Les Journées des Métiers d’art (JEMA) vont réunir du 31 mars au 2 avril 2017 en Bretagne, France et Europe, bon nombre d’artistes et de créateurs durant 3 jours. Objectif : promouvoir le travail des artisans d’art. Souvent discrets, ils sont pour autant de véritables créateurs. Pour quelques heures, ils ouvriront leurs ateliers ou feront des démonstrations de leur savoir-faire en rappelant au grand public qu’ils tissent des liens entre tradition et modernité, préservation et ouverture d’esprit. « Savoir-faire du lien » en somme. Les Métiers d’art ou l’art du métier…

JOURNÉES DES MÉTIERS D'ART Les métiers d’art représentent 281 métiers inscrits dans les univers de la création et du patrimoine : décoration, mode et textile, métal, verre, cuir, céramique, etc. Les professionnels des métiers d’art sont des créateurs d’objets du quotidien, d’entreprises et d’emplois non délocalisables et forment un patrimoine vivant au cœur de nos territoires. Lancées en 2002, les Journées européennes des métiers d’art rencontrent un succès grandissant et peuvent s’enorgueillir de bilans très positifs. Chaque premier weekend d’avril, ce printemps des métiers d’art met en lumière les professionnels, fait germer de nouveaux talents, suscite un engouement populaire et des vocations chez les jeunes et les adultes en reconversion. Ainsi, en 2016, la France a présenté prés de 8500 événements, incluant l’accès à 5151 ateliers, 1349 animations dirigées vers le jeune public, 648 manifestations ouvertes à tous et bien d’autres encore qui ont permis de découvrir des métiers parfois un peu confidentiels, mais porteurs de savoir-faire unique en leur genre. Pascale Lagorce, chargée de mission artisanat à la Direccte de Bretagne, a présenté le riche programme de ces « JEMA » version 2017.

MÉTIERS D’ARTSi la manifestation est européenne, puisqu’elle regroupe 19 pays participants, personne ne nous en voudra de focaliser notre intérêt sur la Bretagne, région spécialement concernée, puisqu’elle incarne ces deux courants que sont la tradition et la modernité. C’est le thème en forme de jeu de mots « savoir-faire du lien » qui a été choisi pour fédérer ces Journées européennes des Métiers d’art 2017. Cela apparaît comme une évidence, mais la notion de lien entre générations s’opère par la transmission de connaissances techniques ancestrales, la relation « travail » tisse le lien entre les personnes. La multiplicité des réalisations sur l’ensemble du territoire crée un véritable maillage des métiers d’art où la créativité et l’innovation prennent leur source.

Journée MÉTIERS D’ARTCette année, au travers de 13 reportages photographiques, l’Institut National des Métiers d’art a mis en avant, par région, des « ambassadeurs » représentant un savoir-faire spécifique. L’Ille-et-Vilaine a désigné l’atelier de sérigraphie La presse purée comme représentant (voir notre article). Créé en 2007, par Julie Giraud et Antoine Rocco, cet atelier développe un programme d’édition et de diffusion des arts imprimés, propose des stages et des ateliers destinés à faire connaître à un jeune public et dans un cadre ludique, le savoir-faire particulier de la sérigraphie, il élabore également un travail d’estampe autour du médium sérigraphique.

MÉTIERS D’ARTPuisque le « jeune public » semble être très présent au centre des préoccupations des organisateurs, c’est une véritable petite tribune qui est proposée à des lycéens bretons qui pourront s’exprimer et à leur tour démontrer la qualité de leur imagination. Élèves en CAP de taille de pierre au lycée Jean Monnet à Quintin, ou étudiants en diplôme des métiers d’art, horlogerie (DMA) au lycée Jean Jaurès de Rennes, c’est une véritable carte blanche qui leur a été laissée et s’inspirant des collections du musée comme du patrimoine local, ils nous invitent à découvrir du 31 mars au 30 avril, au musée de Bretagne, le fruit de leurs cogitations. À Auray, c’est le lycée des métiers d’art, lycée du Guesclin qui ouvrira ses portes la journée du vendredi 31 mars et nous proposera de découvrir la palette des formations qu’il dispense. Le lycée de Pleyben vous initiera à la « Tiny House », maison de bois roulante fabriquée en Bretagne. Pas en reste, le lycée Joseph Savina de Tréguier accueillera le salon des artisans d’art du Trégor. Il est réjouissant de constater que la jeunesse bretonne fait montre d’un dynamisme et d’une énergie des plus motivantes.

MÉTIERS D’ARTÀ Rennes, il vous sera possible de rendre visite aux résidents de la cité Pierre Louaille, 13 boulevard Franklin Roosevelt, pour y retrouver le facteur de guitares Gilles Pourtoy (voir notre article), ainsi que Thierry Laudren, audacieux créateur de meubles. Jacques Moisan y exposera ses tableaux et présentera la technique de la marqueterie. D’autres artisans d’art seront, dans un futur proche, l’objet de notre curiosité et bientôt vous saurez tout, ou presque, sur Olivier Guilbaut et son atelier du doreur et sur Sarah Estellé et sa galerie « L’ombre blanche » de la rue Ginguené.

Comme vous pouvez le constater, l’artisanat d’art se porte bien et fait preuve d’une authentique vivacité. N’hésitez pas à consulter le programme de ces journées Européennes des métiers d’art, elles vous permettront de découvrir avec jubilation la beauté des savoir-faire manuels. Et – qui sait – de partir du côté de Plestin les grèves, Pleyben ou Quimper pour explorer un visage de la Bretagne moins connu, mais certainement des plus passionnants.

DÉCOUVREZ LES 489 ÉVÉNEMENTS EN BRETAGNE ICI

Les Journées Européennes des Métiers d’art se dérouleront du 31 mars au 2 avril 2017

MÉTIERS D’ART

Un commentaire

  1. à Paimpol aussi on participe à cet évènement
    Galerie de Pastels Agnès Pormenté
    31 rue de l’église
    Paimpol (02 96 55 03 07)
    Avec la présence de Lucia Diaz Poterie raku et polies fumées
    ainsi que Vincent Jacquenet-Li , créateur photographe

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom