Férus de cinéma d’animation, petits ou plus grands, amateurs ou professionnels, réservez vos dates !  Le Festival National du film d’animation s’installera à Bruz et à Rennes du 24 au 30 avril 2017, pour sa 7e édition en Bretagne. Ce sera l’occasion de redécouvrir les longs-métrages d’animation qui ont marqué l’année 2016, d’avoir un aperçu du « futur de l’image animée », de participer à des ateliers pratiques, ou encore de constater que la création française dans ce domaine se porte à merveille.

LE PALMARÈS 2017

– Grand prix du court métrage professionnel : Jukaï de Gabrielle Lissot (Autour de minuit Productions)

– Grand prix du court métrage étudiant : Un Enfant sauvage de Kuo Wang (EESI Poitiers)

– Mention spéciale pour un court métrage professionnel : The Reflection of Power de Mihai Grecu (Bathysphère Productions)

– Mention spéciale pour un court métrage étudiant : Au Commencement était la mer de Charlotte Arène (ENSAD)

– Prix de la meilleure composition originale : Raphaël Maréchal pour la musique de Noevus de Samuel Yal (Double Mètre Productions).

– Prix du jury étudiant : L’Eau est cuite de Mickaël Dupré (Emile Cohl).

– Prix SACD pour un court métrage étudiant : Tombés du nid de Loïc Espuche (La Poudrière)

– Prix du public : La Rentrée des classes de Vincent Patar et Stéphane Aubier (Panique ! / Autour de Minuit Productions).

FILM D'ANIMATIONEt oui, l’année écoulée aura définitivement été très productive pour le cinéma d’animation français. Pour preuve, L’AFCA (association française du cinéma d’animation), l’organisme à l’origine du festival, a reçu cette année 440 films pour un an et demi de production. C’est donc 80 œuvres de plus que pour l’édition précédente. Parmi ces films, 84 courts-métrages sont sélectionnés en compétition par le festival du film d’animation. De nombreuses autres réalisations classées hors compétition seront aussi à l’affiche. L’occasion incontestée d’enrichir sa culture cinématographique dans le domaine de l’animation.

Un festival porte-voix du film d’animation à la française

Ainsi, le Festival National du film d’animation fait bien de se vanter d’être la « première vitrine de la production française, dans toute sa diversité et sa vitalité ». Tout d’abord, car il propose à la projection une sélection d’œuvres assez variées. Cette diversité s’exprime notamment par le format, puisque les différentes réalisations sont classées dans des catégories bien distinctes.

rap fighter cupIl sera possible de visionner des longs ou des courts-métrages, des clips, des séries, des films d’atelier, etc. De plus, le festival ne se contente pas de ne projeter que des films réalisés par des professionnels. Au contraire, il fait la part belle à la jeunesse en intégrant les œuvres de réalisateurs étudiants à son programme (47 films étudiants en compétition pour 37 films professionnels). Une occasion en or donc, pour ces derniers, de se confronter aux avis de leurs aînés. En effet, un jury composé de professionnels du cinéma d’animation décernera, entre autres, le « Grand prix du court-métrage étudiant ». D’ailleurs, pour élargir la sphère critique et ne pas en rester qu’à l’avis des personnes travaillant dans le milieu, le public du festival pourra aussi décerner son propre prix. Cette diversité d’avis et de points de vue renforce définitivement la valeur de cet évènement.

Travailler au futur de l’animation

Film animationMais ce qui fait réellement la force de ce festival, c’est qu’il se veut être « une plateforme des enjeux futurs de l’animation ». Ainsi, au-delà de son travail de mise en valeur de la création française dans le domaine, il s’évertue à questionner l’évolution du secteur en lui-même. Ce questionnement se concrétise par de multiples initiatives. Tout d’abord, le Festival national du film d’animation s’organise comme un lieu où peuvent se rencontrer les différents acteurs du milieu, en France. Des tables rondes, des formations, des pitchs de projets, etc. sont donc organisés pour mener à bien, collectivement, diverses réflexions sur l’évolution constante du secteur de l’animation. Le festival se préoccupe aussi de familiariser son public au domaine de l’image animée. Pour cela, des ateliers pratiques seront mis en place. Enfin, la grosse innovation cette année reste encore l’instauration d’une sélection « Nouvelles écritures », ainsi que d’un salon éponyme qui prendra place aux Champs Libres. FILM D'ANIMATION BRUZAvec cette nouveauté, le festival entend bien suivre le même chemin que l’animation. En tant que pionnière dans tout ce qui touche aux nouvelles formes de cinéma, cette dernière se frotte de plus en plus aux nouvelles technologies du numérique. Ce sera donc l’occasion de découvrir ou de redécouvrir des réalisations utilisant ces nouveaux dispositifs tels que le videomapping, la réalité virtuelle, les jeux vidéo, etc.

Quand le cinéma d’animation se déplace auprès du public

la caravane ensorceléeLe Festival National du film d’animation met tout en œuvre pour toucher au plus près un public qui est encore peu sensibilisé à cette forme de cinéma. C’est certainement en partie pour cela que ses organisateurs ont décidé de ne pas centraliser l’événement, en ne le réduisant qu’à un seul site. Au contraire, le festival s’exporte au-delà des limites de ses deux principales villes d’accueil, Bruz et Rennes. Ainsi, des « séances décentralisées » et « itinérantes » seront mises en place, dès le 1er avril, dans une dizaine de communes avoisinantes et partenaires. Le but est de toucher des publics qui n’ont habituellement pas un accès facilité aux salles de cinéma. Ainsi, quelques scolaires pourront par exemple découvrir, avant les festivaliers, les programmes de compétition des courts-métrages professionnels. La Caravane ensorcelée, quant à elle, effectuera un petit tour de l’Ille-et-Vilaine pour présenter, à tous, des films issus de la sélection nationale.

Le Festival national du film d’animation s’annonce donc comme un événement qui contentera tant les passionnés du genre que les néophytes curieux, venus pour découvrir un nouvel univers.

Du 24 au 30 avril 2017, le festival national du film d’animation se tiendra à Bruz et Rennes Métropole

Retrouvez ici les sélections et les 128 séances prévues

Laisser un commentaire