NANTES. LE NOUVEAU QUARTIER RÉPUBLIQUE PROMEUT LA VIE DE FAUBOURG

A Nantes, entre le boulevard de l’Estuaire au nord et le futur CHU au sud, le nouveau quartier République est en train de sortir de terre. Un futur quartier dans la continuité de celui existant autour de la place de la République et dans le prolongement du quartier de la Création.

 
Vivant, dynamique et animé, ce grand quartier a été pensé pour tous et pour diverses activités : logements, bureaux, commerces et équipements. La nature y sera très présente et s’imbriquera avec les bâtiments, petits ou grands, du futur parc de la Prairie-au-Duc aux venelles, en passant par les placettes en cœur d’îlots.  Au premier trimestre 2021, la livraison de deux opérations immobilières, les 5Ponts et O-Slow, marquera la naissance d’un nouveau quartier réinventant la vie de faubourg.

Le nouveau quartier Républiques en 6 chiffres clés

nantes Quartier Republique

Le vivre-ensemble et la nature comme fils conducteurs

Le projet d’aménagement de l’île de Nantes fait la part belle à la nature.  Celle-ci s’immisce dans tous les interstices, aussi bien dans les chemins de traverse que dans les jardins publics ou au cœur des opérations immobilières, créant ainsi des ambiances propices au bien-être et à la vie de quartier.

C’est encore plus vrai pour le nouveau quartier République qui s’inscrit entre deux éléments structurants de la figure paysagère :

  • Le parc de la Prairie-au-Duc, reliant la pointe ouest à l’allée Nizan.
  • Au nord, une longue promenade plantée d’arbres qui accueillera des chemins piétonniers, des pistes cyclables et une ligne de bus.

Métropolitain par ses tracés, sa densité, ses équipements et sa programmation, le nouveau quartier République sera aussi un quartier où il fera bon vivre au quotidien. La marche à pied sera encouragée par la composition des ilots qui constituent le quartier (moins de 50 m de côté) et on y trouvera des espaces publics variés, conçus d’abord pour les piétons et la rencontre entre voisins. Ainsi, au cœur de chaque grand ilot se trouvera une placette ou un jardin aménagé pour les activités quotidiennes ou festives. Du plus petit au plus grand, ces espaces seront conçus pour permettre des appropriations variées et démultiplier les interactions entre voisins à différentes échelles : le voisin de pallier, les voisins du grand ilot, les habitants du quartier…
« Dans ce nouveau secteur, la nature s’imbriquera plus fortement dans le tissu bâti. Habiter à la pointe ouest de l’île de Nantes, ce sera habiter partout au bord d’un parc. Habiter le quartier République, ce sera trouver une variété d’échelles de vie et de voisinage, de l’intime au métropolitain. »

Jacqueline Osty, paysagiste, fondatrice de l’Atelier Jacqueline Osty & Associés (AJOA) qui pilote, depuis 2017, la nouvelle équipe de conception urbaine aux côtés de Claire Schorter, architecte-urbaniste de l’agence laq.

Quatre grands principes urbains pour une ville sur-mesure

L’esprit du nouveau quartier République a été résumé par l’équipe de conception urbaine AJOA-laq en quelques principes simples pour chaque grand îlot ou bloc. Elles favorisent l’émergence d’une ville sur-mesure et composite, aux échelles et aux ambiances variées, loin de la ville standardisée et aseptisée.

  • Mixité habitat / travail

Pour que chaque bloc reste animé tout au long de la journée, la vie privée – familiale et plutôt calme – côtoie la vie urbaine faite d’emplois, de transports, de commerces, de services et de culture.

  • Au moins 3 façons d’habiter

La ville doit pouvoir offrir des modes d’habitat divers pour accueillir des populations diverses (familles, séniors, étudiants…). Dans le nouveau quartier République viennent se mêler des maisons de ville à des logements collectifs intermédiaires et à des immeubles plus hauts. Les contrastes d’échelle sont assumés !

  • Au moins 2 façons de travailler

A côté des bureaux d’entreprises, la place est faite aux commerçants, aux artisans (plombiers, électriciens, tapissiers…) et aux artistes pour qu’ils s’installent au rez-de-chaussée des immeubles.

  • 2 opérations singulières

Le nouveau quartier République crée des surprises et des situations inattendues en réservant, dans chaque bloc, deux terrains de 150 à 500 m² pour des opérations qui seraient directement conçues et portées par leurs futurs occupants (entrepreneurs, habitants, associations…).

Les premières constructions

Le nouveau quartier République ne se fera pas en un jour : la construction a démarré en 2018 avec le lancement du chantier de deux opérations immobilières singulières, O-Slow et les 5Ponts. A suivi l’aménagement de la rue des Marchandises et, d’ici 2026, les constructions se développeront progressivement d’est en ouest.

Pour en savoir plus sur le nouveau quartier République et ses premières constructions, consultez le numéro spécial du magazine Transformation(s).

Le nouveau quartier République, une histoire de blocs (focus sur le bloc A)

Inspiré par l’esprit des anciens faubourgs, le nouveau quartier République prendra vie avec des logements, des bureaux, de grands équipements, et tout ce qui anime une vie de quartier vivante et facile

École, petits commerces, cours artisanales, placettes et jardins. Grand comme 28 stades de foot (soit 25 hectares), le quartier a été imaginé par l’équipe de maîtrise d’œuvre en hameaux de quartier, ou blocs. Zoom sur le premier des quatre blocs, le bloc A.

Principal atout du nouveau quartier République : être situé dans le prolongement du quartier de la création et de l’ancien faubourg République. Deux quartiers actifs, tournés vers la créativité et le numérique. Mais ce n’est pas le seul puisqu’il a été pensé pour faire coexister vie privée – familiale et plutôt calme – et vie urbaine, animée d’activités professionnels, de commerces, de services et de culture. Cette mixité habitat/travail est rendue possible par la constitution des immeubles en blocs pouvant s’envisager comme des hameaux de quartier.

Favoriser le bien-être et le vivre-ensemble

Au nombre de quatre, les blocs de 120 mètres par 120 mètres sont composés de plusieurs opérations immobilières aux ambiances variées. Bordée par trois rues – la rue des Marchandises, la rue médiane et la rue Barbe Torte – le bloc A compte six projets immobiliers portant chacun une ambition propre :

  • Carré des Sens : mobilité durable et bien-être au travail
  • Anna (nom provisoire) : bas carbone et bien-être au travail
  • Joïa : confort du logement et biodiversité
  • Amir (nom provisoire) : confort du logement, convivialité et solidarité
  • Andy (nom provisoire) : santé et bien-être, voisinages
  • Azur (nom provisoire) : dans chaque bloc, une opération immobilière singulière verra le jour en étant  directement conçue et portée par ses futurs occupants (entrepreneurs, habitants, associations…)
nantes république

Le bloc A, comme les trois autres, est organisé autour de venelles, de jardins privés et d’espaces mitoyens favorisant les interactions entre voisins. Des cheminements piétons entre les opérations immobilières permettent à chacun – habitants, étudiants, professionnels ou commerçants – de se côtoyer et favoriser les relations de voisinage.

Enfin, chaque bloc comportera un seul parking partagé, permettant ainsi de libérer de la surface en pleine terre au cœur de ilots, pour les végétaliser. Une nouvelle manière de faire rentrer la nature au sein des projets et d’en faire bénéficier aux habitants ! Sur le bloc A, l’ilot Carré des Sens accueillera 232 espaces de stationnement, sur deux niveaux.

Les premières opérations du bloc A devraient être livrées en 2023.

Communiqué

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici