Le Salon de l’édition rennaise indépendante dénommé Panama Papiers a lieu samedi 16 juin 2018. À son origine se trouve un collectif d’éditeurs à Rennes : la Rennaise d’Édition. Son objectif : faire comprendre « qu’ici aussi il existe une petite édition indépendante qui résiste et qui crée ! ». Panama Papiers invite donc sur le papier à explorer cette aventure éditoriale locale…

Le 16 juin, la petite édition rennaise se met au jardin. Au jardin du Bar le Panama à Rennes. Rencontres, débats, dédicaces, fanzinothèque et concert-dessiné pour cette 2e édition !

Rennaise d’Édition voit le jour en 2013. Onze éditeurs rennais décident de s’unir au sein d’une association avec pour objectif de partager leurs expériences, s’entre-aider afin de faciliter la publication d’œuvres variées. L’union mise en place leur apporte un appui technique et professionnel : ils partagent leurs locaux de stockage, se rendent ensemble dans les différents salons du livre et de l’édition, se soutiennent dans leurs projets…

La Rennaise d’édition en 2013 ©Richard Volante

Chaque maison d’édition reste néanmoins totalement indépendante en matière de ligne éditoriale. Xavier et Benjamin, membres de la Rennaise d’Édition, soulignent cette importante liberté de chacun au sein de l’association. Dans la publication, ce qui importe à ces éditeurs indépendants est précisément le « projet éditorial » d’un ouvrage, sa portée, ce qu’il donne à comprendre.

Les Panama Papiers vont permettre la mise en lumière d’une édition indépendante parfois trop méconnue du fait de l’importance des grandes maisons dans le champ éditorial. Similaires sur certains points, les éditeurs des grandes maisons d’édition et les éditeurs indépendants se différencient par la plus grande liberté de ces derniers. « Les grandes maisons sont soumises – selon Xavier et Benjamin – à de nouvelles formes de censure que sont les logiques économiques. […] Nos problèmes sont autres. » Bien évidemment, les éditeurs indépendants font aussi face à des contraintes économiques importantes, mais la rentabilité n’est pas pour eux un critère premier. La question de la visibilité de leurs maisons d’édition dans le champ littéraire est plus problématique ; d’où la création et la participation à des événements afin de se faire connaître.

Derrière les publications des éditeurs indépendants de la Rennaise d’Édition, on retrouve toute une conception du monde éditorial et une réflexion sur le rôle que l’éditeur doit y jouer. Ce dernier n’est pas compris comme un simple lien entre un auteur, une imprimerie et les lecteurs d’une œuvre. Il est avant tout celui qui s’engage, cherche à faire comprendre et réfléchir grâce à ses choix de publication.

panama papiers

« L’indépendance c’est aussi un état d’esprit, une envie de faire bouger les lignes, de faire entendre des voix qui ne sont pas forcément entendues, car pas assez commerciales ou trop critiques à l’égard du pouvoir. Le rôle d’un éditeur, c’est aussi de faire entendre ces voix dissidentes, celles qui ne parlent pas, par exemple, avec les mots de la « novlangue » contemporaine qu’on entend partout et notamment dans la communication culturelle qu’on lit dans les revues institutionnelles… La culture, l’édition peuvent aussi être des espaces de liberté, de création, de résistance. »

panama papiers

Panama Papiers – Petit salon de l’édition rennaise indépendante, 16 juin 2018, bar Le Panama, 28 rue Bigot de Préameneu, Rennes

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom