ven30 juillet 2021

FLEUVE DES ROIS OU ROIS DU FLEUVE, TAYLOR BROWN NOUS CONTE L’ALTAMAHA

Certains lieux sont empreints d’histoire. L’Altamaha, qui prend sa source au centre de l’État de Géorgie et se jette dans l’océan atlantique, est un fleuve chargé de légendes et de forces maléfiques. Entouré de forêts d’arbres millénaires, on le dit hanté par un serpent de mer, un monstre marin surnommé Altamaha-ha. C’est dans ce décor que deux frères, Lawton et Hunter entreprennent de rejoindre l’océan à bord de kayaks pour y disperser les cendres de leur père.

FLEUVE DES ROIS TAYLOR BROWN

Taylor Brown mêle brillamment trois récits dans ce roman. Au présent, nous suivons le périple des deux frères dans cette nature sauvage. Mais la mémoire de leur père imprègne le lieu et Lawton compte sur ce voyage pour faire toute la lumière sur les circonstances de sa mort. Par ailleurs, le fleuve est un lieu empreint d’histoire et il faut remonter au XVIe siècle pour en saisir toute la dimension.

Altamaha
Photo : Evangelio Gonzalez

Deux frères, seuls, au milieu d’une nature sauvage, confrontés à la disparition soudaine de leur père, c’est l’occasion de se retrouver, de reparler de l’enfance. Lawton est un militaire, nageur de combat, marin de l’US Navy. Il aurait pu entrer à l’Académie navale sans l’accident d’Hunter lors d’un match de football américain. Mais il a dû affronter l’enfer des classes et des engagements militaires. C’est le plus physique des deux et il se moque facilement de l’indolence de son frère étudiant en histoire.

Lawton se souvient davantage de son père, de sa violence et il s’énerve facilement contre tous ceux qui ne respectent pas ce lieu naturel dans lequel il est né. Cette histoire de fraternité est sans aucun doute le point le plus sensible du roman. Hiram, leur père, est né sur une maison flottante. Le fleuve comptait à ses yeux plus que n’importe quel lien humain. Mais il ne voulait pas que ses fils soient pêcheurs de crevettes comme lui.

FLEUVE DES ROIS TAYLOR BROWN

Enfant, avec son meilleur ami, Uncle King, il avait dû fuir la violence parentale. Les deux enfants ont vécu un drame que l’auteur ne nous dévoilera qu’au fil des pages. Une même cicatrice sur la main rappelle leur lien de sang. Marié et père de deux enfants, Hiram travaille avec son propre bateau. Il y cache son argent, espérant pouvoir un jour convaincre sa maîtresse de le suivre. Mais les lois d’un fleuve où se cachent des contrebandiers sont rudes. Cette partie entretient le suspense du roman.

taylor brown
Gravure Jacques Le Moyne de Morgues

Les secrets du passé, habilement distillés par l’auteur, guident l’aventure des frères. Depuis des siècles, l’endroit est le lieu de sauvageries. En 1564, trois navires de guerre comptant plus de trois cent colons français huguenots envahissent les lieux sous le commandement de René de Laudonnière. À bord, Jacques Le Moyne de Morgues, peintre et dessinateur de Charles IX, roi de France, nous raconte cette expédition dans ces lieux peuplés de tribus indiennes ennemies. Laudonnière trahit le camp de Saturiwa, roi de la côte pour négocier le chemin vers l’or des Appalaches avec son ennemi Utina, le roi de l’Ouest. Les combats seront violents et les colons français y perdront leurs approvisionnements. L’arrivée de navires espagnols mettra une fin sanglante au supplice des rescapés français.

Ces fragments d’histoire tiennent en haleine le lecteur par son souffle épique. La sauvagerie des combats avec les tribus indiennes ou plus tard avec les Espagnols se mêle à la grande aventure humaine adoucie par l’empathie de Jacques Le Moyne. Voici une lecture idéale pour les vacances. Le fleuve des rois est un roman foisonnant parcourant trois époques autour de personnages forts et engagés dans cette nature envoûtante. Taylor Brown déroule son histoire au fil du fleuve, dévoilant les passés déterminants du père et des fils. Le fleuve est sans aucun doute le roi de ce roman.

Malgré la mouvance de ses eaux, il charrie des années d’histoire cachant dans ses profondeurs la noirceur des hommes. Jacques Le Moyne, Hiram, Uncle King en furent quelques figures de rois, ambivalents comme le monstre Altamaha-ha. Des figures qui hanteront à jamais le fleuve, auréolant ce lieu de leur courage et de leur respect du lieu. Lawton et Hiram, de sensibilité différente, en sont de très beaux héritiers.

Le fleuve des rois de Taylor Brown, traduit par Laurent Boscq, paru chez Albin Michel le 12 mai 2021, 464 pages, Prix : 22,90 euros, EAN13 : 9782226444707.

Né en 1982 en Géorgie, dans le sud des États-Unis, Taylor Brown a vécu à Buenos Aires et à San Francisco avant de s’installer en Caroline du Nord. Baroudeur, touche-à-tout, passionné de moto autant que de voitures de collection et jamais en panne d’inspiration, il s’est imposé en quelques années comme l’un des écrivains les plus prometteurs de sa génération. Le Fleuve des Rois est son troisième roman à paraître en France après La Poudre et la Cendre (Autrement, 2017) et Les Dieux de Howl Mountain (Albin Michel, 2019).

Marie-Anne Sburlino
Lectrice boulimique et rédactrice de blog, je ne conçois pas un jour sans lecture. Au plaisir de partager mes découvertes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -