L’Association internationale des Villes éducatrices (AIVE) est une organisation à but non lucratif qui rassemble les gouvernements locaux engagés avec l’accomplissement de la Charte des Villes éducatrices. Celle-ci constitue la feuille de route de ce mouvement mondial qui a pris son essor dès 1990 avec le 1er Congrès international des Villes éducatrices et s’est constitué formellement en association en 1994. Elle organise ainsi la Journée internationale de la ville éducatrice 2016. Actuellement, 485 villes de 36 pays de tous les continents font partie de cette association (cf. la liste complète). La Ville de Rennes a célébré la Journée internationale de la ville éducatrice le 28 novembre 2016.

 

Un ensemble de 15 villes de différentes latitudes a formé son Comité exécutif, chargé de diriger, de gérer et de représenter l’AIVE. Ces villes sont actuellement les suivantes : Barcelone (Espagne), Cascais (Portugal), Changwon (République de Corée), Granollers (Espagne), Lisbonne (Portugal), Lomé (Togo), Medellín (Colombie), Morelia (Mexique), Porto (Portugal), Rennes (France), Rosario (Argentine), Santo André (Brésil), Sorocaba (Brésil), Tampere (Finlande) et Turin (Italie).

journée internationale ville educatrice
La Ville de Rennes a célébré la Journée internationale de la ville éducatrice le 28 novembre 2016

Quels sont nos objectifs ?

– Promouvoir l’accomplissement des principes établis dans la Charte des Villes éducatrices.
– Développer le dialogue, la réflexion, l’échange et la coopération entre les villes éducatrices.
– Mettre en évidence le rôle des gouvernements locaux en tant qu’agents éducateurs et développer leur reconnaissance comme acteurs clés pour faire face aux défis du XXIe siècle.
– Renforcer les capacités institutionnelles et améliorer la gouvernance dans les villes membres.
– Porter la voix des gouvernements locaux auprès des instances nationales et internationales sur des thèmes d’intérêt pour les villes associées.

Qu’est-ce qu’une ville éducatrice ?

journée internationale ville educatriceC’est une ville qui fait le pari de l’éducation (formelle, non formelle et informelle) comme outil de transformation sociale, en mobilisant et en articulant le plus grand nombre possible d’agents éducatifs intervenant dans le territoire. Nous faisons référence ici à une éducation qui s’étend tout au long de la vie et qui traverse les différentes sphères de la vie citoyenne.
Cela implique l’engagement avec un modèle de ville dans lequel règnent l’inclusion et l’égalité des chances, la justice sociale, la démocratie participative, le vivre ensemble avec différentes cultures, le dialogue entre les générations, la promotion d’un style de vie sain, durable et respectueux de l’environnement, la planification d’une ville accessible et interconnectée, la coopération, la paix, etc. Tous ces principes sont inscrits dans la Charte des Villes éducatrices.

Que propose la Charte des Villes éducatrices ?

journée internationale ville educatriceIl s’agit d’un manifeste qui réunit 20 principes régissant les villes éducatrices et définissant des stratégies et des domaines d’intervention.

La Charte a été élaborée au cours du 1er Congrès international des Villes éducatrices qui s’est tenu à Barcelone en 1990, et elle a été remise à jour en 1994 et en 2004. Elle est née avec l’intention de devenir un instrument politique et de mobilisation dans les villes. Elle envisage le droit à la ville éducatrice comme expression fondamentale des droits collectifs, sociaux, économiques et de formation de tous les individus, dans le cadre des principes de liberté, d’équité, de dignité et de solidarité.

journée internationale ville educatriceQuel rôle jouent les gouvernements locaux dans la ville éducatrice ?
Les gouvernements locaux qui ajoutent cet attribut à leur nom placent l’éducation comme axe central de leur projet politique. Cela implique la prise de conscience de ce que les différentes politiques et les différentes interventions qui sont proposées et mises en œuvre depuis les diverses instances et les divers services municipaux (tels que l’urbanisme, l’environnement, la mobilité, la culture, le sport, la santé, etc.) transmettent et éduquent à des valeurs déterminées.

À cela vient s’ajouter, parallèlement, l’engagement actif de travailler pour contrecarrer les nombreux phénomènes et facteurs dés-éducateurs qui persistent encore dans les villes. (Pour n’en citer que quelques-uns, il s’agit de la violence, du racisme, de l’inégalité, de la ségrégation des quartiers, de la prédominance de la voiture par rapport
au piéton, de la privatisation, de la détérioration des espaces publics, etc.) Relever ces importants défis entraîne, nécessairement, la coordination entre les départements et le pari pour un travail transversal. Cela implique aussi d’agir en profitant de toutes les synergies et de l’ensemble de la société civile.

journée internationale ville educatriceLe gouvernement local, par conséquent, assume en première instance l’engagement avec ce modèle de ville, en articulant un grand réseau local d’acteurs éducatifs, publics et privés, autour du projet commun de faire de l’espace urbain un espace éducateur, dans lequel, en plus de faciliter l’accès aux connaissances et aux savoirs, sont transmises des valeurs et des attitudes afin que les individus puissent développer leurs capacités, vivre et travailler dignement, et contribuer au développement de leur ville.

Quels sont les rôles de l’école et de la famille dans la ville éducatrice ?

La famille et l’école sont les premières instances de socialisation et d’éducation des individus. Non seulement la ville éducatrice reconnaît leur importante fonction sinon qu’elle cherche à convertir la ville en une grande salle de classe, où tous et toutes, petits et grands, pourraient apprendre de ses monuments et de ses édifices emblématiques, de ses musées et de ses centres culturels, de ses parcs et de ses jardins, de ses institutions et de ses services, du tracé de ses rues et de son transport public qui permet de nous déplacer, ainsi que des personnes qui vivent et/ou travaillent dans cette ville.
Dans la ville éducatrice, par conséquent, l’école ouvre ses portes pour disposer de l’aide de nombreuses autres institutions et de nombreux agents qui exercent aussi un rôle éducateur dans la ville, afin de former des citoyens mieux préparés, plus critiques et plus responsables, capables de relever les défis du XXIe siècle. Les propositions éducatives pour l’enfance et la jeunesse se complètent avec beaucoup d’autres qui durent tout au long de la vie et qui embrassent l’éducation formelle, non formelle et informelle.

Quel est le rôle de la société civile dans la ville éducatrice ?

journée internationale ville educatriceLes gouvernements locaux partagent la tâche d’offrir des opportunités de formation et d’éducation tout au long de la vie avec une multiplicité d’organismes, d’organisations, de clubs, d’associations de type éducatif, sportif, culturel, social, etc., ainsi qu’avec le tissu entrepreneurial, les moyens de communication, etc. Par conséquent, les organismes et les organisations de la société civile sont indispensables dans la construction de la ville éducatrice. Analyser l’impact éducatif des messages que nous émettons tous et tenter de renforcer les valeurs civiques et démocratiques en faveur d’un mieux vivre ensemble dans nos villes est un élément clé pour avancer vers ce modèle de ville.

Pourquoi la participation citoyenne est-elle indispensable dans la construction de la ville éducatrice ?

En tant qu’administration la plus proche de la population, les gouvernements locaux sont aussi la plateforme idéale pour avancer vers une démocratie participative. Cela implique de créer des espaces de dialogue dans lesquels sont présents les différentes cultures et les différents groupes sociaux, et de créer des processus de prise de décisions par les citoyens. La participation des habitants est, par conséquent, le moteur de la transformation qu’expérimentent les villes éducatrices, ce qui constitue, en soi-même, un processus éducateur : c’est en participant que les individus apprennent à être des citoyens et des citoyennes engagés, qu’ils acquièrent de l’intérêt et s’impliquent dans la chose publique, et qu’ils apprennent à dialoguer et à respecter les opinions différentes dans la recherche de consensus.

Pourquoi la célébration de la Journée internationale de la Ville éducatrice ?

journée internationale ville educatriceAprès plus de 25 ans de parcours, l’Assemblée générale de l’Association internationale des Villes éducatrices a accordé de fixer le 30 novembre comme Journée internationale de la Ville éducatrice afin de créer une conscience à l’échelle mondiale de l’importance de l’éducation comme moteur de changement et de réunir de nouveaux alliés en faveur de ce modèle de ville. Ainsi, cette année 2016 se célébrera la première édition de la Journée internationale de la Ville éducatrice.
Avec cette célébration mondiale, l’AIVE prétend, parallèlement, contribuer à la réalisation de l’Agenda 2030 pour un Développement durable et respectueux de l’Environnement. Cet agenda, élaboré grâce à un dialogue sans précédent entre les États membres des Nations unies, les gouvernements locaux, la société civile, le secteur privé et d’autres agents, accorde une importance toute spéciale aux villes (Objectif de Développement durable 11) et à l’éducation de qualité pour tous tout au long de la vie (ODS4).

L’organisation de la journée peut aussi être une occasion unique pour faire connaître l’engagement de chaque ville avec les principes de la Charte des Villes éducatrices, pour le revitaliser et pour faire connaître à la population le travail mené à terme, ce qui pourrait être à l’origine d’une plus grande appropriation, d’un plus grand engagement et de meilleurs résultats.

Quand sera-t-elle célébrée ?

Les activités seront concentrées le 30 novembre, afin de commémorer le jour de 1990 où fut proclamée la Charte des Villes éducatrices, à Barcelone, avec la possibilité de s’étendre tout au long de la semaine. En concentrant les activités de toutes les villes à une même date, nous prétendons donner une certaine visibilité au caractère mondial de l’Association.

Où sera-t-elle célébrée ?

Toutes les villes de l’Association sont invitées à y participer, de même que les villes qui souhaitent s’engager dans la construction de villes offrant des opportunités pour la croissance personnelle et collective sur la base d’une éducation inclusive, de qualité, pour tous et toutes, et tout au long de la vie.

Quels types d’activités seront organisés ?

Les villes du réseau ont conçu des programmes aussi pluriels et divers qu’elles- mêmes, avec pour objectif de stimuler la réflexion sur la manière de construire conjointement des villes plus éducatrices avec le personnel municipal, les organismes citoyens, le secteur privé, les experts et les habitants en général. Il y aura donc des conférences, des ateliers, des dialogues, des expositions, des rencontres d’organismes éducateurs de la société civile, des fêtes des organismes, des journées de portes ouvertes et de programmation d’activités conjointes, des expositions de projets dans et des centres scolaires, des programmes culturels et ludiques, etc.

Toutefois, la lecture publique du Manifeste de tous les Maires des Villes éducatrices est une des activités que la majorité des villes partageront.

Journée internationale de la Ville éducatrice 2016
Manifeste des maires de l’Association internationale des Villes éducatrices

Nous manifestons notre engagement sur les objectifs de développement durable et plus concrètement nous nous engageons à travailler pour une éducation inclusive de qualité, tout au long de la vie et pour tous et toutes. Une éducation motrice du développement personnel et collectif, et d’une transformation urbaine pour une ville plus juste, plus fraternelle et favorisant l’interculturalité. Des villes où toutes les personnes pourraient bénéficier d’une égalité réelle, où nous serions capables de dialoguer et de vivre ensemble dans le respect des différences.

Aujourd’hui, nous pouvons affirmer, sans crainte de nous tromper, que l’éducation dépasse les murs de l’école et s’étend à toute la ville, imprégnant ses quartiers, ses espaces publics et ses institutions ; nous entrons dans une ère d’éducation globale. Mais nous devons objectivement constater que perdurent encore dans nos villes de nombreux phénomènes et facteurs anti- éducatifs.

Conscients des défis et des enjeux auxquels nous sommes confrontés, nous nous engageons avec conviction et volonté à lutter contre ces phénomènes régressifs en proposant un projet politique global qui place les personnes au centre de nos priorités et, au-delà de l’éducation, donne de la cohérence, du dynamisme et du sens à notre action, en tant qu’outil de transformation sociale, de cohésion et de respect mutuel.

Nous, villes éducatrices, travaillons afin que l’éducation inspire l’ensemble des politiques conduites par nos villes en renforçant la dimension éducatrice des interventions et des programmes de santé, de respect de l’environnement, d’urbanisme, de mobilité, de culture, de sport….

Nous agissons, en conséquence, afin de démocratiser l’accès de tous aux biens et aux ressources de la ville, afin que chaque espace soit une source d’éducation et afin que tous et toutes puissent vivre, s’épanouir et s’émanciper en profitant de sa ville au mieux de ses attentes dans une démarche démocratique et citoyenne. Une ville respectueuse de l’environnement et qui dialogue avec les villes et les zones rurales des alentours.

Nous devons privilégier la démocratie participative, en prenant en compte les propositions et le travail de la société civile pour construire ensemble des villes meilleures, sans laisser personne en marge. Pour atteindre cet objectif ambitieux, nous nous engageons pour l’éducation citoyenne et la mise en œuvre des mécanismes nécessaires afin d’élaborer, de mettre en marche et d’évaluer les politiques publiques, en favorisant la participation d’une citoyenneté active, responsable, douée d’esprit critique et engagée.

Ce chemin, nous le faisons ensemble avec des villes diverses de tous les continents dans une démarche de plus de 25 ans d’histoire depuis la proclamation de la Charte des Villes Éducatrices. C’est pour cette raison que nous nous joignons à la célébration de la Journée internationale des Villes éducatrices du 30 novembre 2016 avec l’espoir de pouvoir engranger chaque jour de nouveaux soutiens de citoyens, d’associations, d’entreprises, d’institutions, etc. investis avec enthousiasme pour une éducation globale, refondée et émancipatrice. Et nous invitons les villes grandes et petites de toutes les latitudes à se joindre à ce pari audacieux, porteur d’espoir et d’espérance de construire des Villes plus éducatrices pour un monde meilleur.

Toutes les photos ont été prises à l’occasion de la célébration par la Ville de Rennes de la Journée internationale de la ville éducatrice le 28 novembre 2016

Journée internationale de la ville éducatrice 30 novembre 2016 was last modified: novembre 29th, 2016 by Unidivers Mag

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom