Après un premier album remarqué, Karen Stever a pris le temps afin de mitonner un second album intitulé Idiot Savant. Artisan de la musique et personnalité bien trempée, la chanteuse-compositrice canadienne ne fait pas dans le consensuel. Dans Idiot Savant Karen Stever nous raconte une histoire, son histoire.

 

Si le premier album Playground Isolator ne manquait pas d’ambition, Karen Stever revient avec un réel et réussi concept-album. Toujours en compagnie de Frank Gryner (Rob Zombie, A Perfect Circle), la chanteuse nous entraine dans un univers à la fois rétro et sombre. Certains karen stever idiotdétesteront sa voix et son phrasé, d’autres adoreront ! Dans tous les cas, la richesse de Idiot Savant réclame une écoute attentive. Il en va de même des clips issus de l’album, également concoctés par cette artiste multi-instrumentiste et multi-talentueuse.

Dans une ambiance qui emprunte au symbolisme noir anglo-saxon tendance Tim Burton et au gothique façon Famille Adams, l’univers d’Idiot Savant fait écho aux fêtes foraines des années 30. Avec des pianos mécaniques et des mélodies complexes dans un style plus progressif que jamais. Le son reste puissant, travaillé, métallique. Les mélodies sont souvent accrocheuses dans une ambiance cohérente de titre en titre. De plus, comme tout bon concept-album, certaines chansons et musiques servent de liens explicatifs les unes aux autres. Karen Stever – qui va s’essayer au roman prochainement… – nous raconte simplement une histoire. Une sorte de retour vers une enfance torturée :

Ian a 9 ans. On lui a volé son enfance. Mais Ian a du talent, malgré de mauvais enseignants… Et, surtout, un lien particulier avec les animaux.

Les arrangements se rapprochent du travail de Danny Elfman. Le piano est très présent tout au long de l’album, bien plus que les puissants riffs de guitare qui viennent renforcer avec efficacité les refrains. C’est le cas du tire très épique Idiot Savant qui donne son titre à l’album. Karen karen stever idiot savantutilise volontairement une voix gutturale qui ajoute à cette atmosphère de conte sombre. Le hit de l’album reste Juggernaut malgré ses 5 minutes.

Un troisième clip doit venir prochainement illustrer cet album. Karen est du reste très active sur les réseaux sociaux. Ce qui nous a permis de suivre la genèse de cette œuvre…. comme, certainement, de la prochaine dont on a hâte d’entendre les premières notes. Mais d’ici là, il se pourrait bien qu’elle aille plus loin que la musique…

Karen Stever Idiot Savant. Album en vente directe : http://www.karenstever.com



Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom