RENNES : HEIMA SOUFFLE L’ISLANDE DE SIGUR RÓS AUX CHAMPS LIBRES

Le documentaire musicaHeima de Dean DeBlois est projeté aux Champs Libres de Rennes les dimanches 14 et 21 janvier 2018 en partenariat avec les Tombées de la Nuit. Ce film retrace le retour aux sources du groupe islandais à travers deux semaines de concerts gratuits dans les endroits reculés de l’île nordique.

heima SIGUR ROS

Comme un souffle d’Islande… Dans le film Heima, la musique du groupe Sigur Rós emplit l’espace, avec une douceur mélancolique. Les notes plaintives se posent sur les rivières, les maisons abandonnées, les plaines balayées par les vents arctiques de l’Islande. La voix aiguë du chanteur Jón Thór Birgisson, surnommé Jonsi, vient habiter cet univers de poètes, de pêcheurs, de simples familles, tandis que son archet glisse sur les cordes de sa guitare. Aux paroles islandaises, il mêle le vonlenska, une langue inventée par le groupe, qui vient donner à ces chansons une teinte éthérée.

heima SIGUR ROS

Heima retrace les huit concerts non programmés offerts par les musiciens de Sigur Rós à leur île et à sa population, entre le 24 juillet et le 4 août 2006. En islandais, Heima signifie aussi bien « à la maison » que « terre natale ». Le double sens vient résumer la démarche du groupe. « Nous avons tellement voyagé à travers le monde que nous voulions revenir en Islande, pour jouer ici nos derniers concerts », explique le chanteur et guitariste Jonsi devant la caméra du réalisateur canadien Dean DeBlois. Le bassiste Georg Hólm poursuit : « c’est une certaine manière de rendre ce que l’on nous a donné. »

Depuis ses débuts dans la capitale islandaise en 1994, le groupe a conquis un public international et gagné différentes scènes à travers le monde, propulsé par la musicienne Björk, leur compatriote. Entre juillet 2005 et juillet 2006, les quatre musiciens ont enchaîné près de 130 dates de concert sur quatre continents, de la Californie à la Nouvelle-Zélande. « Il nous semblait que la chose à faire était de jouer nos concerts dans des petites villes, pour leurs propres habitants », insiste Georg Hólm. Calligraphiés à la main, les noms s’égrènent : Ólafsvík, Ísafjörður, Djúpavík… À l’imaginaire que soulève leur graphie viennent répondre les images du réalisateur.

heima SIGUR ROS

Avant d’accompagner le groupe, Dean DeBlois avait participé à l’écriture du dessin animé Mulan en 1998, avant de réaliser pour Disney la série Lilo et Stitch, puis de rejoindre les studios Dreamworks. Avec Heima, il pose son matériel bien loin de l’ambiance hawaïenne de son ancienne série animée pour parcourir les recoins de cette île aux 330 000 habitants. Il capture avec une douce lenteur les paysages islandais, les graminées balayées par le vent, les maisons au toit de tourbe éventré, les hangars d’une usine abandonnée.

heima SIGUR ROS

En même temps que le groupe, il vient rendre hommage à la population de l’île. Les musiciens de Sigur Rós jouent aux côtés d’une fanfare locale, accompagnent le chant d’un poète, rejoignent les activistes qui protestent contre la construction d’un barrage. « C’est un peu comme être au tribunal », confie à la caméra le bassiste Georg Hólm. Comme si au-delà de l’hommage, les musiciens voulaient être jugés par les Islandais eux-mêmes, après 13 mois de tournée internationale. Une manière de renouer avec la démocratie directe de l’île sous l’ère viking…

heima SIGUR ROS

Dean DeBlois, lui, capture les visages, les mains, les pieds de ces personnes âgées qui prennent leur thé dans la salle communale, des enfants qui jouent sur la plage, des jeunes qui se balancent au rythme de la musique. Proche d’eux, la caméra se contente de retranscrire leur humanité, de saisir les émotions de ces brefs moments.

heima SIGUR ROS

L’image et le son tissent une même atmosphère : une mélancolie douce, humaine, accompagnée de joies simples. Cette atmosphère nous capture et nous berce, comme pour nous intégrer à l’hommage que le groupe islandais a voulu rendre à sa terre natale. Et l’on n’y résiste pas, trop heureux d’être emportés dans ce voyage musical en plein cœur de l’Islande.

Projections de Heima : dimanche 14 janvier 2018, de 14h00 à 19h00, dimanche 21 janvier 2018, de 14h00 à 19h00. Durée : 1H37, diffusé en boucle (3 projections). Salle Anita Conti, Les Champs Libres, Cours des Alliés, Rennes. Gratuit

HEIMA DEAN DEBLOIS
DEAN DEBLOIS à droite

Heima
Réalisation : Dean DeBlois
Photo : Alan Calzatti, Guđmundur Magni Ágústsson
Son : Birgir Jón Birgisson, Ken Thomas
Musique : Sigur Rós
Producteur : John Best, Dean O’Connor
Distribution : EMI
Pays d’origine : Islande
Langue : Interventions : anglais et islandais – Morceaux : Vonlenska et islandais
Format : Couleur 16/9
Genre : Documentaire musical
Durée : 97 min.
Dates de sortie :
27 septembre 2007 en projection
5 novembre 2007 en DVD
20 novembre 2007 en DVD en Amérique du nord
27 mai 2011 en téléchargement

Liste des morceaux :
Heima

1. Titles / Intro 3:15
2. Glósóli à Ólafsvík 7:32
3. Sé lest à Ísafjörður 9:38
4. Ágætis byrjun 7:27
5. Heysátan à Selardalur 4:52
6. Olsen olsen à Öxnadalur 6:03
7. Von 9:30
8. Gítardjamm à Djúpavík 7:43
9. Vaka (sans titre 1) à Kárahnjúkar 5:32
10. A ferd til breidafjardar vorið 1922 (avec Steindór Andersen) 6:05
11. Starálfur 6:16
12. Hoppípolla à Ásbyrgi 5:05
13. Popplagið (sans titre 8) à Reykjavik 13:03
14. Samskeyti (sans titre 3) / Crédits 5:07

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom