CONSTRUCTION D’UN CHATEAU MÉDIÉVAL EN BOURGOGNE : GUÉDÉLON 2

À l’occasion des 10e Journées nationales de l’archéologie, organisées du 14 au 16 juin 2019 par l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) sous l’égide du ministère de la Culture, ARTE propose, samedi 15 juin, une programmation exceptionnelle consacrée aux plus beaux sites archéologiques en France et dans le monde, au travail des archéologues et aux résultats de leurs recherches, avec notamment en prime-time un documentaire sur les étapes clés de la saison 2018 du château de Guédelon.

À l’heure où le chantier de Notre-Dame de Paris porte à la connaissance du grand public des problématiques de conservation du patrimoine, le château de Guédelon offre, grâce aux expériences d’archéologie expérimentale, un cas concret sur la manière dont les bâtisseurs travaillaient au XIIIe siècle.

Guédelon bourgogne

ARTE, partenaire historique des Journées nationales de l’archéologie depuis leur création il y a 10 ans : depuis toujours, la chaîne accorde une place privilégiée à l’archéologie dans sa programmation, notamment le samedi soir en prime-time. Sous la forme de grandes enquêtes tournées dans le monde entier, les documentaires de la case « L’aventure humaine » dévoilent l’histoire des civilisations, au plus près des chercheurs et des chantiers de fouilles.

Guédelon Bourgogne

L’intérêt du public pour les découvertes exceptionnelles ne se dément pas au fil du temps, à en juger par les très bonnes audiences de ces documentaires, à l’antenne comme en replay, et par la fréquentation en hausse régulière des JNA. Renforcé par le soutien de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) apporté à nombre de coproductions de la chaîne, ce compagnonnage naturel entre ARTE et l’Inrap est appelé à se poursuivre. Une grande part de ces films ambitieux est désormais accessible en six langues européennes (français, allemand, anglais, polonais, italien et espagnol) sur le site d’ARTE. Plus que jamais chaîne culturelle européenne, celle-ci ne peut que saluer l’effort de l’Inrap pour élargir les JNA au-delà des frontières françaises.

En Bourgogne, depuis plus de vingt ans, des archéologues et des artisans bâtissent un château-fort selon les techniques et les matériaux du Moyen Âge. Pour la deuxième fois, un documentaire témoigne de cette incroyable aventure et propose un nouveau point d’étape.

Guédelon CHATEAU FORT

 

Plus grand site d’archéologie expérimentale au monde, le chantier du château médiéval de Guédelon en Bourgogne, qui s’effectue avec des outils, des matériaux et des techniques du XIIIe siècle, entre dans sa 21e année. Au fil des saisons, il aura offert aux « œuvriers », comme se nomment eux-mêmes les artisans qui y officient avec l’aide des archéologues, de s’approprier les savoir-faire des bâtisseurs du Moyen Âge. Un public nombreux – 300 000 visiteurs en 2017 – vient admirer sur le chantier la virtuosité de ces tailleurs de pierre, charpentiers ou forgerons capables de transformer le grès de cette ancienne carrière et le bois de chênes d’une forêt voisine pour élever un imposant ouvrage fortifié. Aventure humaine grandeur nature, la construction rassemble une quarantaine d’artisans, épaulés par des centaines de bénévoles, et par un comité scientifique constitué d’archéologues et d’historiens.

Grands défis

En 2015, Guédelon : renaissance d’un château médiéval, déjà coproduit par ARTE et l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives), offrait une première immersion au cœur du site. Le temps d’une saison, cette nouvelle exploration dévoile des phases inédites du chantier et présente une vue d’ensemble du bâti sorti de terre grâce à de spectaculaires images aériennes.

En partenariat avec le site expérimental allemand de Campus Galli dans le Bade-Wurtemberg, où se construit un monastère carolingien, les bâtisseurs de Guédelon percent les secrets de fabrication des panneaux en parchemin qui obtureront les fenêtres de la chambre seigneuriale. En s’appuyant notamment sur une visite du château de Laval, les charpentiers et les scientifiques réfléchissent également à la meilleure technique pour concevoir la toiture de la tour de la chapelle. L’érection de la porte principale du château, entre deux tours, constitue quant à elle le dernier grand défi à relever avant la pose de la dernière pierre de Guédelon, prévue en 2023.

Quelques chantiers de la saison 2018 à découvrir

TOUR MOYEN AGE

 

La pose de la charpente sur la tour de la chapelle

La tour de la chapelle sera la première de Guédelon à être coiffée d’une charpente. Comme dans de nombreux châteaux médiévaux, le toit sera de forme conique et s’élèvera à 22 mètres. Depuis plus de quatre ans, les charpentiers de Guédelon travaillent à la réalisation de cet ouvrage. Au cours de leurs recherches, ils ont visité un grand nombre de châteaux du Moyen Âge, comme celui de Semur-en-Auxois en Bourgogne, pour se faire une idée de la complexité des toits coniques. Ils constatent, qu’il n’est pas facile de trouver du bois courbe naturel dans les forêts d’aujourd’hui. Une partie du bois doit finalement être apportée d’une forêt située à une quarantaine de kilomètres de Guédelon. Au total, la charpente circulaire compte 265 pièces de chêne taillé. La plus lourde pèse 450 kilos.

Guédelon CHATEAU FORT

 

La construction de la porte principale.

La porte principale de Guédelon culminera à 18 mètres de haut. Elle est flanquée de deux tours, chacune percée de nombreuses archères. Ouvrage défensif, elle est constituée des trois dispositifs de protection destinés à repousser l’ennemi. Au XIIIe siècle, cette stratégie architecturale de défense active avait été mise au point par le roi Philippe Auguste, notamment pour le Louvre achevé en 1202, qui servira de modèle pour tous les châteaux forts du royaume de France. C’est également son plan que l’on a suivi à Guédelon. L’entrée principale, la partie la plus vulnérable du château, devient un élément défensif dynamique. Son architecture exigeait qu’elle soit défendue au moins par cinq personnes. Deux soldats gardaient les archères de chaque côté de la herse, deux autres gardaient la herse elle-même et un cinquième surveillait les vantaux en bois de la porte proprement dite.

FOUR A CHAUX GUEDELON

La construction du four à chaux

Pour réaliser la porte principale, les maçons de Guédelon ont décidé de fabriquer eux mêmes la chaux nécessaire. Depuis trois ans, ils travaillent à la construction du four à chaux, dans lequel du calcaire est brûlé à 1 000 degrés. Pour savoir à quoi ressemble un four à chaux du XIIIe siècle, l’équipe de Guédelon a collaboré avec des archéologues de l’INRAP, l’institut national de recherches archéologiques préventives, afin d’en apprendre le plus possible sur les fours anciens.

FENETRE GUEDELON

La fermeture des fenêtres

C’est le chantier d’archéologie expérimentale de l’année : dans la chambre seigneuriale l’équipe de Guédelon va recréer une fenêtre du Moyen Âge. Pour la première fois, elle va tenter de restituer une fenêtre du XIIIe siècle dans un château seigneurial. Elle va s’inspirer de l’expérience similaire menée sur le site partenaire de Campus Galli en Allemagne pour concevoir et réaliser un panneau en cuir parcheminé tendu dans un cadre en bois. À la fin de la saison, la fenêtre est enchâssée dans la paroi de pierre à l’aide de petits coins de bois. Désormais, la chambre seigneuriale est à l’abri des éléments.

Les Journées nationales de l’archéologie fêtent leur 10 ans

Les Journées nationales de l’archéologie invitent depuis 10 ans, un large public, partout en France, à découvrir les coulisses de cette discipline à travers activités pédagogiques et ludiques (simulateurs de fouilles, ateliers de céramologie, mosaïques, taille de silex, monnaie…), rencontres et visites avec les chercheurs mais aussi expositions, reconstitutions, projections, manipulations en laboratoire… Pendant trois jours, plus d’un millier de manifestations accessibles à tous se déploient sur tout le territoire, dont l’ouverture exceptionnelle de chantiers de fouilles.

Cette année, les JNA s’ouvrent à l’Europe : Autriche, Allemagne, Belgique, Espagne, Estonie, Italie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Portugal, République d’Irlande, République Tchèque, Royaume-Uni, Slovénie, Slovaquie, Suisse… Plus de quinze pays européens participent pour la première fois à l’événement et près de 400 sites et musées ouvrent
ainsi leurs portes !
Le programme complet des JNA est disponible sur journees-archeologie.fr

Guédelon 2 : une aventure médiévale. Samedi 15 juin 2019 à 20h50 et en replay jusqu’au 13 août 2019 sur arte.tv.

DOCUMENTAIRE DE BIANCA ZAMFIRA
COPRODUCTION : ARTE FRANCE, INRAP, LION TELEVISION LTD.
(FRANCE /ROYAUME-UNI, 2019, 1H30MN)

Journée spéciale archéologie Samedi 15 juin 2019 de 11h à 23h20

Site de Guedelon

Site de Campus Galli

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom