Insolites et instructives les Journées européennes des Moulins, du 21 et 22 mai 2016, mettront en valeur une ressource patrimoniale et industrieuse fort ancienne qui pourrait bien, dans le contexte économique et écologique actuel, se révéler exemplairement moderne.

journées européennes des moulinsLe patrimoine breton recèle des trésors aussi bien à l’intérieur des terres que sur le littoral. Les journées européennes des Moulins sont l’occasion de découvrir ces fonds de vallée qui fournissaient autrefois fermes et villages en farine et ont connu pour certaines de belles aventures industrielles liées à la ressource en eau. D’autres aventures plus contemporaines, comme celle du Moulin du Palacret dans les Côtes-d’Armor, attestent encore de cette richesse. Ce site dans le Trégor est aujourd’hui un lieu d’animation et de promenade, on peut y louer un gîte pour ses vacances, des salles pour se réunir… Voilà, au XXIe siècle, on appelle ça un carrefour citoyen du développement durable, des cultures locales et internationales, mais c’est toujours et surtout l’un des rares moulins de teillage de lin d’Europe. Vous le saviez ?

journées européennes moulinsSi nombre de moulins sont devenus des résidences principales ou secondaires, ils continuent à révéler la beauté des lieux et à porter la trace d’une histoire qui a inspiré tant de chansons populaires. Les noms ont aussi leur magie. À Langoëlan, par exemple, le moulin du Paradis contemple les rives de l’Enfer, un affluent du Scorff qui prend sa source non loin de là. À Bréhan, il n’y a plus d’imprimerie depuis longtemps, mais vous trouverez toujours le moulin à papier, nom d’un village de cette commune bordée par l’Oust et le Lié.

Depuis Gutenberg et l’invention de l’imprimerie, de nouvelles révolutions technologiques sont passées par là, avec pour conséquence l’abandon d’outils de production en état de marche et la fermeture des milieux. Cet effet dévastateur sur le patrimoine local et les modes de vie, à la campagne comme à la ville, a été accentué encore récemment par la concentration des moyens de production. journées européennes des moulinsDans les années 80 par exemple, le moulin à marée du Biligwen, un site unique en Europe, a été racheté par les Moulins de Paris puis abandonné. Aujourd’hui, une équipe de passionnés tentent de convaincre les élus de la pertinence de faire revivre cet équipement industriel idéalement situé sur le périmètre du Conservatoire du littoral pour développer des filières courtes en bio et innover en matière de tourisme durable.

Qu’on se le dise ! Il reste encore en Bretagne des moulins productifs au fil de l’eau : farine, papier, électricité, et des savoir-faire à sauvegarder tout autant que le bâti ou les paysages. À l’occasion d’animations comme celles proposées lors des Journées européennes des Moulins les 21 et 22 mai ou des Journées du patrimoine de pays et des moulins, les 18 et 19 juin, chacun peut exercer sa curiosité, voire exprimer son attachement à cette économie locale soucieuse de la ressource dont elle dépend directement.

journées européennes moulinsCe savoir-faire lié à une bonne connaissance du patrimoine meulier et à la maîtrise de la complexité propre à chaque site s’exporte même hors Bretagne. C’est un architecte breton, Éric Drouard, président de l’Association de Sauvegarde des Moulins Bretons, qui vient de décrocher l’appel d’offres pour la réhabilitation d’un site classé à l’UNESCO, en Lozère. Comment dit-on « cocorico » en breton ?

Enfin, y a déjà de quoi faire ici. À noter de belles initiatives comme celle de l’Office du tourisme de Quintin qui organise chaque été toutes les semaines une balade en char à banc qui vous emmène jusqu’au Moulin de la Perche, où l’on peut encore s’émerveiller devant la mise en route du mécanisme. Émotion garantie pour nous les grands comme pour nos petits !

Le Moulin du Palacret

Journée européenne des moulins

Patrimoine de pays

Fédération française des associations de sauvegarde des moulins

Laisser un commentaire