La Fondation Henri Cartier Bresson présente du 12 septembre au 23 décembre 2012 une exposition consacrée au photographe lituanien Moses Vorobeichic dit Moï WER (1904-1995). Cette exposition inédite présente pour la première fois en France les 110 tirages originaux d’un livre consacré à l’auteur : « Ci-contre » (2004). Les tirages consacrent la modernité du travail de ce grand photographe injustement tombé dans l’oubli.  Pourtant effectuer sa formation au sein des ateliers du Bauhaus à Dessau est déjà un gage de valeur.

 

Moï Wer à la Fondation Henri Cartier-Bresson
Moï Wer (Moshe Raviv-Vorobeichic), © Archives Ann et Jürgen Wilde, Zülpich/Cologne, 2012

Moï Wer passe par les beaux-arts avant de travailler au Bauhaus à partir de 1927. Il y suit les cours de Josef Albers, de Paul Klee, de Kandinsky. Il débute sa carrière en 1929 en faisant la photographie du quartier juif de Vilius. Dans la continuité, il publie un livre consacré à Paris qui inaugure sa renommée.

Son langage est d’une modernité révolutionnaire : il mélange, combine, colle et agrandi  les images à l’aide de photomontages décalés qui renvoient tant au cinéma qu’à la poésie surréaliste.

Au demeurant, son travail reste fortement axé sur le quotidien : personnages en action, natures mortes brutes et paysages qui se font oniriques. Lecture parralèle d’une histoire commune.

Des vues en contre-plongée, des perspectives inattendues et des contrastes mélangeant adroitement douceur et brutalité ont pour effet de transporter le public dans un monde enfiévré, insolite, voire d’une inquiétante étrangeté.

Fortement recommandé par Unidivers.

 

 

Fondation Henri Cartier-Bresson 2, impasse Lebouis 75014 Paris contact@henricartierbresson.org Accès et horaires : Métro : Gaité, ligne 13 Edgar Quinet, ligne 6 Bus : Lignes 28 et 58 arrêt Losserand-Maine Ligne 88, arrêt Jean Zay – Maine Ouvert du mardi au dimanche de 13h à 18h30, le samedi de 11h à 18h45, nocturne le mercredi jusqu’à 20h30. Dernière entrée 30 mn avant la fermeture. Fermé le lundi Entrée : 6EUR plein tarif 4EUR tarif réduit

 

 

Un commentaire

  1. Voilà qui donne envie de retourner dans cette jolie fondation qui héberge bien des choses intéressantes. Espérons que cette expo pourra tourner aussi ailleurs qu’à Paris.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom