J’aurais bien aimé être chirurgien. Le sang ne me fait pas peur et je veux bien faire couler le sang si c’est pour sauver une vie.

Mais voilà, j’ai eu 20 ans au mauvais endroit et au mauvais moment. J’étais en 2e année de médecine à Mossoul quand Daech s’est emparé de la ville en 2014. Ils ont fermé la Fac et ont renvoyé tout le monde à la maison.

Alors, pour vivre, je suis devenu brancardier. Et depuis 3 ans, je n’ai pas chômé. Je suis devenu aussi informateur. Risqué, très risqué. Un type m’a donné un téléphone cellulaire et je devais envoyer en crypté aux Américains les coordonnées GPS des endroits à bombarder. Là non plus je n’ai pas chômé.

Mossoul va être libéré, grâce à Dieu. Les dernières coordonnées que j’ai envoyées sont celles du QG de Daech qui avait changé de place. Le bombardement, hier, a été d’une précision extraordinaire. Je ne sais pas si c’est moi ou les Américains qui se sont trompés, mais à la place du QG, c’est la fac de médecine qu’ils ont bombardée. Il ne reste plus un mur debout. Je crois bien que je vais devoir attendre un peu avant de devenir chirurgien…

CHIRURGIEN

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom