Marie-Christine Biet a fait le tour du monde avant de revenir à Rennes où elle a travaillé à la radio, presse écrite et télé. Elle se consacre actuellement à l'écriture (presse et édition), à l'enseignement (culture générale à l'ESRA, journalisme à Rennes 2) et au conseil artistique. Elle a été présidente du Club de la Presse de Rennes.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom