mar 19 octobre 2021

NANTES. LE FESTIVAL HIP OPSESSION EN MUSIQUE DU 1ER AU 9 OCTOBRE 2021

Créé en 2005, le festival Hip Opsession Musique revient à Nantes et son agglomération, pour sa 17ème édition, du 1er au 9 octobre 2021 pour vous faire bouger au rythme du hip hop !

En grande partie régi par l’association Pick Up Production, le festival Hip Opsession réunit en moyenne 20 000 visiteurs chaque année. Pas étonnant quand on sait qu’il est l’un des principaux festivals européens consacré à la culture hip hop ! Véritablement engagé, Hip Opsession se définit par les valeurs suivantes : accessibilité au plus grand nombre, exigence artistique, transmission des valeurs du hip hop, ouverture et diversité.

Pendant une dizaine de jours, le hip hop dans toute sa diversité sera mis à l’honneur : New et Old School, Beatmaking, Trap, Rnb, Human Beatbox, etc. Du 1er au 9 octobre prochain, divers évènements aux formats multiples seront proposés : concerts assis et debouts, conférences, ciné-concerts, projections, DJ sets, expositions, ateliers ou encore battles. Le festival a d’ordinaire son équivalent danse, Hip Opsession Danse, et sa fameuse Battle OPSESSION, mais ce dernier a malheureusement été annulé cette année en raison du contexte sanitaire.

À travers cet évènement, Hip Opsession désire représenter la diversité des acteurs de la culture hip hop. « Depuis 17 ans, nous imaginons un festival hip hop le plus ouvert possible, où les différences sont une force et s’additionnent », peut-on lire dans le communiqué de presse. Pour l’édition 2021, vous retrouverez la révélation féminine du RnB français à la voix envoûtante, Jäde ; le groupe de rappeurs déjantés au style « crade-core », Svinkels ; l’étoile montante du rap français, Di-Meh ou encore le talentueux duo Ours Samplus à mi-chemin entre électro, jazz et hip hop.

Ayant déjà accueilli des références comme Afrika Bambaataa, Onyx, Dee Nasty, Oxmo Puccino ou Kery James (la liste est longue), le festival laisse aussi place à des figures émergentes pour vous faire découvrir les nouvelles pépites de la scène hip hop. Parmi elles, la « réincarnation » française du rap East Cost Benjamin Epps, la Trap Mama tranchante Le Juiice, et le rappeur nantais aux textes élaborés Coelho.

Quelques mots sur Pick Up Production

Créée en 1999, Pick Up Production est une association culturelle nantaise œuvrant pour rendre l’art et la culture accessibles à tous. Désireuse de fédérer les populations à travers la culture urbaine, en particulier le hip hop, l’association organise et pilote divers évènements comme Rendez-vous hip hop, Plan Graff, Buzz Booster, Transfert ou encore Hip Opsession.

Vous voulez en savoir plus ?

Pierrick Vially, membre de Pick Up Production depuis 2006, coordinateur et programmateur du festival, a accepté de répondre à nos questions.

Quelle a été la genèse du festival Hip Opsession ?

Le projet est né du souhait de Nicolas Reverdito, directeur de Pick Up Production, de valoriser la culture hip hop sous toutes ses formes et disciplines. La meilleure manière de le faire était de travailler sur l’organisation d’un festival qui a donné naissance à Hip Opsession en 2005.

Quel était votre objectif à travers ce festival ?

L’objectif était de créer un festival pluridisciplinaire traitant aussi bien les aspects danse, musique, graffiti, histoire etc. Nous avons toujours perpétué cette tradition car, au-delà des différents spectacles, nous avons accordé une importance particulière à la partie “knowledge” (connaissance) par l’intermédiaire de projections, tables rondes, conférences, ateliers découverte, initiations aux pratiques de la culture hip hop etc.

Avez-vous constaté des évolutions concernant la culture hip hop depuis la création du festival ?

L’évolution majeure qu’on a constatée depuis ces 17 années de festival, c’est simplement la reconnaissance du hip hop et la place qu’il a pris dans la société et la vie de tous les jours. Quand on a démarré, ce style restait méconnu ou stigmatisé du grand public. Aujourd’hui, le hip hop est rentré dans toutes les strates de la société. Le rap est la musique numéro 1, la plus écoutée et streamée, ce qui n’était pas le cas il y’a quelques années. On a donc vu évoluer le hip hop dans une dimension grand public et mainstream. C’est le principal changement qu’on a constaté depuis la mise en place du festival.

En quoi Hip Opsession est indispensable au rayonnement de la culture hip hop ?

Nous sommes une plateforme alternative qui joue la carte des artistes “découverte” n’ayant pas forcément une notoriété nationale ou internationale. En ce sens, on se situe en complément des programmations proposées par les grands groupes privés et scènes de musique actuelles qui ne prennent pas le risque de programmer certains artistes. Nous avons à cœur de défendre ces derniers ainsi que certaines esthétiques qui restent sous exposées aujourd’hui malgré le succès rencontré par la danse et le rap. On peut aussi évoquer la dimension culturelle globalement très peu traitée dans le gros évènementiel et que l’on retrouve dans le festival Hip Opsession, à travers les conférences, projections et temps de médiation.

Quelle est l’ambiance du festival en quelques mots ?

Saine, légère et passionnée. On a tout type de public car nous avons un panel de propositions très large. Nous avons à cœur à ce chaque personne ayant un intérêt pour le hip hop puisse y trouver son compte à l’occasion d’une ou plusieurs propositions. Hip Opsession est un festival intergénérationnel qui mélange énormément de gens. Venir au festival Hip Opsession c’est trouver des endroits où on peut s’amuser, kiffer mais aussi apprendre des choses.

Des perspectives d’évolutions pour Hip Opsession ?

Autour de la danse, nous travaillons sur le développement de collaborations et d’échanges internationaux participant à la mobilité des artistes français à l’étranger et vice-versa. À côté de cela, nous agissons activement au sein de réseaux hip hop à l’échelle nationale. On fait par exemple partie de REZO, un réseau d’acteurs autour de la danse hip hop ou de Buzz Booster, un réseau national autour du rap. À l’intérieur de ces réseaux nous réfléchissons à la façon dont nous pouvons participer à la structuration du milieu hip hop en passant par la professionnalisation et l’accompagnement des artistes afin de nous situer au-delà de la programmation d’évènements mais d’arriver, à notre échelle, à être ressource et conseil pour les artistes issus de ce mouvement.

Programmation

Crédit : Hip Opsession

VENDREDI 1ER OCTOBRE

BACK DANS LES BARS

SUMMER CAMP : RETOUR DE COLO

ATELIER PRATIQUE COLLECTIVE avec SAMI FATI & DJ ONE UP

SAMEDI 2 OCTOBRE

UNE HISTOIRE DU HUMAN BEATBOX avec BLACK ADOPO

SONORIUM invite ROCÉ

THE ARCHITECT & VJ BEFOUR + OURS SAMPLUS

KT GORIQUE + ILLUSTRE

ATELIER PRATIQUE COLLECTIVE avec SAMI FATI & DJ ONE UP

DIMANCHE 3 OCTOBRE

CONFÉRENCES PARTICIPATIVES avec CÉLIA SAUVAGE

ROCÉ + VÎRUS & DJ BLAIZ + DRACHE

ATELIER PRATIQUE COLLECTIVE avec SAMI FATI & DJ ONE UP

LUNDI 4 OCTOBRE

BOYZ N THE HOOD – 30e anniversaire

MARDI 5 OCTOBRE

SLASHER PARTY

MERCREDI 6 OCTOBRE

SARO & ALEXINHO présentent CINÉCONCERT OGGY & LES CAFARDS

ERREMSI & ELODIA + LEXIE T & DOUBOUKAN

JEUDI 7 OCTOBRE

GRÜNT TALKS : « le rap français est-il encore un genre musical ? » + ZINÉE

MA 6T VA CRACK-ER

SVINKELS

VENDREDI 8 OCTOBRE

CLOSING HIP OPSESSION – J1

Concerts

SAMEDI 9 OCTOBRE

CLOSING HIP OPSESSION – J2 + ATELIER GRAFFITI

Concerts

Pour plus d’infos sur la programmation 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -

Créé en 2005, le festival Hip Opsession Musique revient à Nantes et son agglomération, pour sa 17ème édition, du 1er au 9 octobre 2021 pour vous faire bouger au rythme du hip hop !

En grande partie régi par l’association Pick Up Production, le festival Hip Opsession réunit en moyenne 20 000 visiteurs chaque année. Pas étonnant quand on sait qu’il est l’un des principaux festivals européens consacré à la culture hip hop ! Véritablement engagé, Hip Opsession se définit par les valeurs suivantes : accessibilité au plus grand nombre, exigence artistique, transmission des valeurs du hip hop, ouverture et diversité.

Pendant une dizaine de jours, le hip hop dans toute sa diversité sera mis à l'honneur : New et Old School, Beatmaking, Trap, Rnb, Human Beatbox, etc. Du 1er au 9 octobre prochain, divers évènements aux formats multiples seront proposés : concerts assis et debouts, conférences, ciné-concerts, projections, DJ sets, expositions, ateliers ou encore battles. Le festival a d'ordinaire son équivalent danse, Hip Opsession Danse, et sa fameuse Battle OPSESSION, mais ce dernier a malheureusement été annulé cette année en raison du contexte sanitaire.

https://youtu.be/dUpwtYIgsCE

À travers cet évènement, Hip Opsession désire représenter la diversité des acteurs de la culture hip hop. « Depuis 17 ans, nous imaginons un festival hip hop le plus ouvert possible, où les différences sont une force et s’additionnent », peut-on lire dans le communiqué de presse. Pour l'édition 2021, vous retrouverez la révélation féminine du RnB français à la voix envoûtante, Jäde ; le groupe de rappeurs déjantés au style « crade-core », Svinkels ; l'étoile montante du rap français, Di-Meh ou encore le talentueux duo Ours Samplus à mi-chemin entre électro, jazz et hip hop.

Ayant déjà accueilli des références comme Afrika Bambaataa, Onyx, Dee Nasty, Oxmo Puccino ou Kery James (la liste est longue), le festival laisse aussi place à des figures émergentes pour vous faire découvrir les nouvelles pépites de la scène hip hop. Parmi elles, la « réincarnation » française du rap East Cost Benjamin Epps, la Trap Mama tranchante Le Juiice, et le rappeur nantais aux textes élaborés Coelho.

https://youtu.be/AH_L3FPWJRw

Quelques mots sur Pick Up Production

Créée en 1999, Pick Up Production est une association culturelle nantaise œuvrant pour rendre l’art et la culture accessibles à tous. Désireuse de fédérer les populations à travers la culture urbaine, en particulier le hip hop, l’association organise et pilote divers évènements comme Rendez-vous hip hop, Plan Graff, Buzz Booster, Transfert ou encore Hip Opsession.

Vous voulez en savoir plus ?

Pierrick Vially, membre de Pick Up Production depuis 2006, coordinateur et programmateur du festival, a accepté de répondre à nos questions.

Quelle a été la genèse du festival Hip Opsession ?

Le projet est né du souhait de Nicolas Reverdito, directeur de Pick Up Production, de valoriser la culture hip hop sous toutes ses formes et disciplines. La meilleure manière de le faire était de travailler sur l'organisation d'un festival qui a donné naissance à Hip Opsession en 2005.

Quel était votre objectif à travers ce festival ?

L'objectif était de créer un festival pluridisciplinaire traitant aussi bien les aspects danse, musique, graffiti, histoire etc. Nous avons toujours perpétué cette tradition car, au-delà des différents spectacles, nous avons accordé une importance particulière à la partie "knowledge" (connaissance) par l'intermédiaire de projections, tables rondes, conférences, ateliers découverte, initiations aux pratiques de la culture hip hop etc.

Avez-vous constaté des évolutions concernant la culture hip hop depuis la création du festival ?

L’évolution majeure qu’on a constatée depuis ces 17 années de festival, c’est simplement la reconnaissance du hip hop et la place qu’il a pris dans la société et la vie de tous les jours. Quand on a démarré, ce style restait méconnu ou stigmatisé du grand public. Aujourd'hui, le hip hop est rentré dans toutes les strates de la société. Le rap est la musique numéro 1, la plus écoutée et streamée, ce qui n’était pas le cas il y’a quelques années. On a donc vu évoluer le hip hop dans une dimension grand public et mainstream. C’est le principal changement qu’on a constaté depuis la mise en place du festival.

En quoi Hip Opsession est indispensable au rayonnement de la culture hip hop ?

Nous sommes une plateforme alternative qui joue la carte des artistes "découverte" n'ayant pas forcément une notoriété nationale ou internationale. En ce sens, on se situe en complément des programmations proposées par les grands groupes privés et scènes de musique actuelles qui ne prennent pas le risque de programmer certains artistes. Nous avons à cœur de défendre ces derniers ainsi que certaines esthétiques qui restent sous exposées aujourd'hui malgré le succès rencontré par la danse et le rap. On peut aussi évoquer la dimension culturelle globalement très peu traitée dans le gros évènementiel et que l’on retrouve dans le festival Hip Opsession, à travers les conférences, projections et temps de médiation.

Quelle est l'ambiance du festival en quelques mots ?

Saine, légère et passionnée. On a tout type de public car nous avons un panel de propositions très large. Nous avons à cœur à ce chaque personne ayant un intérêt pour le hip hop puisse y trouver son compte à l’occasion d’une ou plusieurs propositions. Hip Opsession est un festival intergénérationnel qui mélange énormément de gens. Venir au festival Hip Opsession c’est trouver des endroits où on peut s’amuser, kiffer mais aussi apprendre des choses.

Des perspectives d'évolutions pour Hip Opsession ?

Autour de la danse, nous travaillons sur le développement de collaborations et d’échanges internationaux participant à la mobilité des artistes français à l’étranger et vice-versa. À côté de cela, nous agissons activement au sein de réseaux hip hop à l’échelle nationale. On fait par exemple partie de REZO, un réseau d’acteurs autour de la danse hip hop ou de Buzz Booster, un réseau national autour du rap. À l’intérieur de ces réseaux nous réfléchissons à la façon dont nous pouvons participer à la structuration du milieu hip hop en passant par la professionnalisation et l’accompagnement des artistes afin de nous situer au-delà de la programmation d’évènements mais d'arriver, à notre échelle, à être ressource et conseil pour les artistes issus de ce mouvement.

Programmation

Crédit : Hip Opsession

VENDREDI 1ER OCTOBRE

BACK DANS LES BARS

SUMMER CAMP : RETOUR DE COLO

ATELIER PRATIQUE COLLECTIVE avec SAMI FATI & DJ ONE UP

SAMEDI 2 OCTOBRE

UNE HISTOIRE DU HUMAN BEATBOX avec BLACK ADOPO

SONORIUM invite ROCÉ

THE ARCHITECT & VJ BEFOUR + OURS SAMPLUS

KT GORIQUE + ILLUSTRE

ATELIER PRATIQUE COLLECTIVE avec SAMI FATI & DJ ONE UP

DIMANCHE 3 OCTOBRE

CONFÉRENCES PARTICIPATIVES avec CÉLIA SAUVAGE

ROCÉ + VÎRUS & DJ BLAIZ + DRACHE

ATELIER PRATIQUE COLLECTIVE avec SAMI FATI & DJ ONE UP

LUNDI 4 OCTOBRE

BOYZ N THE HOOD – 30e anniversaire

MARDI 5 OCTOBRE

SLASHER PARTY

MERCREDI 6 OCTOBRE

SARO & ALEXINHO présentent CINÉCONCERT OGGY & LES CAFARDS

ERREMSI & ELODIA + LEXIE T & DOUBOUKAN

JEUDI 7 OCTOBRE

GRÜNT TALKS : « le rap français est-il encore un genre musical ? » + ZINÉE

MA 6T VA CRACK-ER

SVINKELS

VENDREDI 8 OCTOBRE

CLOSING HIP OPSESSION - J1

Concerts

SAMEDI 9 OCTOBRE

CLOSING HIP OPSESSION - J2 + ATELIER GRAFFITI

Concerts

Pour plus d’infos sur la programmation