Suite à l’appel du CFCM, les mosquées de Rennes comme dans la plupart des grandes villes de France ont ouvert leurs portes. Selon Anouar Kbibech, président du CFCM, cet événement national entend « commémorer l’esprit du 11 janvier, celui du vivre-ensemble et de la fraternité ». Au centre culturel Avicenne, à Villejean, mais aussi au Blosne, la foule était nombreuse pour découvrir et partager.

Il y a un an, suite aux attentats du 7, 8 et 9 janvier contre Charlie Hebdo et le magasin Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, de grands rassemblements s’étaient formés sur l’ensemble du territoire français. Ces « marches républicaines » auraient rassemblé sur deux journées près de 4 millions de manifestants. Un an plus tard, jour pour jour, le CFCM et les musulmans de France réitèrent leur message : pas d’amalgame entre eux et les islamistes radicaux.

cfcm portes ouvertes

Au centre culturel Avicenne de Villejean, une porte ouverte et un thé de la fraternité étaient organisés ce dimanche. Le but ? Faire connaître l’endroit et ses actions, briser les barrières et abattre les clichés. Il y a un an, le comité d’organisation du centre s’était déjà exprimé à propos des attentats en déclarant : « L’instrumentalisation de l’Islam à des fins sectaires et meurtrières n’est pas canonique : elle est donc condamnée par les Musulmans. Nous invitons chacun, croyant ou non, à témoigner de sa solidarité avec les proches des victimes. La foi n’est pas un acte d’agression, mais un chemin personnel et collectif vers Dieu, fondé sur des actes louables et l’amour du prochain. La mine, la couleur et l’encre, invitent plus à la conscience de nos actes que celle des armes ».

Rennes mosquéesDimanche après-midi, la foule était invitée à partager thé et pâtisseries orientales autour d’une discussion.  Des tables rondes eurent d’ailleurs lieu cette semaine. Vendredi, un thé citoyen fut organisé autour du thème : « Être musulman en France ». Dans la convivialité et le partage, les habitués ou les curieux se sont pressés autour des stands, des ateliers de calligraphie, ou tout simplement dans la salle polyvalente. Chacun fut invité à retirer ses chaussures pour y entrer et rencontrer les responsables religieux. Le nouvel imam s’est exprimé en citant d’emblée ses valeurs, « la fraternité, l’amour, la générosité, l’accueil et l’islam modéré ». L’un des membres du comité du centre culturel Avicenne a également présenté le lieu. Sur 200 adhérents, « 40 % sont des non-musulmans ». Précisant que la construction de cette mosquée en 2006 a bénéficié d’une forte subvention, il annoncé que deux salariés, l’un musulman, l’autre non, travaillaient pour l’association.

mosquées rennesEn outre, le centre culturel Avicenne a présenté au public ses activités : conférences, sorties et voyages, action sociale, cours d’arabe et de civilisation, organisation du culte t précisé que ces portes ouvertes le sont, pour les non-musulmans, toute l’année.

Laisser un commentaire