EXPO MANGASIA NANTES : TOUR D’ASIE EN BD AU LIEU UNIQUE

Plongez dans l’histoire du manga avec l’exposition Mangasia, merveilles de la Bande Dessinée d’Asie au Lieu Unique de Nantes. Du 30 juin au 16 septembre 2018, l’ancienne biscuiterie LU propose un voyage au pays merveilleux du neuvième art asiatique : origines, influences, processus de créations, expérimentation ou encore censure, le manga n’aura bien plus aucun secret pour vous ! Une exposition produite par le Barbican, Centre culturel de Londres.

expo mangasia lieu unique nantes
Paul Gravett, critique de bande-dessinée britannique et commissaire de l’exposition

Je vous invite à découvrir la première exposition au monde sur les bandes-dessinées d’Asie.

Une phrase d’accroche alléchante signée Paul Gravett, critique de bande-dessinée britannique et commissaire de l’exposition. Incontournable dans le domaine du manga, il est notamment l’auteur de l’ouvrage Les 1001 BD qu’il faut avoir lues dans sa vie. Une pointure qui attisera sans nul doute la curiosité des experts et néophytes !

Après un premier arrêt à Rome cet hiver, l’exposition Mangasia, merveilles de la Bande dessinée d’Asie s’installe au Lieu Unique à Nantes et embarque les publics français et anglophones – l’exposition étant traduite dans la langue de Shakespeare – dans un voyage dans le temps (et de surcroît un tour d’Asie pour une somme modique)

expo mangasia lieu unique nantes

« Il n’y a pas une seule Asie »

En dehors des géants colossaux tels que le Japon « le Godzilla du manga » et la Chine, Mangasia invite le public à parcourir six thématiques et découvrir l’industrie des vingt pays et territoires asiatiques qui forment aujourd’hui le continent qu’est la Mangasie.

Du Pakistan à l’Est jusqu’à la Mongolie au Nord, en passant par le Timor Oriental, le Sri Lanka ou encore le Bhoutan, l’exposition a pour but de mettre en valeur les connexions entre les bandes dessinées à travers l’Asie, la diversité de cet art mais également ses procédés créatifs. Un sujet ambitieux, mais ô combien d’actualité quand on sait que le marché du manga s’élève à 40 % des ventes en France.

expo mangasia lieu unique nantes

Ouverture du Japon en 1868, imitation des formats japonais dans les autres pays, origines nationales et influences internationales, les mangavores et autres amateurs de l’univers pourront enfin découvrir le véritable réseau culturel nourri d’histoires, de politique, de spiritualité et d’art que constitue l’industrie du manga.

expo mangasia lieu unique nantes
©︎ 2014 Aya Takano/Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved.

Accueilli par une poupée gonflage géante en tenue légère – œuvre de la dessinatrice Aya Takano et le plasticien Takashi Murakami – le public est plongé dans une exposition immersive aux couleurs pop où regorgent 300 planches originales, 200 volumes de bandes-dessinées et une centaine de fac-similés. Des objets exceptionnels, tels que des estampes japonaises du XIXe siècle, deux kaavads – sanctuaires portatifs utilisés par les conteurs du Rajasthan – ou la reconstitution du bureau de travail d’un des mangaka (dessinateur de manga au Japon) les plus prometteurs Fukutani Takashi sont également présents et complètent l’exposition parfois dense.

expo mangasia lieu unique nantes

Dans cette « exposition un peu schizophrénique » – selon les mots du commissaire d’exposition – les inconditionnels reconnaîtront agréablement les personnages emblématiques de One Piece, Attacks of Titans ou Dragon Ball, mais découvriront également des ouvrages plus anciens tels que Hinomaru Hatanosuke (1937).

expo mangasia lieu unique nantes

Du folklore, de l’histoire… de la violence et de la pornographie !

À la fois un moyen de réinterpréter les mythes et légendes de sa culture, citons par exemple le Romanyana et les épopées indiennes, mais également une manière de communiquer sur le passé, le manga donne la voix aux personnes qui n’étaient pas entendues par le passé.

Que ce soit une histoire fondée sur la guerre entre la Corée du Nord et du Sud avec Flower (2002) ou sur l’emprisonnement d’un Coréen du Sud pétri d’idéaux marxistes qui a combattu du côté du Nord avec I am a communist, le dessinateur Park Kun Woong rappellent les ravages de l’occupation japonaise, de la guerre entre le Nord et le Sud et de la dictature militaire qui s’en est suivie.

expo mangasia lieu unique nantes

Seinen ou Hentai, ces genres ne vous disent peut-être rien, mais ça ne saurait tarder. Loin du puritanisme auquel la culture asiatique est assimilée, il est temps de pénétrer dans l’antre de la violence pour le premier et de la pornographie pour le second. Bien que des pays tels que l’Indonésie prohibent la diffusion de films pornographiques, les Asiatiques peuvent parfois avoir une imagination un peu trop débordante en la matière.

Derrière ces rideaux blancs ne se cache pas la catégorie de films « interdit au moins de 18 ans » d’un ancien vidéo club, mais plutôt des thématiques plus adultes, très prisées par le lectorat. De la scène de sexe explicite à l’imagerie la plus extrême – «  Mu Zan-e » ou atrocités en japonais – les spectateurs et créateurs explorent dans ces pages les fantasmes érotiques et cauchemardesques de tout individu. « Âmes sensibles s’abstenir » !

expo mangasia lieu unique nantes

Un final en apothéose interactive

Un dernier arrêt dans la sphère du multimédia est indispensable pour comprendre l’évolution du manga de ce dernières décennies. Tous les domaines sont touchés par les bandes-dessinées d’Asie, la preuve étant cette profusion d’animes ou films qui alimentent le cinéma – citons l’adaptation cinématographique de la série culte Fullmetal alchemist BrotherHood par exemple – la mode du cosplay et même le numérique avec des concerts de personnage fictif.

Une surprise attend le spectateur en fin de parcours. Kawohori Soji, concepteur de « mécas » – créatures mécaniques géantes – a créé pour l’occasion Mechosobi, un design interactif qui modélise un robot de la taille d’un immeuble. Des croquis manuscrits aux créations numérique, la boucle est bouclée et le défi relevé !

Mangasia, du 30 juin au 16 septembre 2018, expo Manga dans l’ancienne biscuiterie LU, le lieu Unique, à Nantes, Quai Ferdinand-Favre.

Entrée : 6 et 4 €

Mardi au samedi : 12 h – 19 h

Comment venir ?

BusWay : ligne 4, arrêt Duchesse Anne
Bus : C2 – C3, arrêt Lieu Unique
Tramway : ligne 1, arrêt Duchesse Anne momentanément fermé pour travaux. Descendre à l’arrêt Bouffay ou Gare SNCF (sortie sud)
Bicloo : Station Lieu Unique
Parkings : Duchesse Anne, Allée Baco / Parking de la Cité / Le Centre des Congrès

Le Barbican à Londres c’est ici.

Le lieu Unique, c’est ici.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom