MARCEL DINAHET SOUS LE VENT AU FRAC BRETAGNE

expo dinahet frac bretagne
Marcel Dinahet, Cherrueix – Rio Tapajós – Brésil – Cherrueix II , 2018. Exposition Marcel Dinahet Sous le vent , 14 juin – 10 novembre 2019, Frac Bretagne, Rennes. Crédit photo : Marc Domage

Jusqu’au 10 novembre 2019, le FRAC Bretagne présente l’exposition personnelle de Marcel Dinahet, Sous le vent. Avec des vidéo-projections, films sur écrans et dessins, l’artiste – voyageur et plongeur  – expérimente les paysages des quatre coins du monde, en commençant par la Bretagne. Plongée dans l’univers maritime et terrestre de l’artiste rennais.

expo dinahet frac bretagne

L’histoire entre le FRAC Bretagne et Marcel Dinahet ne date pas d’hier. « Nous sommes de véritables compagnons de route depuis des années. Marcel Dinahet avait reçu commande d’une vidéo pour le chantier du bâtiment en 2012 et a été co-commissaire de l’exposition à l’occasion des trente ans des FRAC au printemps-été 2013 », rappelle Catherine Elkar, directrice depuis 36 ans de l’équipement culturel devenu FRAC Bretagne. Aujourd’hui, comme le bouquet final après des années de collaboration, une exposition personnelle lui est consacrée.

expo dinahet frac bretagne

« Une impression de paysages »

Pour la majorité inédites, les créations de Marcel Dinahet donnent à voir des paysages terrestres et maritimes à travers son regard d’ancien sculpteur. Et, à bien des égards, il l’est resté. Le temps d’une exposition, le public voyage dans une pratique artistique que l’artiste-plasticien approfondit depuis des années, autant par la vidéo que le dessin. « J’adore dessiner, je ne peux faire que ça, mais j’avais arrêté ». Cependant, depuis deux ans, Marcel Dinahet renoue avec une pratique de plus en plus marquée par le dessin. Une manière d’aborder des thèmes qui lui sont chers depuis le début de sa carrière : la répétition, le geste et le déplacement. Un déplacement qui ne se joue pas seulement sur les feuilles blanches maculées de noir, mais également dans la scénographie.

expo dinahet frac bretagne

Avant même de pénétrer dans la galerie nord, le puits de lumière offre une plongée dans les dessins du plasticien. Une entrée en matière qui traduit un rapport au sol omniprésent et à la performance d’un corps en mouvement. Tous formats confondus, le vide du puits est rempli par les formes abstraites de Marcel Dinahet et devient un plein artistique. Les dessins migrent et grimpent au mur de l’espace d’exposition. Les petits et grands formats s’opposent et se complètent, dévoilent un geste différent, tantôt linéaire, tantôt circulaire. Le geste est central dans le travail de l’artiste. Qu’il soit abstrait ou figuratif, il forme des paysages.

« Les dessins s’enrichissent les uns et les autres. C’est l’espace généré qui m’intéresse ».

« Un rapport au dessin quand je filme »

« Cette relation au geste se retrouve aussi dans mes vidéos », souligne-t-il face à la succession de films sur écrans. Dans sa dernière vidéo en date, Usines de Fordlandia (Amazonie), il raffine l’un de ses sujets de prédilection. Plongé dans les entrailles de cette usine de caoutchouc, le public est face à l’évidence : la nature a repris ses droits sur cette ruine contemporaine.

expo dinahet frac bretagne

En observant chaque projet artistique, c’est également la disparition de la présence humaine qui se joue. Elle ne laisse qu’une trace de son passage : une empreinte picturale ou une architecture. La vidéo Famasgusta (Chypre, 2000) en est la preuve. Malgré l’interdiction de filmer, l’artiste rencontre et raconte le réel de cette ville fantôme, vidée de sa population depuis 1972 et l’invasion turque de l’île chypriote.

« La caméra capte ce que nous ne voyons pas »

« Une relation au sol et à la matière »

En dépit de l’utilisation d’outils numériques perfectionnés, chaque projet affirme l’importance du sol dans la pratique de l’artiste, de la Bretagne au Brésil, en passant par l’Amazonie et Chypre. « Savoir sur quelle matière on repose m’intéresse, particulièrement les plages. Une fois que la marée est passée, on ne trouve qu’une matière brute, vierge, avant qu’elle ne soit de nouveau marquée » précise Marcel Dinahet face aux projections vidéos de la galerie sud, exposées tel un triptyque. L’artiste crée un espace immersif au fur et à mesure que le public avance vers les projections et sollicite ses sens. Une immersion qui se poursuit avec les dernières vidéos du parcours, Brûler les vaisseaux.

expo dinahet frac bretagne
Marcel Dinahet, Cherrueix – Rio Tapajós – Brésil – Cherrueix II , 2018. Exposition Marcel Dinahet Sous le vent , 14 juin – 10 novembre 2019, Frac Bretagne, Rennes. Crédit photo : Marc Domage

Caméra placée sur la ligne de flottaison, Marcel Dinahet filme en temps réel le brasier de minis bateaux qu’il a lui-même construit. « C’est une action qui se termine, comme lorsque je cours dans les vidéos précédentes. Rien n’est infini ». On peut y lire de multiples références historiques, mythologiques et religieuses, parmi elles, les offrandes à la déesse de la mer, les cérémonies des guerriers vikings, etc. En écho, le soleil couchant. Le point final d’une exposition, certes, mais pas du chemin parcouru par l’artiste.

expo dinahet frac bretagne
Marcel Dinahet, Sur la mer (22.09.14 Fréhel) et S ur la mer (08.10.14 La Fresnaye) , de l’ensemble Brûler ses vaisseaux , 2014, collection Frac Bretagne. Exposition Marcel Dinahet Sous le vent , 14 juin – 10 novembre 2019, Frac Bretagne, Rennes. Crédit photo : Marc Domage

« Une exposition n’est pas une fin en soi. Prendre conscience de la perception du public — savoir ce qu’il pense, comment il voit mon travail plastique ou comment il le comprend — me permet de faire évoluer ma pratique plastique et de l’approfondir ».

Jusqu’au 10 novembre 2019. Exposition Sous le vent de Marcel Dinahet. Frac Bretagne

EN BUS
Ligne C4 – direction Grand Quartier (Arrêt Cucillé, Léonard ou Dulac)
Ligne 14 – direction Beaulieu – Atalante (Arrêt Cucillé ou Léonard)
Horaires sur www.star.fr

EN MÉTRO
Direction J.F. Kennedy – Arrêt Villejean-Université
+ poursuivre avec le BUS C4 – direction Grand Quartier (arrêt Cucillé, Léonard ou Dulac)
+ poursuivre avec le BUS 14 – direction Beaulieu – Atalante (Arrêt Cucillé ou Léonard)
Horaires sur www.star.fr

EN VELOSTAR
Station 55 – Préfecture

EN VOITURE
Depuis la Rocade nord – Sortie 13a « Z.A. Nord »
+ suivre Rennes, quartier Beauregard Administrations
COORDONNÉES GPS : LAT X LON 48.130603, -1.695583 – N48° 7M 50.171S x W1° 41M 44.099 S

EN AUTOCAR
Une zone de dépose minute pour les cars de tourisme est située devant le Frac Bretagne

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom