Lou Lesage, une star en devenir…

La Place, vendredi soir, Lou Lesage a chaviré les vieux rockers des Trans et les midinettes au look recherché. Un concert de pop sage ponctué par la bouille craquante de la chanteuse et le bassiste Pierre coiffé à la Kurt Cobain. C’était étonnamment efficace et doux comme une caresse sur nos tempes musicales.

A l’étage, les flashs crépitent pour la jeune, très jeune Lou. Déjà connue par sa prestation dans lol, film à succès avec Sophie Marceau, elle a prouvé encore une fois un talent fou… Déhanchement suave, bretelle de soutif négligemment tombée, Mademoiselle Lesage a tout d’une star. Heureusement, elle n’en fait pas trop. Elle connaît ses limites et en en joue presque.

Sa voix est limpide, ingénue et terriblement pop. On est comme transporté dans un monde so british où les Kills ressurgissent et les filles deviennent un brin aimantes. C’est cliché…mais bon quel plaisir à écouter ses singles mâtinés d’un rock qui pétille et qui jaillit des basses de deux garçons assoiffés de musique.

A Rennes, Lou Lesage était accompagnée par des jeunes musiciens façon Willy de Ville en plus sage. Emportée par la vague jeunesse dans un écrin de beauté, elle a séduit par son côté poupin, sa petite moue à la Carla, certes, mais aussi par sa troublante féminité et par son inégalable timbre de voix. Madame a encore de belles années… On a juste envie de la réécouter dans la reprise des Blondie et sur les textes de son père. De la graine de star, je vous le dis.

 

2 Commentaires

  1. Moi je dis que çà sent surtout le piston. C’est insipide, vu et revu, et l’ado qui joue les rockeuses en minaudant des chansons écrites par papa, c’est tout sauf rock and roll. Pauvre france…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom