PAR LES SOIRS BLEUS D’ÉTÉ. QUAND LES PETITS RIENS FORMENT LES GRANDS TOUTS

Rentrée littéraire : coup de cœur ! Il est des romans qui marquent une année et celui-là vous accompagnera longtemps, très longtemps après sa lecture. Franck Pavloff possède ce don de vous changer la vie, sans ostentation, sans prétention, seulement avec sa plume juste, humaniste et teintée du génie qui touche les véritables artistes. Et pourtant un être éminemment discret !

PAVLOFF SOIRS BLEUS

Par les soirs bleus d’été (titre emprunté à Rimbaud), il nous emmène au pays rugueux, râpeux, enchanteur aussi, des Cévennes. Il y a encore quelques années de cela, dans cette région, on trouvait des mines (premiers charbonnages de France), pour l’extraction de houille afin d’alimenter nos centrales, nos usines, nos chaudières d’antan. Aujourd’hui les mines de cette région ont été quasiment fermées, tout comme celles du Nord et de l’Est de la France. Les corons ont été réhabilités en logement à loyer modéré et font partie d’un décorum, pour ne pas oublier, sifflent d’aucuns… Les terrils marquent les regards lorsqu’on passe à proximité, parfois même certains skient dessus. Mais cette histoire-là n’existe plus que dans les mémoires des derniers mineurs – souvent rongés par la silicose -, où quand elle a été transmise par des parents, des grands-parents (anciennes gueules noires). On perçoit à peine dans les livres d’histoire la vie des ouvriers et des porions, sauf quand on connaît quelques pages de Zola.

Mais Pavloff est bien loin de Zola. Il ne fait ni dans le naturalisme, jamais dans le misérabilisme… encore moins dans le pathos. Et pourtant, le piège était là, mais le maestro n’a pas cédé aux chants d’étranges sirènes. D’aucuns veulent changer la vie, l’auteur l’écrit, la décrit, la peint, la danse, la chante à travers les trajectoires singulières des trois personnages qu’il met en scène, à travers une nature omniprésente sans laquelle rien ne serait possible.

Dans le lieu-dit La Montagne perdue, Détélina, une jeune femme hantée par la mémoire des mineurs de fond, veille sur son fils Léo, un enfant hors du commun, qui ne s’exprime que par un rituel minutieux de dessins et de couleurs. Quand arrive du Donbass, terre de combats, un étranger sur un side-car d’une autre époque, l’enfant se laisse peu à peu approcher. Mais que cherche cet homme qui bouscule leurs habitudes, ce frère d’exil qui rend le quotidien plus lumineux ?

Au cœur même de sociétés grises, sinon trop diaphanes, qui manquent singulièrement de sens et de relief, Franck Pavloff, via Détélina, Stépan et Léo, colorise le quotidien et redonne toute son importance aux petits riens qui deviennent des grands touts. Et tous nos sens sont sollicités lors de la lecture de ce roman puissant, d’une force tellurique : la vue, l’odorat, l’ouïe, le toucher… Que dire encore de cet onirisme permanent qui vient adoucir les angles aigus des coups du sort ? Ou comment mieux voyager de l’intime à l’universel par les soirs bleus d’été

Franck Pavloff

Franck Pavloff, qui s’est établi dans les Cévennes depuis quelques années, est l’auteur de Matin Brun, nouvelle devenue culte, rééditée et illustrée par C215, mais aussi une œuvre romanesque aussi exigeante que cohérente. Il a été récompensé par le prix France Télévision en 2005 pour Le Pont de Ran-Mositar, Prix des Grands espaces en 2009 pour Le Grand Exil, Prix Lettres Frontière en 2012 pour L’homme à la carrure d’ours.

Poème de Rimbaud – Mars 1870

Sensation

Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :
Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l’amour infini me montera dans l’âme,
Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, – heureux comme avec une femme.

Par les soirs bleus d’étéFranck Pavloff – Éditions Albin Michel – 205 pages. Parution : 21 août 2019. 17,90 €.

Couverture : © AM – Photo auteur Franck Pavloff © babelio

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom