L’exposition Harun Farocki, Screenshot, se déroule du 10 mars au 7 avril 2017 à la Galerie Art & Essai de l’Université Rennes 2. Cette exposition monographique propose un parcours élégant parmi les vidéos de Harun Farocki.

 

HARUN FAROCKI rennesHarun Farocki, mort en 2014 à l’âge de 70 ans, a réalisé près d’une centaine de courts documentaires. Sur le mode expérimental. Contemporaine, c’est-à-dire profondément actuelle, son œuvre s’interroge au dispositif même du film. Caméras de surveillance, réalité virtuelle, simulations vidéoludiques : Harun Farocki a exploité durant sa carrière d’artiste les multiples supports visuels de nos sociétés. Membre de l’Académie des Arts de Berlin, il a notamment exposé au Centre Pompidou, à la Galerie nationale du Jeu de Paume ou encore au MoMA. La Galerie Art & Essai de Rennes le met à l’honneur pendant près d’un mois.

HARUN FAROCKI rennesDans un bel écrin blanc, les étudiants du Master Métiers et Arts de l’Exposition de l’université Rennes 2 propose  Screenshot. « l’exposition propose de questionner l’antagonisme supposé entre le réel et le virtuel », peut-on lire dans la présentation, « la frontière entre ces deux notions se trouble progressivement par l’usage de la simulation comme autre moyen d’appréhender la réalité ». Plusieurs événements se dérouleront hors-les-murs : notamment une projection de deux films de Harun Farocki le 15 mars à 18h au Ciné Tambour et un atelier montage suivi d’une projection au Comptoir du Doc le 22 mars, à partir de 18h. Une édition sera réalisée par les étudiants du Master à la suite de cette exposition.

HARUN FAROCKI rennesAu total, sept œuvres sont exposées du 10 mars au 7 avril 2017. Toutes utilisent le dispositif du double-écran : Harun Farocki met en parallèle deux vidéos, pour les confronter. Le spectateur verra des soldats américains s’entraîner à une simulation sur le mode du jeu vidéo pour rentrer en immersion dans les paysages irakiens : on regarde donc les soldats, pour ainsi dire en chair et en os, et le décor virtuel dans lequel leurs avatars évoluent. De manière esthétique, Harun Farocki s’est intéressé à certains jeux vidéo, le caractère anthropomorphique des personnages mais aussi, surtout, leur irréalité constitutive. Dans la pièce « Je croyais voir des prisonniers », l’artiste allemand oppose des prisonniers à leur captation par les dispositifs de sécurité que sont les caméras de surveillance. En documentariste, en artiste et en intellectuel, Harun Farocki a exploité le potentiel de la réalité virtuelle : il filme en parallèle un ancien soldat américain, traumatisé par la guerre, et le paysage virtuel dans lequel les lunettes l’immergent.

L’exposition Harun Farocki Screenshot se déroule à la Galerie Art & Essai de Rennes du 10 mars au 7 avril 2017.

 

Entrée libre du lundi au samedi de 13h à 18h. Accessible aux personnes à mobilité réduite.

Galerie Art & Essai

EXPOSITION GALERIE ART & ESSAI : HARUN FAROCKI EN DOUBLE-ECRAN was last modified: mars 14th, 2017 by Thibault Boixiere

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom