Comme chaque année (6 ans déjà !), la rédaction d’Unidivers souffle durant la trêve des confiseurs… Du 23 décembre au 2 janvier 2018. De quoi reprendre des forces afin de mieux vous retrouver à l’orée de l’année 2018 !

Bonne année 2018

Pour 2017, nous vous souhaitons à tous ce que vous vous souhaitez à vous-mêmes : le meilleur. Pour les questions d’augmentation du SMIG, de santé, de pression fiscale, de non-cumul des mandats, d’écrémage et de moralisation de la vie politique, voyez avec vos élus ; pour continuer à dynamiser la culture à Rennes et contribuer à en faire une grande capitale artistique et culturelle à l’horizon 2020, vous pourrez toujours compter sur Unidivers, votre web culturel breton. Grâce à une indépendance éditoriale et une liberté de ton qui tranchent dans le paysage médiatique, notre rédaction va continuer à vous offrir des travaux où la qualité, l’objectivité et la curiosité sont au service de la culture, des arts, de la beauté, de l’intelligence, de la bienveillance et de la joie de vivre.

icone nativité

D’ici là, en cette période de Noël, plus de 2 milliards de chrétiens célèbrent la Nativité de Jésus-Christ (qu’ils considèrent comme le Fils de Dieu venu sur terre pour permettre de restaurer la ressemblance perdue avec l’image du Père créateur). Mais ce sont aussi des des milliards de non-chrétiens qui se réjouissent soit de la naissance du Christ (que les juifs et les musulmans considèrent comme un prophète) soit d’une fête qui plonge ses racines dans les temps ancestraux (la célébration du solstice symbolise le renouvellement de la victoire de la lumière sur les ténèbres) ou les temps nouveaux (le père Noël, personnage mis en valeur par Coca Cola il y a un siècle, s’est répandu depuis sur tous les continents).

 Pere Noel

Le Père Noël moderne est en fait le résultat de métamorphoses que nous pourrions suivre à travers les méandres des âges, depuis ce sorcier des origines, de Saturne, Janus et Pan en Merlin et Puck, Mercure et Gargan (le Gargantua de Rabelais), mais aussi Odin-Wotan, Belenos, les Seigneurs du Désordre médiéval, Cernunnos, Herne, Peter Pan et Robin des bois, le Chevalier vert de la geste arthurienne, le Grand Veneur, maître de la Chasse sauvage (la procession des morts, bien connue dans les contrées bretonnes entre Samhain/Toussaint et solstice d’hiver), autrement dit le Erl-König, le roi de Hel (le monde des morts) qui deviendra Harlequin, meneur du Carnaval de la Saison, en passant encore par Knecht Ruprecht, le vieux père Gel, Saint-Nicolas, bien sûr, en expliquant comment ce dernier prend cette fonction avant de devenir Santa Claus sous la plume de Washington Irving et Clement Moore (avant d’être illustré admirablement par des Thomas Nast ou Haddon Sundblom – l’illustrateur de la fameuse boisson gazeuse qui lui a donné un cachet particulier et une notoriété dans sa robe rouge sans pour autant l’avoir créé). Au gré de l’aventure, on croiserait même des mères Noël avec la tante Erie, Chauchevieille, Perchta, Holle, la fameuse Befana italienne, Abundia ou Abonde (chez Jean de Meung, où l’on devine le souvenir de la corne d’abondance) et tant d’autres. Un raccourci – ou une remontée temporelle – ici assurément étourdissant qui mériterait maints développements pour faire revivre ces personnages et passeurs des heures sombres solsticiales

À tous et aux autres, toute la rédaction d’Unidivers vous souhaite un merveilleux temps de réjouissances !

Gëzuar Krishtlindja !  Frohe Weihnachten ! fröhliche Weihnachten !  gleckika Wïanachta !  merry Christmas / happy Christmas !  ميلاد مجيد (miilaad majiid) !  Shnorhavor Surb tsnund !  Noel bayraminiz mubarak !  vrolik Kersfees !  Eguberri on !  subho baradin !  З Божым нараджэннем (Z Bozym naradzenniem) !  Christmas nay hma mue pyaw pa !  sretan Božić !  Nedeleg laouen !  весела коледа (vesela koleda) !  bon Nadal !  ulihelisdi danisdayohihvi !  圣诞快乐 (shèng dàn kuài lè) ! Nadelek lowen !  bon Natale !  jwayé Nwèl !  jwaye Nowel !  bon Nwel !  zwayé Noèl !  sretan Božić !  glædelig jul !  feliz Navidad !  gojan Kristnaskon !  häid jõule !  gleðilig jól !  hyvää joulua !  joyeux Noël !  frohe Weihnachte !  noflike Krystdagen !  bon nadâl !  Nollaig chridheil !  Nollaig shona !  bo Nadal !  boune Neoua !  Nadolig llawen !  Gilotsavt Shobas !  kala christougenna / kala xristougenna !  mele Kalikimaka !  חג מולד שמח (hag molad saméa’h) !  Krismas ki subhkamna !  boldog karácsonyt !  annuri Ekeresimesi !  naragsak a paskua !  selamat Natal !  gleðileg jól !  buon Natale / gioioso Natale !  sugeng Natal !  merii kurisumasu !  assegass amegass !  Noheli nziza !  Noheli nziza !  Noela we pîroz be !  bon nadal !  souksan van Christmas !  felix dies Nativitatis !  priecīgus Ziemassvētkus !  bón dênâ / bón natâle !  Noël esengo !  su Kalėdomis / linksmų Kalėdų !  schéi Chrëschtdeeg !  среќен Божиќ (srećen Božić) !  selamat hari natal !  Christmas ashamshagal !  tratry ny Krismasy / arahabaina tratry ny Krismasy / arahaba tratry ny Krismasy !  il-milied it-tajjeb / milied hieni !  Nollick ghennal !  meri Kirihimete !  bon Natale !  vrolijk Kerstfeest !  bouòni Calèna !  god jul !  bon Nadal !  bon pasku !  کریسمس مبارک (Christmas mobaarak) !  wesołych świąt bożego Narodzenia !  feliz Natal !  bòn nové !  baxtalo Krečuno !  un Crăciun fericit !  Noheiri nungi / webale Noheiri !  C Pождеством Xристовом (S rozhdestvom Kristovom) !  ia manuia le Kerisimasi !  bona pasca’e Nadale (logudorois) / bona paschixedda (campidanois) !  Срећан Божић (srecan bozic) !  krisimas yakanaka !  Chrismas joon wadhayoon !  suba nattalak wewa !  vesele vianoce !  vesel božič / vesele božične praznike !  dobro dedek !  switi Krisneti !  god jul !  heri la Krismasi !  maligayang pasko !  ‘ia ‘oa’oa e teie Noera !  Nathaar thina vaalthukal !  veselé Vánoce !  สุขสันต์วันคริสต์มาส (souksaan wan Christmas) !  Noeliniz kutlu olsun !  Shuldyr Ymuśton !  Z Rizdvom Hrystovym !  Mừng Chúa Giáng Sinh !  djoyeus Noyé !  אַ גוטע ניטל (a gute nitl) !  UKhisimusi omuhle ! 

NOËL

Père Noël terroriste

 

noël 2015

père noël

marché de noël

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Animula blandula vagula : Âme de diaphane intimité, hôtesse et compagne de mon corps, tu verses vers des lieux délavés, escarpés et dénudés, où ne résonnent tes jeux d'esprit…

Un commentaire

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom