Le film LA COMMUNAUTÉ du réalisateur danois Thomas Vinterberg, est sorti mercredi 18 janvier 2017 sur les écrans français. Rien que l’affiche annonçait un film plus enjoué que Festen ou La Chasse : une bande de quarantenaires dingues et doux décidant de vivre en communauté. Beatnik nordique, Vinterberg ? Tant s’en faut : comme dans le reste de sa filmographie, l’histoire intime s’élève dans le tragique.cinéma film critique

 

Communauté VinterbergLe film La Communauté se présenterait presque, au départ, comme un long métrage léger sur fond de joyeusetés post-hippies. Anna, légendaire présentatrice d’un journal télévisé du Danemark, mène une vie de couple et de famille épanouie avec Erik, son compagnon architecte, et Freja, leur fille adolescente. Erik reçoit en héritage une grande bâtisse dont il ne peut pas payer les frais. Anna souhaite du changement : elle lui propose de fonder, dans cette maison de famille, une communauté. Les personnages, tous hauts en couleur, se succèdent, mais une ombre passe. Erik, éclipsé dans son couple par la communauté, rencontre une étudiante dont il tombe amoureux…

Thomas Vinterberg
Thomas Vinterberg

Le film La Communauté n’est pas aussi sombre que Festen ou La Chasse : néanmoins, le thème de la communauté demeure. Et en son croisement, les motifs de la famille, des amis, en bref : de l’altérité. Peut-on vivre en commun ? Comment renoncer, jusque dans l’amour ou la vie en couple, à la propriété ? Le lexique contemporain dirait du film de Vinterberg qu’il parle de vivre ensemble. Il n’existe pas de vivre ensemble : ce néologisme déroute simplement la difficulté inhérente à l’homme de vivre en communauté. La solitude des personnages, particulièrement celle d’Anna, remarquablement interprétée par Trine Dyrholm, se pose en contrepoint pour envisager ce partage de l’existence.  Le film La Communauté ne constitue pas une critique de la vie commune : au contraire, le film l’envisage comme une sorte de combat nécessaire et salvateur, jamais acquis, toujours à réinventer. Rapidement, la petite histoire de ces quarantenaires prend une tournure sociale et politique : ce microcosme désigne aussi la vie en société et dans le monde, et le rapport de l’individu face à l’autre, face à son vieillissement, face à ses désillusions.

Communauté VinterbergVivre en communauté pose des questions subsidiaires : comment vivre en communion, avec soi-même comme les autres ? Et comment communiquer ? Les personnages du film de Vinterberg ont tous cette « intranquillité de l’être » dont parlait Fernando Pessoa : une incapacité à s’amarrer à quoi que ce soit, à définir leur place dans le monde. C’est le cas, surtout, du personnage d’Anna : celle qui annonce chaque jour aux téléspectateurs les nouvelles du monde rêve de changement. Et, quand Erik la quitte pour une étudiante plus jeune, elle se refuse à détruire la communauté. Elle invite la jeune amie de son ex-compagnon à vivre avec eux. Cette décision la démolit. Jusqu’à quel point la communion peut s’établir en dehors de tout confort ou de toute propriété ?

Communauté VinterbergComment filmer ces intrigues et ces réflexions tant sociales que philosophiques ? Thomas Vinterberg est célèbre pour avoir été, avec Lars Von Trier, l’inventeur du Dogme 95, une manière brute et directe de filmer, notamment caméra à l’épaule. Si ces pratiques, cinématographiquement marginales, ont laissé place à un style plus travaillé, plus stylisé, le spectateur ressent encore quelques traces de cette manière d’enregistrer le réel. L’arrière-plan disparaît dans le flou : la caméra se focalise sur le personnage, considéré comme l’individu au milieu du monde, et ouvre l’extérieur, soit sur sa propre disparition, soit sur une profondeur de champ d’où surviennent les autres, la société, ou encore la femme aimée. Il y a comme une vibration dans le mouvement du film : la tension de l’être entre la retraite et l’autre.

 

Film LA COMMUNAUTÉ Thomas Vinterberg, un film danois avec Ulrich Tomsen, Fares Fares et Trine Dyrholm. 111 minutes, sortie le 18 janvier 2017.

Récompense : Ours d’Argent de la Meilleure Actrice pour Trine Dyrholm Festival de Berlin 2016

 

Titre original : Kollektivet
Réalisation : Thomas Vinterberg
Scénario : Thomas Vinterberg et Tobias Lindholm
Directeur de la photographie Jesper Tøffner
Montage Anne Østerud et Janus Billeskov
Producteur Niels Sejer
Costumes Ellen Lens
Musique Fons Merkies
Pays d’origine : Danemark
Genre : drame

Anna TRINE DYRHOLM
Erik ULRICH THOMSEN
Emma HELENE REINGAARD NEUMANN
Freja MARTHA SOFIE WALLSTRØM HANSEN
Ole LARS RANTHE
Allon FARES FARES
Steffen MAGNUS MILLANG
Mona JULIE AGNETE VANG
Ditte ANNE GRY HENNINGSEN

Filmographie de Thomas Vinterberg
2016 LA COMMUNAUTÉ
2012 LA CHASSE
2010 SUBMARINO
2007 WHEN A MAN COMES HOME
2004 DEAR WENDY
2003 IT’S ALL ABOUT LOVE
2000 LES HÉROS
1998 FESTEN

DISTRIBUTION LE PACTE
5 rue Darcet
75017 Paris
Tél. : 01 44 69 59 59

Dans le film LA COMMUNAUTÉ Thomas Vinterberg communique et communie was last modified: janvier 26th, 2017 by Thibault Boixiere

Laisser un commentaire