Après le triomphe mondial de son précédent ouvrage, Une brève histoire du temps, l’astrophysicien Stephen Hawking revient lever le voile sur un autre mystère… Le scientifique livre et décrit sa carrière scientifique à l’aune de sa vie, laquelle est marquée depuis 5o ans par la maladie neuro-dégénérative dite de Charcot. Et si pour le grand public, son champ d’expertise renvoie à la cosmologie, les 13 chapitres de La brève histoire de ma vie révèle une richesse aussi vaste que tous les espaces-temps. L’esprit hors du commun d’un homme d’exception se dévoile. Splendide humanité. Malheureusement, le format retenu paraîtra un peu court à certains.

Né le 8 janvier 1942,  Stephen Hawking est nommé en 1980 à la chaire de mathématiques de l’Université de Cambridge (celle de l’illustre Isaac Newton). Il a enrichi la science de contributions majeures. Auteur d’un best-seller vendu à plus de 10 millions d’exemplaires, il fait figure de star scientifique dans le monde entier.

Est-ce son éducation qui a fait naître en lui le génie ? Quelle fut sa formation intellectuelle ? Comment a-t-il combiné sa vie personnelle et son engagement scientifique ? Quelle est sa vie affective familiale au regard d’une maladie dévorante qui ne l’aura pas empêché d’aimer deux femmes et d’élever trois enfants ? Où trouve-t-il la force d’encore réserver une place à bord du futur Virgin Galactic pour voyager dans l’espace ?…

Dans La brève histoire de ma vie Stephen Hawking déploie un constant aller-retour, une équation subtile, une métaphore filée. Il relie voyage dans le temps et trous noirs, entre autres, avec le sens du devenir d’un homme qui interroge avec une sagesse grandissante les énigmes et mystères qui affectent sa vie personnelle et familiale.

stephen_hawking_breve_histoire_vie_biogrpahieLe lecteur apprendra que Stephen Hawking a grandi dans le nord de Londres, dans un quartier peuplé d’intellectuels. Omnubilé par l’univers des miniatures, notamment les trains, le génie en herbe mais « élève moyen » se met à produire des machines et des jeux aux cohérences toujours plus complexes. « Quand j’avais douze ans, un de mes amis paria avec un autre un sac de bonbons que je ne donnerais jamais rien de bon. Je ne sais pas si l’un ou l’autre gagna un jour les bonbons ni lequel des deux avait raison. » Ensuite, le physicien revient sur ses travaux scientifiques, ses essais réussis et ratés. Au final, les informations délivrées sont hélas en quantités relativement restreintes. Cela étant, les nombreuses photos apportent de la chair à l’ensemble.

Écrit par une pensée limpide, cet ouvrage se prend en main aisément et n’abandonne jamais son lecteur dans un terrain scientifique trop obscur grâce à des chapitres courts. Une réussite pédagogique qui n’atteint pourtant pas celle d’une Brève histoire du temps. Une leçon de vulgarisation autant qu’un témoignage puissant, sensible et pudique. Et non dénué de brins d’humour de-ci de-là. « Au fond, j’aurais eu une belle vie » – conclut – « le plus reconnaissable des écrivains, à défaut d’être le plus reconnu. »

La brève histoire de ma vie Stephen Hawking, Flammarion, novembre 2013, 170 p., 17€ 

 

Un commentaire

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom