Le 1er tour de la primaire de la droite et du centre en France s’est achevé par une confortable avance de François Fillon devant Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.

François Fillon est en tête avec 44,1 % des voix, suivi par Alain Juppé à 28,3 %. Nicolas Sarkozy atteint 20,9 % des suffrages et ne sera donc pas présent au second tour de la primaire. Les autres candidats sont bien loin derrière : Nathalie Kosciusko-Morizet réunit 2,5 % des suffrages, tout comme Bruno Le Maire, Jean-Frédéric Poisson obtient un score de 1,4 % et Jean-François Copé de 0,3 %. Nicolas Sarkozy a perdu la primaire, non seulement à l’échelon national, mais également dans ses territoires. Dans les Hauts-de-Seine, il arrive en troisième position avec seulement 15,1 % des suffrages. Nicolas Sarkozy a reconnu sa défaite. « Je ne suis pas parvenu à convaincre une majorité des militants ». « François Fillon me parait avoir le mieux compris les défis qui se présentent à la France », a-t-il affirmé en indiquant qu’il va voter pour lui. « Il est temps pour moi d’aborder une vie avec plus de passions privées et moins de passions publiques », a-t-il conclu. Sans « aucune amertume et aucune tristesse », il a affirmé à nouveau son « amour de la France » avant de dire solennellement « au revoir » à la fin de son intervention. Fin de parti(e) pour Nicolas Sarkozy.

Quant à François Fillon (qui aura voyagé du gaullisme social à la droite ferme), s’il vide au second tour Alain Juppé (de la droite ferme au centre droit), qui va profiter de ce boulevard libéré au centre ? Emmanuel Macron.

nicolas sarkozy
Nicolas Sarkozy ne passe pas le 1er tour de la primaire de la droite

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom