Mark Gergis n’est certainement pas un artiste bien connu du grand public. Il est pourtant l’homme qui a permis la rencontre de la chanteuse islandaise Bjork et du chanteur syrien Omar Souleyman.

I Remember Syria, 2013, Sublime Frequencies
I Remember Syria, 2013, Sublime Frequencies

 

Mark Gergis est toutefois bien plus que cela. Né en Californie, fils d’un immigré irakien et d’une ressortissante américaine, il est compositeur, artiste audio-visuel et performeur (avec son ensemble POREST en particulier mais aussi Neung Phak). Il est également un archiviste international spécialisé sur le Moyen-Orient et à l’Asie. Depuis 2003 il gère, avec Alan Bishop et Hisham Mayet, les activités du label ethnographique Sublime Frequencies (film et musique) de front avec celles de son propre label Sham Palace.

En 2004, il avait fait paraître sur le label Sublime Frequencies un double album intitulé I Remember Syria. Composé d’enregistrements de rue, de séquences radiophoniques, d’entretiens avec des Syriens « du quotidien », I Remember Syria invite , par la variété des sonorités et un montage sans afféteries, à pénétrer dans la vie concrète de ce peuple vivant qu’on ne considère ici trop souvent que par le prisme des médias, donc de la guerre, des conflits et des intérêts partisans…

Ce témoignage riche et fécond est aujourd’hui réédité afin de récolter des fonds pour venir en aide aux populations meurtries par un conflit inextricable.

L’album I Remember Syria est disponible ici ainsi que sur iTunes
 Un entretien complet (en anglais) avec Mark Gergis est disponible sur The Quietus

 

 

La culture est une guerre contre le nivellement universel que représente la mort (P. Florensky) Journaliste, essayiste, musicien, a entre autres collaboré avec Alan Stivell à l'ouvrage "Sur la route des plus belles légendes celtes" (Arthaud, 2013) thierry.jolif [@] unidivers .fr

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom