Depuis longtemps, les Bretons ont des chapeaux ronds. Mais ils n’avaient pas de grande fête, comme les Irlandais. Alors le Conseil Régional a lancé la Gouel Breizh Fête de la Bretagne en 2009 – sur l’impulsion de Jean-Yves Le Drian. Depuis, la manifestation ne cesse de grandir en attirant de nouveaux acteurs. En Bretagne et dans le monde. Petit tour d’horizon.

gouel breizhQuand il était petit à New York, « toutes les communautés avaient leur fête. Mais pas la mienne. J’attendais mon jour ». Ultra-motivé, Charles Kergaravat, Américain d’origine bretonne s’investit à fond dans la propagation de la culture breizh aux States. Il est fier d’annoncer que cette année sept villes vont vivre à la mode bretonne : Brittany day on the pier à Brooklyn, concert du Breizh Amerika Collective à Arnaudville, à la Nouvelle-Orléans, à Scott et à Lafayette (Louisiane), à Saint-Louis (Missouri) puis à Chicago et à Détroit. Il y aura même un hommage musical à Anne de Bretagne à New York !
L’Asie n’est pas en reste. Un an après la mobilisation de 1 700 danseurs, ZhongBreizh organise à nouveau un fest-noz dans les rues chinoises de Pékin (14 mai), mais aussi à Shanghai (19, 20 et 21 mai) en partenariat avec Ker Shanghai. Singapour, Ho Chi Minh Ville, Mexico et Bratislava (Slovaquie) accueillent aussi la Gouel Breizh qui s’invite pour la première fois à Édimbourg, avec fest-noz, danses, sans oublier les crêpes et le cidre, à l’instigation de l’association EdinBal.

gouel breizh 2016
Redon : Bains sur Oust

De quoi réjouir Jean-Michel Le Boulanger, vice-président de la Région en charge de la Culture qui affiche clairement « la volonté d’encourager les actions de la diaspora dans les dix années à venir ». Dans le vaste monde comme chez nous, il souligne les quatre valeurs clefs : « l’esprit festif, le sens du collectif, la modicité des tarifs et la valorisation créative du territoire ». Discours repris par Claudie Poirier. La Fougeraise, cheville ouvrière de la Fête de la Bretagne, insiste sur le rôle des acteurs associatifs à qui elle reconnaît « mener la vie dure » !

Cette énergie porte ses fruits : là où le démarrage fut parfois laborieux, dès la deuxième année, la population réclame le retour de la Fête. C’est le cas à Bruz, qui à l’instar de Ploërmel, Pont de Buis lès Quimerc’h, Dinard et le Pays du Roi Morvan — devient « Territoire en Fête ». Auguste Louapre, maire de cette ville aux portes de Rennes, se réjouit du retour du carnaval, disparu pendant des années. Les élèves des écoles ont contribué à fabriquer les 15 000 fleurs en papier qui orneront les chars pour le défilé du 21 mai au Vert Buisson.

gouel breizhTrès concerné par la culture bretonne [il dirige une école bilingue à Vitré], Jean-Noël Bévière, nouveau maire d’Argentré-du-Plessis est particulièrement fier de la diversité culturelle de sa commune [pour lui, « la diversité linguistique, c’est la diversité tout court »] qui compte une association gallèse et un bagad de 60 sonneurs ! Le samedi 21 mai, le Centre culturel du Plessis Sévigné fera surement le plein avec Alkeemia qui a fait sensation au dernier festival Yaouank à Rennes.
Autres rendez-vous épatants en pays gallo : le week-end à la ferme au Tiercent qui mêle sound-system et repas de terroir ; la Maskaradenn à Redon ; un spectacle Peter Pan au château de Piré-sur-Seiche ; une fête de la Nature au Jardin de l’eau à Saint-Germain en Coglès ; un partage des cultures roumaine et bretonne à Tremblay… La musique classique s’ouvre aussi à l’Europe avec les concerts de l’Orchestre des Jeunes de Haute-Bretagne [à Noyal-sur-Vilaine le 20 mai, à Rennes le 21 mai]. La capitale bretonne propose pas moins de huit rendez-vous du 17 mai au 22 mai. À Cancale, une vague de fond va déferler sur la Houle avec un Carnaval [14 et 15 mai] et des jeux IntervRilles [sic !].

Né à Tréguier, saint-Yves (saint patron de la Bretagne, dont la fête, le 19 mai donne encore lieu à un important pardon) passe du statut d’avocat des pauvres à celui de roi de la fête pour tous ! La preuve en 223 événements à travers la région qui met sur la table 650 000 €.

Gouel Breizh #8, Mai 2016

Tout le programme sur Fête de la Bretagne et sur l’appli Fête de la Bretagne 2016 à télécharger gratuitement sur Google Play et Appstore.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

mc.biet [@] unidivers .fr Architecte de formation, Marie-Christine Biet a fait le tour du monde avant de revenir à Rennes où elle a travaillé à la radio, presse écrite et télé. Elle se consacre actuellement à l’écriture (presse et édition), à l’enseignement (culture générale à l’ESRA, journalisme à Rennes 2) et au conseil artistique. Elle a été présidente du Club de la Presse de Rennes.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom