Le Bon Accueil – galerie d’art située à Rennes sur le quai Saint-Martin et consacré aux arts sonores – accueille λ (lámbda) jusqu’au 21 novembre. Cette exposition met en scène deux installations signées par Aernoudt Jacobs et Jeroen Uyttendaele, deux artistes flamands issus de la structure de production bruxelloise Overtoon. Invitation à découvrir un travail original et ambitieux et s’inscrire dans un cadre artistique ouvert et humain.

 

bon accueil rennes

Au bord du canal Saint-Martin, à quelques jetées de pierre du centre-ville nord de Rennes, le Bon Accueil est logé entre ville et campagne. Cet ancien bar historique des Prairies Saint-Martin est tout à la fois conservé et utilisé comme lieu d’exposition. Gratuit et ouvert à tous, cette galerie quelque peu retirée s’est spécialisée depuis 2007 dans les arts sonores.

Comme l’explique Damien Simon, salarié de la galerie, il s’agit de « de croiser le sonore et le visuel, le sculptural. L’art ne consiste pas à reproduire le réel ; l’utilise, de plus en plus techniquement ». La tendance du lieu d’exposition, depuis 2012, va au croisement des pratiques artistiques sonores avec l’histoire de la physique et des techniques, particulièrement celle du XIXe siècle.

bon accueil rennesParfait exemple, l’exposition de Pierre-Laurent Cassière Acoustic Shadows en 2012, en partenariat avec l’ASOSC, l’Appropriation Sociale des Sciences, mais aussi la collaboration matérielle avec le département physique de l’université Rennes1 (qui possède une riche collection d’instruments de mesures physiques).

L’objectif revient à « mettre en jeu la technique », c’est-à-dire se l’approprier dans des pratiques artistiques et mener ainsi une sorte d’archéologie de son évolution jusqu’à notre époque où la lisibilité de son statut se parasite. L’inscription dans l’environnement direct est également primordiale : la Bretagne, « terre des Télécoms », entretient une relation particulière avec la technique.

bon accueil rennes
Atelier pédagogique autour du son

En pratique, les expositions du Bon accueil s’emploie à proposer des œuvres exigeantes d’un point de vue technique, esthétique et intellectuel. Un effort pédagogique est donc souvent requis par et pour le grand public tandis qu’un atelier d’initiation a été mis en place à destination des enfants. Le visuel ci-contre témoigne dans ce cadre d’un groupe d’enfants qui apprend l’acoustique en fabriquant artisanalement un système de haut-parleur : des ateliers en lien avec le travail des artistes flamands.

*

Aernoudt Jacobs Jeroen UyttendaeleDans un espace sobre et sous-exposé, l’installation de Aernoudt Jacobs Induction Series #4 « détourne des dispositifs scientifiques et techniques du XIXe siècle liés à l’étude du phénomène acoustique ». Elle est constituée de 600 boîtes de fer-blanc, compactées en un parallélépipède stylisée, suspendues en l’air et maintenues par plusieurs milliers d’aimants. L’artiste reproduit par ce biais un haut-parleur : des bobines de cuivre, traversées par un courant électrique, produisent un champ magnétique, lequel fait vibrer la structure. Celle-ci, dans le système de haut-parleur, fait office de membrane et de caisse de résonance. Le mouvement, imperceptible, produit un son infime, quasiment un ultrason – une vie minuscule, en-deçà des choses. L’installation est agrémentée de huit pistes audio qui diffusent, en fond, de manière lointaine, des sons de cascade, de marché ou de voix d’enfants.

Aernoudt Jacobs Jeroen UyttendaelePlongé dans le noir, l’installation de Jeroen Uyttendaele Vonkveld #3 présente un système similaire : des haut-parleurs mettent en vibration une structure plane, striée de diodes et de copeaux de cuivre. La vibration produit un court-circuit et des étincelles dans une vision spectaculaire qui pointe l’émergence de la technique.

Ces deux installations sonores et sculpturales alliant techonologie et ingéniosité ont en commun d’utiliser l’électricité comme medium artistique.

*

logo bon accueil rennesSi la Galerie du Bon Accueil est un lieu original dans sa visée esthétique, son enclavement dans les Prairies ne contribue pas à sa visibilité. Sa ligne est pourtant cohérente et servie par une dimension pédagogique. Jusque dans son identité visuelle, créée par l’artiste rennais Matthieu Tremblin, qui a recensé sur Google Street les nombreux lieux s’appelant le Bon Accueil.

À cette exposition Lámbda, qui durera jusqu’au 21 novembre 2015, succèdera celle de Tomoko Sauvage : une installation japonisante autour de pains de glace suspendus, dont l’égouttement progressif dans des bols de porcelaine produit un son cristallin, amplifié par un hydrophone. L’ensemble se traduira par un concert le 16 janvier 2016. À noter également le 22 avril 2014 un concert particulier du danois Jacob Kirkegaard en la chapelle de l’Hôtel-Dieu de Rennes.

Infos : adresse et horaires Bon accueil Lieu d’art contemporain Sound art

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom