Jean-Baptiste Charcot fut durant 30 ans le patron intrépide de l’exploration polaire française. On a pourtant tout oublié ou presque de ce navigateur expérimenté et l’on sait à peine que ses expéditions furent de remarquables missions scientifiques. Pourtant, explorateur et scientifique intrépide, le « gentleman des pôles » a posé les bases de l’océanographie moderne. Un documentaire portrait passionnant d’un grand homme de science et d’aventure par Marc Jampolsky.

 

Jean-Baptiste Charcot
Jean-Baptiste Charcot

S’il a suivi des études de médecine, Jean-Baptiste, fils du docteur Charcot – célèbre pour ses méthodes d’hypnose, qui ont influencé Freud – ne pouvait marcher dans les larges ornières tracées par son père. Fasciné par l’exploration, influencé très jeune par les œuvres de Jules Vernes, Jean-Baptiste Charcot a toujours rêvé de prendre la mer à bord d’un bateau qu’il nommerait à l’image de son désir fou, Le pourquoi pas ?

Refusant de voir la France prendre du retard sur la fiévreuse exploration polaire qu’ont entrepris de nombreuses nations au début du XXe siècle, il épuisera jusqu’à ses derniers deniers pour monter sur pied une première expédition en Antarctique, et amener ainsi la science aux confins du monde connu. La vie d’aventures qui s’ouvrira alors à lui est peut-être sans égale dans l’exploration scientifique, et lui vaudra le titre officieux, attribué par Paul-Émile Victor, son successeur, de « patron de l’exploration polaire ». Aujourd’hui, ses enregistrements de données climatiques et océanographiques (d’une rigueur et d’une ampleur extraordinaires pour l’époque), profitent encore à la recherche, notamment pour étudier les bouleversements climatiques en cours.

Marc Jampolsky signe un film documentaire très riche sur le destin hors norme de cet explorateur intrépide, de ses rêves d’enfants à son naufrage tragique sur des brisants islandais, lors d’un ouragan. Grâce aux nombreuses archives, photographiques et filmées, aux journaux de bord de ses voyages, à de multiples témoignages et de nombreuses séquences animées, le long-métrage nous entraîne à la suite du « gentleman des pôles » dans une inoubliable aventure scientifique.

 

  Jean-Baptiste Charcot en quelques dates

15 JUILLET 1867
Naissance à Neuilly sur Seine. Fils de Jean-Martin Charcot, célèbre neurologue français.

1881
Jean-Baptiste Charcot commence des études de médecine, mais rêve de devenir marin.

1895
Il devient docteur, puis chef de clinique et commence une carrière de chercheur sur le cancer à l’Institut Pasteur. Après la mort de son père, il décide de réaliser son rêve et de devenir marin et explorateur.

15 AOÛT 1903
Il quitte Le Havre à bord du Français pour sa première expédition en Antarctique avec l’objectif d’explorer la côte occidentale de la péninsule antarctique.

1903-1905
Première expédition en Antarctique. Il en ramène 75 caisses d’observations et d’échantillons remises au Muséum National d’Histoire Naturelle.

1907
Charcot souhaite organiser une deuxième expédition et publie un petit fascicule intitulé Pourquoi faut-il aller en Antarctique ? qui fait de l’Antarctique un enjeu scientifique nouveau et essentiel.

AOÛT 1908 – JUIN 1910
Deuxième expédition en Antarctique à bord du Pourquoi pas ? avec les meilleurs scientifiques du moment (le météorologue Jules Rouch, le naturaliste Louis Gain…) Ils récoltent des données scientifiques dans tous les domaines (météorologie, astronomie, magnétisme, biologie, cartographie…), qui servent encore aujourd’hui de référence. Découverte de la Terre Charcot, une île dénommée ainsi en hommage à son père.

1910
Retour triomphal en France, Charcot reçoit les honneurs les plus prestigieux de presque toutes les sociétés géographiques du monde.

1914-1918
Pendant la guerre, Charcot est mobilisé en tant que médecin dans la marine.

1918 – 1928
Après la guerre, Charcot est promu capitaine et désormais son équipe est composée de marins d’état. Le pourquoi pas ? sert de navire pour des campagnes d’été aux mers boréales. Pendant plus de dix ans Charcot va récolter des données sur les mers de l’hémisphère nord, jusqu’aux grands fjords du Groenland encore peu explorés, et développer ainsi les principes et les instruments de l’océanographie moderne.

16 SEPTEMBRE 1936
Naufrage du Pourquoi pas ? lors d’une tempête près de l’Islande. Charcot meurt en mer avec 38 hommes de son équipage, un seul survivra.

12 OCTOBRE 1936
Des funérailles nationales ont lieu à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Charcot est inhumé au cimetière de Montmartre.

Jean-Baptiste Charcot
Jean-Baptiste Charcot

UNE AVENTURE POLAIRE : JEAN-BAPTISTE CHARCOT, DOCUMENTAIRE DE MARC JAMPOLSKY, coproduction ARTE FRANCE, MC4, 2016, 1h30

À l’occasion de la Fête de la science qui a lieu du 8 au 16 octobre prochain dans toute la France, ARTE propose samedi 8 octobre à partir de 10h45 une journée spéciale sous le signe de l’exploration et de la découverte, avec notamment la diffusion de ce documentaire inédit sur le commandant Jean-Baptiste Charcot, pionnier de l’exploration des pôles, disparu il y a 80 ans. Diffusion le 8 octobre à 20H50.

Portrait de Jean-Baptiste Charcot : océanographe et explorateur des pôles was last modified: octobre 4th, 2016 by Cinéma TV

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom