A Rennes, on n’a pas de zoos, juste un écomusée où vivent quelques vaches, des coucous, des dindons, des chevaux, des moutons d’Ouessant… Dans son carnet de naissance, des petits cochons, d’une race aujourd’hui préservée, ont vu le jour le 23 janvier dernier.

 

Le 23 janvier, Félicie mettait bas ses petits dans la porcherie de l’écomusée du Pays de Rennes. Quelques jours après, les Rennais étaient nombreux à leur rendre visite. Dans leur soue, les porcelets dormaient comme des bienheureux sous une lumière rouge et chauffante. Parfois, l’un d’eux tentait « bin »de prendre la poudre d’escampette. Mais avec son groin, la mère remettait le récalcitrant dans le droit chemin, à l’abri des regards et du froid ambiant.

Ils dormaient comme des bienheureux

Rien d’extraordinaire dans cette naissance, vous nous direz… Mais bon, la presse se félicite bien de la naissance des pandas et autres petits lions…Pourquoi ne pas célébrer les nôtres…un parti-pris tout à fait légitime  quand on connaît le nombre de visiteurs de l’écomusée, la place de l’agriculture dans notre région et l’importance de préserver toutes les espèces.
A la Bintinais, deux races de porc coexistent l’une à côté de l’autre : le porc de Bayeux et de l’Ouest. Elles retrouvent des lettres de noblesse sous l’impulsion de nos éleveurs et de notre ferme rennaise. Il y a déjà quelques moins des petits avaient déjà vue le jour. Ils ont désormais bien grandi, prennant déjà beaucoup d’espace. De là à étendre notre porcherie…Dans d’autres lieux, en Bretagne, des riverains n’hésitent pas à grogner devant les tribunaux pour interdire toute extension.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom