Après Le goût du Paradis et Coney Island baby, Nine Antico revient avec une histoire ambiancée de l’essor du rock’n’roll entre Los Angeles et San Fransisco dans les années 60. A travers une groupie fameuse, Pamela Des Barres. Au menu : musique, corps, émancipation et heure de gloire dans l’ombre des rockstars.

 

Nine Antico
Nine Antico
Pamela des Barres
Pamela des Barres

Autel California est né du visionnage de Presque célébré de Cameron Crow et de la lecture par Nine Antico de Confessions d’une groupie (Ed. Serpent à plumes) de Pamela des Barres. Répondant dans Autel California au surnom de Bouclette, cette figure tutélaire des groupies incarne ce mouvement qui s’est créé autour de jeunes stars rebelles et des concerts chauds. Des bandes euphoriques et excitées de jeunes filles en fleur, sans peur, mais encore un peu pudiques, qui se glissent de clubs (Whisky a Go Go, Roxy, Rainbow) en backstages jusqu’aux hôtels pour toucher, embrasser, voire aimer leurs idoles. Objectif : se rapprocher de la glorieuse existence rebelle des nouveaux dieux, y participer, voire en devenir un destin satellite ou un membre à part entière. Autel California déploie dans cette veine une narration onirique à travers des saynètes-fantasmes que traverse Bouclette sur le chemin de l’attirance.

autel california nine anticoEntre déhanché d’Elvis, tournée des Beatles, lèvres pulpeuses de Mike Jagger, wild side de Jim Morrison, insoumission de Keith Richards et misogynie de Phil Spector, l’auteur dessine cette nouvelle forme de vie adolescente dont l’apparition (conjointe à l’essor de la musique comme média collectif) allait modifier en profondeur la société contemporaine. Autel California traduit bien une certaine aspiration immature à la liberté et à la communion. Ouverture du starfucking. Pour le glamour comme le dépit. Entre grâce suspendue et pipe entre deux portes.

autel california nine anticoD’où un BD-biopic pop-rock à la composition documentée et soutenue par de nombreux procédés ingénieux et évocatoires. Le recours au noir et blanc profite notamment autant à l’onirisme bipolaire qu’à l’opposition entre jeunesse avant-gardiste et Amérique conservatrice où la communauté noire se rebelle pour ses droits, où l’herbe accompagne les envolées lyrico-pacifistes tandis que Charles Manson fonde la Famille. Demeurent néanmoins quelques faiblesses, notamment un traitement quelque peu brouillon qui se trouve heureusement estompé par un bain onirique à bonne température. Le voyage de Bouclette sur un tapis volant en compagnie de Jim Morrison est variablement planant…

autel california nine anticoPlus qu’un regard, cette bande dessinée de Nine Antico évoque l’apparition d’un certain mythe chez l’individu jeune de la société de loisirs occidentale  : devenir partie prenante d’un monde avant-gardiste où la vraie vie peut être vécue. On attend donc avec impatience le second tome d’Autel California où la groupie est censée avoir réussi à pénétrer le monde tant convoité. Bonheur à venir ou désillusion ? Sympathy for the devil…

Nine Antico Autel California

Face A : Treat Me Nice
L’Association (Ciboulette)
21 octobre 2014, 180 pages, 19 euros
978-2-84414-522-2

 

L’Association est une… association fondée en mai 1990 par Jean-Christophe Menu, Lewis Trondheim, David B., Mattt Konture, Patrice Killoffer, Stanislas. Issue directement de l’AANAL et de Labo, et indirectement de Futuropolis, elle compte, grâce à une politique éditoriale à la fois fraiche et réfléchie, parmi les meilleures maisons d’édition française de bande dessinée.

Animula blandula vagula : Âme de diaphane intimité, hôtesse et compagne de mon corps, tu verses vers des lieux délavés, escarpés et dénudés, où ne résonnent tes jeux d'esprit…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom