Attendu depuis 2005, ce nouvel opus du groupe californien Grandaddy fraîchement reformé et mené par le chanteur, compositeur, producteur Jason Lytle est une belle réussite en terme de créativité et de singularité.

GRANDADDYLes 12 chansons de Last Place sont construites dans des esthétiques assez différentes offrant à l’auditeur des ambiances tantôt énergiques et solaires, tantôt mélancoliques et psyché. Le disque s’ouvre sur le morceau Way We Won’t dans un genre rock classique constitué d’une guitare rythmique saturée en powerchord jouée en pulsation binaire soutenue par une batterie répétitive auxquelles se superposent des synthés vintages offrant un côté aérien, d’où le qualificatif de Space Rock attribué à la musique de ces rockers « peace and love ». Oui, « baba cool », car le rock de ces musiciens, également amateurs de sports de glisse, de skateboard notamment, n’a rien d’agressif tant sur le plan mélodique que sur celui des textes. Le titre Evermore donne encore plus de place à l’utilisation des synthés, Jason Lytle y fait preuve d’une réelle originalité en ce qui concerne le choix des sonorités. Un côté eighties ressort également de cette chanson de par la structure et l’intensité émotionnelle du titre. Des morceaux rock donc, mais pas essentiellement ! En effet le titre A Lost Machine est bien plus mélancolique et intimiste, rappelant la musique du groupe Mercury Rev sur l’album Deserter’s Songs. La voix de Jason Lytle a d’ailleurs des similitudes avec celle du chanteur de cet autre groupe culte : un chant s’exprimant souvent dans les aigus, légèrement voilé conférant un certain charme à des interprétations délicates même sur les morceaux les plus énergiques.

GRANDADDYL’album se termine par une ballade folk guitare/voix avec quelques effets synthétiques et psychés… là encore il fallait oser, c’est un peu comme si Neil Young se faisait accompagner par Kraftwerk ! Mais le tout est brillamment orchestré, en combinant des couleurs sonores rétro, modernes, naïves ou encore dans un esprit second degré. Grandaddy est donc un groupe assez unique, jouant une musique nonchalante à l’attitude assez proche de celle de Dinosaur Junior (sans les solos de guitare), forgée dans un pur esprit rock indépendant, c’est-à-dire personnel et simple d’un point de vue technique. Jason Lytle et ses musiciens ont sorti leur nouvelle production sur le label du talentueux producteur Danger Mouse à qui l’on doit des réalisations commerciales pour les albums d’Adèle, U2 et de son groupe Gnarls Barkley ainsi que des créations moins grand public comme le superbe disque intitulé Rome composé par lui-même et le compositeur italien Daniele Luppi. Ce nouveau label 30th Century Records se pose donc comme un promoteur de musiques alternatives, mais accessibles, à l’image du nouveau disque de Grandaddy pour lequel le producteur Danger Mouse de son vrai nom Brian Burton s’est impliqué dans la réalisation.

Last Place est le nouvel album du groupe Grandaddy sorti en mars 2017 sur le label 30th Century Records/Columbia Records

 

Tracklist Grandaddy, LAST PLACE :
Way We won’t
Brush With The Wild
Evermore
Oh She Deleter
The Boat Is In The Barn
Chek Injin
I Dont’Wanna Live Here Anymore
That’s What You Get For Gettin’ Outta Bed
This Is The Part
Jed The 4th
A Lost Machine
Songbird Son

***

Grandaddy est en tournée :

Avril 06 Arte Concert Festival Paris, France
Avril 08 C-Mine, Little Waves Genk, Belgique
Avril 09 L’Aeronef Lille, France
Juin 10 This is Not A Love Song Festival Nimes, France
Juillet 07 Festival Beauregard Saint-Jean-De-Liversay, France
Juillet 08 Festival Beauregard Saint-Jean-De-Liversay, France
Juillet 09 Festival Beauregard Saint-Jean-De-Liversay, France
Juillet 15 Dour Festival Dour, Belgique

Nils Arrec est un musicien ayant étudié à l'école nationale de guitare Ibanez de Rennes. Il partage son temps entre la composition de chansons folk, de morceaux blues, et la lecture de romans également.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom